VapeCon France, une marque « communautaire » déposée à l’INPI

copyright-trolls-thumbQuelle meilleure idée que l’organisation d’un évènement communautaire pour la vape ? Oui la vape a besoin de ce type d’initiatives, parce que nous aimons bien nous rencontrer, échanger, c’est toujours agréable de se retrouver. Mais sur le site officiel de ce nouvel événement qui se calque sur les Vapecon US et philippins, avec au programme « initiation au twerk », « élection de miss vape France », « des hôtesses so sexy » et j’en passe, on découvre que « Vapecon France » (®) a fait l’objet d’un enregistrement à l’INPI.
Si seulement cette histoire ne tenait qu’à une indélicatesse copyrightesque trollogène, mais peut-être y reviendrons nous plus tard…

Capture d’écran 2015-08-18 à 01.31.23

Assez naturellement, je suis allé demander à la principale intéressée, l’organisatrice, Emilie Aroles, qui a ce soir découvert que se présenter à un scrutin électoral n’entrait pas dans le cadre de sa vie privée mais bien de sa vie publique, pourquoi ce dépôt de marque ?

Quelques gloussements et esquives bien senties plus tard, cette dernière n’a pas daigné répondre à mes interrogations, elle avait plage et s’étonnait que je n’avais « que ça à faire ». C’est vrai, quelle idée tordue de se demander qui dépose la marque Vapecon France® si ce n’est pas pour s’approprier l’exclusivité de son exploitation commerciale ? Pendant ce temps aux USA ce sont plus d’une trentaine d’organisation différentes qui ont organisé plus de 40 VapeCon.

Si entre deux cocktails en bord de plage, l’organisation de Vapecon France® pouvait nous expliquer le bien fondé d’un dépôt de marque (on ne sait pas à l’heure actuelle si le dépôt a été fait au nom d’une personne physique ou d’une personne morale) sur un terme communautaire générique mondialement adopté pour désigner ces conventions festives, nous lui en saurions gré.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

5 comments

  1. En plus c’est elle??
    En et pas dans la merde,lol
    Ils veuillent faire une vapecon a la sauce american moi je dit ca vas etre de la merde comme deja certain expo en france et en vas c’est taper la honte une fois de plus…..
    Avec madame selfie sur facebook et blabla pour ne rien dire et faire la belle et semi pro sur la toille je rigole moi et encore je devrait meme pas car ca fait pas rire normalement et en plus avec notre super collective de pro de pro de la connerie ambulante en et pas sortie de l’auberge mouahahahahaha

  2. on peut aussi deposer une marque pour ne pas se la faire piquer 2 heures apres avoir communiqué dessus par un quidam qui n’aime pas le twerk, ou les hotesses sexy ou les événements concurrents ?

    1. Après vérification en recherche de marque :

      Pour le vapecon :

      les usa ne l’ont pas déposé
      l’australie ne l’a pas déposé
      les philippines ne l’ont pas déposé

      Pour le vapefest

      le UK ne l’a pas déposé
      l’Allemagne ne l’a pas déposé

      Je présume qu’on peut encore fouiller sur d’autres pays, il semble que ce soit une première mondiale, d’où mon questionnement.

      « se le faire piquer » implique donc qu’il ne s’agit plus d’un terme communautaire en France ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *