Vous pensiez avoir tout entendu sur la vape ?

sensmoralJe ne vais pas commenter les propos hallucinants qui suivent. Je vais juste rapidement vous inviter à regarder attentivement les autres vidéos de l’auteur, qui répond au pseudonyme de « Sens Moral ». Vous y découvrirez un conspirationniste agité du bocal aux discours assez nauséabonds, glissant assez volontiers vers la droite de la droite catho réactionnaire, voir carrément identitaire, le tout sous couvert d’une conception de la morale bien à lui.

Notez que si j’en cause ici, c’est parce que vous aurez un jour ou l’autre, si ce n’est déjà fait, à répondre à ce type d’arguments d’une autre planète. Comme l’auteur a pris soin de désactiver les commentaires et que je n’ai pas spécialement envie de faire péter son compteur de vues, je vous propose de l’écouter ici au format MP4.

L’arnaque du vapotage et la toxicomanie lucrative de masse (MP4)

Merci à Ohm Kiler d’avoir repéré cette perle.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

7 comments

  1. Là, tu lui fais une pub qu’il ne mérite aucunement. Regardes ses vues sur YT, il a une audience, et donc une influence plutôt limitée…
    Laissons le dans ses délires paranos et surtout ne répondons pas à sa vidéo…

  2. ah super, on a déjà droit sur quelques groupes aux militants fn vapoteurs (ou pas) qui tapent la réclame pour leur gouroute, voilà maintenant les frappadingues fafs en plein délire !

  3. Merci d’avoir relayé cette vidéo sans participer à sa diffusion. Je l’ai écoutée attentivement et en essayant d’être le plus objectif possible (je me suis notamment volontairement abstenu d’aller voir qui est ce type, quelles sont ses autres vidéos, etc.).
    – Quel est le cœur de son argumentation : non pas la vape en elle-même, mais toute addiction, qu’il considère comme participant d’un monde où on claque son argent pour des choses inutiles voire dangereuses, avec comme conséquence de nous rendre les propres instruments de notre transformation en moutons dépendants. J’imagine que c’est le discours que tient quelqu’un qui est passé par une addiction ou qui se débat dans une addiction et qui est particulièrement sensible à tout ce qui pourrait s’en rapprocher.
    – Cette sensibilité le conduit à distordre la vérité concernant la dangerosité de la vape : il ne prend pas la peine de s’informer de près, il se contente de ce qui l’arrange, et toute la suite de son argumentaire, assez répétitif finalement, repose sur une fausse information.

    En somme, voilà quelqu’un que sa sensibilité sur un sujet empêche de réfléchir sereinement.
    Maintenant, permets-moi de noter que ton post reflète le même problème :
    – tu es sensible aux attaques sur la vape, comme je le suis, parce que tu connais le sujet et que tu n’aimes pas que l’on raconte n’importe quoi dessus. Comment ne pas être d’accord ?
    – Mais au lieu de dire en quoi tu désapprouves le cœur de son message sur le danger de toute addiction, tu te contentes d’accumuler des étiquettes toutes faites, les plus repoussantes possibles. Pourquoi ce besoin de salir celui avec qui tu n’es pas d’accord ? Pourquoi ce besoin de le salir, sinon pour disqualifier a priori son argument central et ainsi te dispenser d’une réponse au fond ? J’ai écouté attentivement : où sont le « conspirationnisme », « la droite de la droite catho réactionnaire, voire carrément identitaire » ? Lui a pris le risque de réfléchir et de se planter en exposant sa réflexion. Toi, tu n’as pris aucun risque, tu te contentes d’une excuse pour ne pas réfléchir.

    Pour ma part, ayant accepté d’écouter attentivement quelqu’un avec qui je ne suis pas d’accord, grâce à toi, il y a deux points que je retiens pour avancer dans ma réflexion :
    1. la vape est budgétivore, ça me paraît incontestable, et si j’admets que cela soit ainsi parce que la vape est pour moi une passion, je me rends compte aussi qu’il faut savoir mettre des limites à l’achat de matériel ou de liquides, limites qui ne sont pas faciles à tenir. Et si ces limites ne sont pas faciles à tenir, c’est bien qu’il y a dans ma passion quelque chose d’une addiction (non pas à la nicotine, mais à la compulsivité de la consommation).
    2. ce que nous savons pour l’instant est que la vape est infiniment moins dangereuse que le tabac, mais nous ne savons pas bien ce qu’il pourrait y avoir de dangereux pour la santé. Cela incite me semble-t-il à la prudence : éviter les produits que l’on sait dangereux, éviter les dry-burn, éviter les résistifs en alliages aux comportements inconnus, etc. Or je ne peux m’empêcher de voir que depuis quelques temps, il y a une mode des très grosses puissances, des inhalations énormes de vapeur, des liquides avec de très fortes concentrations d’arômes, des nouvelles résistances pour aller de plus en plus loin dans l’extrême de la vape. Cette tendance à l’imprudence est alimentée par les fabricants qui font leur travail de fabricants, et dont on ne peut leur reprocher de vouloir faire tourner leur business en accompagnant les modes y compris en les suscitant. Mais n’y a-t-il pas un effet d’entraînement qui fait que la vape inoffensive à 20W avec des produits bien choisis et une consommation raisonnable est remplacée par la vape à 100W à grosse consommation avec des produits moins maîtrisés ? Cet effet d’entraînement vers le risque est-il vraiment inoffensif ?

    Je reste avec ces deux questions. Merci de ton dévouement pour faire vivre la vape. Et bonne journée.
    FdV

  4. C’est le genre de discours dispensé par les gourous dans les sectes, à mon avis il va bientôt se faire construire un temple.
    J’ai vu une de ses vidéos, je vapote, mais dieu merci, j’ai gardé mon prépuce, garant d’une sexualité non violente, je ne suis donc pas totalement irrécupérable.

  5. Merci a FanDeVape pour son objectivité.

    Bluetouff en le decriant dans cet article vous faites la pub de cet énergumène qui cache sa haine de l’autre sous une prose de type bien éduqué.

    Toutefois il n’a pas tort sur le fait que nombres de vapoteurs, et personnalités de la vape, brandissent leur Mod tel un étendard anti-fumeur.

    La réalité est que nous avons transféré notre usage du tabac vers un produit « à priori plus sain »! Mais si on gratte un peu nous conviendrons que le mieux serait d’arrêter tout simplement.

    Il y a une forme de déni propre à tout usager de substance psycho active. Je vais me convaincre et convaincre l’autre que ma consommation est saine, contrôlée et arrêtable instantanément….

    Perso je ne me berce pas d’illusion… Je consomme un produit dont je n’ai pas besoin pour vivre. Alors comment pourrai’je juger le fumeur de tabac que j’ai été pendant 25 ans… Tant que je continue à vaper je reste un fumeur!!

    Bref on est tous d’accord que c’est un super moyen de transition… Mais pour la majorité c’est une simple transition vers le prochain ato, et pas vers l’arrêt définitif de l’acte de fumer.

    Bref je suis ce blog mais par pitié!!!! ne nous la jouez pas Antifacho lpour vous faire mousser.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *