Vape, pépettes, dramas et [pseudo] célébrité

Six mois que je n’avais pas publié un article sur ce blog. Six long mois que je traînais ma peine. Et pourtant … Fût un temps, ma journée de boulot et mes obligations familiales terminées, je me jetais littéralement sur mon PC, pour parcourir forums, blogs et vidéos Youtube afin de découvrir l’avis, l’astuce, le bidouillage, le petit plus qui allait être partagé par quelqu’un d’au moins autant passionné que moi et me permettrait de tirer le meilleur de mon matériel de vape afin de ne plus jamais toucher une cigarette. J’aimais particulièrement les billets d’humeur (ou vlogs) qui faisaient fonctionner mon esprit critique et mettaient à mal certaines idées que j’avais bien ancrées dans ma tête en bois. Tout cela me permettait de progresser dans la maîtrise de mon matériel de vape, dans l’analyse de son impact sur ma santé, celle de mes proches et plus globalement à mieux appréhender ma passion.

Et puis, depuis bientôt deux ans, mon entrain et mon attrait se sont étiolés, tendant à disparaître progressivement. Comment, pourquoi ?

En fait, j’ai du mal à accepter qu’un nombre restreint de personnes, sévissant sur les réseaux sociaux, s’autoproclament porte-paroles de la vape alors qu’il n’ont aucune légitimité. Le discours tenu, visant à justifier cette position, consiste à expliquer que toute production des réseaux sociaux quelle qu’elle soit parlant de vape fait avancer la vape et que leur travail mérite (et obtient) un nombre toujours plus croissant de vues. Storytelling ou vérité absolue  ?

Quelques chiffres s’imposent afin de mesurer le poids et l’impact des dits réseaux sociaux sur la vape :

En France, selon une enquête de l’INPES, datée de 2014 (désolé il n’y a pas de décomptage officiel plus récent), nous comptons 3 millions de vapoteurs (réguliers ou occasionnels).

Comparons maintenant ce chiffre aux fréquentations des dits réseaux sociaux :

  • Groupe Facebook de vape le plus suivi : 15 000 membres (soit 0.50 % des vapoteurs français) ;
  • Youtubeur le plus suivi : 19 000 abonnés (soit 0.63% des vapoteurs français) ;
  • Twitto le plus suivi : 20 000 followers (soit 0.67% des vapoteurs français – mais il s’agit de mon comparse Bluetouff, créateur de ce blog et beaucoup plus connu pour son expertise dans un tout autre domaine que celui de la vape – les autres twittos plafonnant péniblement à 600 abonnés grand maximum) ;
  • Forum le plus suivi : 89 000 membres (soit 2.97 % des vapoteurs français).

Si l’on prend le chiffre le plus large (à savoir le nombre de membres du forum e-cigarette.fr) et que l’on omet le fait que nombre de comptes sur ce forum sont des doubles, triples ou quadruple comptes, l’impact mesuré des réseaux sociaux est donc au grand maximum de 3% … Lolilol ^^

Mais quel intérêt ont donc ces gens si peu représentatifs à chercher par n’importe quel moyen à confisquer et s’approprier l’intelligence collective ?
Quel intérêt à lancer des initiatives, toutes plus niaises les unes que les autres pour soit disant défendre la vape ?
Quel intérêt à toujours vouloir se placer au centre des initiatives des échanges et à les orienter en permanence en ne mettant en avant la plupart du temps que leur ancienneté ?
Je ne vous parle même pas des manipulations mentales, des menaces et des petits coups en douce …

C’est assez simple en fait, il y a, à mon sens deux facteurs essentiels qui jouent : l’argent et l’ego.

  1. L’Argent

Il y a un an et demi, Sayya Dina, dans un vlog,  tirait la sirène d’alarme en évoquant une dérive assez importante des reviewers, leur marchandisation. Je ne vais pas vous refaire ici tout le couplet, l’ensemble des arguments développés par Sayya sont tous valables aujourd’hui. Je vous redirige donc vers sa video.

Je vous laisse consulter le programme de monétisation de youtube (ici). Je vous laisse également consulter par vous même les programmes divers et variés proposés par les sites chinois pour rémunérer les personnes assurant la promotion de leurs produits (un exemple ici ). Je n’évoquerai même pas les différents appels aux dons à faire pâlir de jalousie le Téléthon et les Restos du Coeur (leetchi, tipee, …). Et on pratique tout celà en s’abstenant de préciser qu’il s’agit de placement produit larvé (en dépit de la loi). Oups !!!
Je m’abstiendra d’évoquer ces groupes facebook où sont placardés des codes réduction pour différents shops de vape (mais celui qui profite vraiment c’est l’administrateur du groupe – si c’est gratuit c’est surement que c’est toi le produit ^^).
Mais alors, cerise sur le gâteau,  c’est l’exemple du groupe Facebook où un des administrateurs est inscrit au registre du commerce et des sociétés (souvent comme simple autoentrepreneur) et organise régulièrement des listes de vente de matériel (de préférence cachées derrière un google doc – non consultable par des tiers). Bien sûr il n’est pas précisé que le prix indiqué est bien souvent supérieur à celui pratiqué par les shops et que ce tour de magie ne serait pas complet s’il n’était pas réalisé sans aucune facturation. Les seuils de l’auto entreprise sont franchis au bout de 3 mois mais là encore, on a pensé à tout, pour éviter de se faire prendre par les douanes, ou tout autre organisme de contrôle, on se fait livrer chez un complice un peu simplet (souvent lui aussi administrateur du groupe – un titre ça flatte et ça fait souvent tomber les suspicions).
Mais attention Ospades, tu es un menteur : c’est uniquement du partage !!!
Mokeyyyyyyyyy !!!

2. L’ego

Sartre résumait notre capacité à être dépendant de l’image que nous avons de nous même en ces termes :  » l’ego n’est pas le propriétaire de la conscience, il en est l’objet ». Et une énorme part du tout ce petit monde vapotesque (remarquez la rime avec grotesque), celui qui grenouille sur les réseaux sociaux, dispose d’un ego boursouflé à outrance.
Il suffit que nos quelques gentils animateurs de réseaux sociaux décident de se planter une plume entre les fesses tous les soirs au coucher du soleil, pour que l’on assiste à de belles séances d’auto-congratulation. On se glorifie d’avoir trouver l’ultime façon de faire avancer la défense de la vape.
Et alors, gare à celui qui osera émettre la moindre remarque quant à ces initiatives quelque peu faisandées. Après leur sacro-sainte ancienneté dans la vape, vous aurez droit au poncif habituel qui consiste à établir le fait que EUX défendent la vape (sous entendu latent : « pas vous »). Au fil de vos discussions avec ces personnes, votre honnêteté et vos idées deviendront simulation ou calcul. Et si vous tenez tête, les menaces et les chantages poindront rapidement.

Vous peinez à me croire ?
Expliquez moi alors pourquoi il y a autant de clashs entre « reviouveurs » ? Expliquez moi tous ces dramas pour des histoires de couleur de plumes à se planter entre les fesses. Expliquez moi toutes ces gueguerres daubées entre GO du club vape.
En prenant un minimum de recul, il sont d’ailleurs assez marrants ces dramas. Il y a le drama façon Roi Lear où la confiance aveugle mène à la destruction. Le drama façon MacBeth qui masque une ambition sans borne menant à sa propre destruction. Il y a aussi le style Othello selon lequel la jalousie détruit le jaloux et l’objet de son amour (la vape). Et pour finir, mon préféré, la Tartufferie où celui qui creuse un trou pour les autres tombe lui-même dedans.
Mais, au delà de l’aspect ridicule de tous ces petits comportement puérils ne se cache qu’un réflexe assez simple et simpliste décrit en quelques mots par Hubert Reeves “Le drame de l’existence humaine est de devoir renoncer un jour à être dans la lumière.”

Mais, alors pourquoi ne pas couper simplement les réseaux sociaux ? Et surtout, quel intérêt ai-je à mettre les pieds dans la plat ainsi ?
Aucun, juste un raz le bol de voir que le superflu et le superfétatoire ont dépassé ce qui selon moi devrait uniquement guider notre démarche : le sevrage tabagique. Je ne suis pas un professionnel, je suis un consommateur averti qui ose encore donner son avis en dehors de toute collusion avec un quelconque business.
Un avis de passionné qui m’a permis de croiser récemment des gens comme Robin et Nicolas, les modeurs de Volute Modz,  qui simplement animés par leur passion proposent des produits de grande qualité sans en tirer aucun bénéfice après plus de 3 ans d’existence.
Un avis de passionné qui me permet de mesurer le travail accompli par Sovape faire avancer la vision de la vape auprès des autorités et celui de la Vape du Coeur pour aider les plus démunis à améliorer leur conditions d’hygiène et de santé.
Un avis de passionné qui m’a permis de mesurer le travail accompli par mes collègues Alex et Philippe qui organisent des rencontres, en dehors des heures de travail, afin de sensibiliser nos collègues souhaitant stopper le tabac, et ce avec le soutien du médecin du travail de notre boulot et ma modeste contribution.

Vous les avez entendu se vanter ou se plaindre de quoi que ce soit ? Moi jamais !!!

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

5 comments

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *