Vintage coil : le fil résistif des acieries d’Imphy

Du fil résistif des acieries d'Imphy
Du fil résistif des acieries d’Imphy

J’ai la chance d’avoir un beau papa électricien chineur. S’étant mis à la vape, il sort de sa besace une bobine de fil résistif d’une autre planète, il y en a un bon kilo, et c’est d’origine française. Sur le touret de cette bobine on peut voir une étiquette collée et le touret est gravé « Acierie d’Imphy« … WTF is that… est-ce que c’est mieux que mon bon vieux kanthal ce truc ?

C’est du 4/10, donc du 0.40mm en provenance d’une acierie française, située à Imphy, en conditionnement industriel, présentant une étiquette, certes abimée, mais qui laisse entendre qu’on est face à une petite pièce d’histoire…. Voici à quoi ressemble notre bobine :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.

Une brève recherches sur Wikipedia me mène à une information très intéressante sur l’origine de ce fil résistif :

Elle (NDLR : Imphy) est connue notamment pour ses aciéries renommées pour leurs aciers spéciaux qui ont servi notamment pour l’un des pieds de la tour Eiffel en 18891.

Yeah je vais vaper les pieds de la tour Eiffel… priceless. Mais redescendons un peu, car j’aimerais vraiment savoir ce que je vais chauffer pour vaporiser mon juice… J’ai donc naturellement souhaité pousser un peu plus loin les recherche pour connaitre les caractéristiques de ce fil résistif. L’histoire des aciéries d’Imphy remonte au 17e siècle

Plan de la grosse Forge du site d'Imphy
Plan de la grosse Forge du site d’Imphy située sur la Loire en 1813 (source)

Il semblerait que les acieries d’Imphy sont aujourd’hui controlées par ArcelorMittal Stainless & Nickel Alloys.

Dans un document daté de 1931 (PDF-15,1 Mo), on trouve que les acieries d’Imphy ont notamment produit des rhéostats automatique régulateurs de température (source Ultimeheat)

Une référence datant de 1722
Une référence datant de 1722

Mais revenons sur notre étiquette pour en savoir plus sur la composition de ce métal. Notre bobine n’est pas toute jeune, au doigt mouillé je dirais qu’elle remonte à avant 1960. C’est sur l’excellent uninages.org qu’on en trouve un peu plus même si la bobine présentée sur ce forum diffère beaucoup de la notre. On pense à une sorte de maillechort, un alliage de cuivre, de nickel et de zinc, amagnétique (et effectivement je l’ai testé aux aimants, il n’est pas magnétique).

Et voici les caractéristiques les plus probables que l’on peut trouver correspondant à cette bobine, il s’agirait plutôt à mon sens d’un nichrome :

  • Fil résistif RNC Superimphy Diamètre 0,4mm RNC SUPERIMPHY qualité Ni-Cr (nickel – chrome) type 80/20 (80 de nickel / 20 de chrome)
  • Résistivité en ohm cm/cm2 à 15°C : 108
  • Coef var résistivité entre 0°C et T° limite : 0,015×10-3 T°
  • Limite d’emploi >1100°C
  • Emplois : Tous problème de chauffage électrique, fours industriels. Radiateurs lumineux.

Pourquoi je penche pour un nichrome ? Et bien il réagit de la même manière, il chauffe particulièrement vite et a une résistivité moins importante que du kanthal à diamètre équivalent.

Ici un montage à 5 spires d'un diamètre de 2,5mm sur un Atomic RDA de MCV
Ici un montage à 5 spires d’un diamètre de 2,5mm sur un Atomic RDA de MCV
nichrome-imphy-005
On est avec ce montage sur une résistance de 0.21 ohm (rappel l’épaisseur du fil résistif est de 0.40mm)

 

nichrome-imphy-002
Une première chauffe très légère donne cette couleur bleutée
nichrome-imphy-003
Ensuite ça jaunit / verdit très légèrement
nichrome-imphy-004
La réactivité est excellente et laisse augurer un excellent résultat sur des montages de psychopathes à moult coils

What ?! Un nichrome français d’excellente qualité, qui après toutes ces années fait cracher le feu à mes atos ?

La vape a ça de bien qu’on en apprend vraiment tous les jours 😉

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

6 comments

  1. Le nichrome n’est pas fait pour être utilisé avec le contrôle de température du DNA40.

    L’algorithme de la box est prévu pour la courbe de température/résistance du nickel pur (ou peut-être du NI200 qui est du nickel à 99,5%), alors que ton alliage est à priori seulement à 80% de nickel.

    Je ne sais pas comment se comporte le chrome à la chauffe, mais je doute donc que le DNA40 réussisse à détecter une température fiable de cet alliage

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *