Vape.li a un an, un premier bilan pour casser des tabous

10404853_381314545365740_1163460027697480527_nCeci fait maintenant un an que vape.li est ouvert. Ce blog correspond principalement au parcours d’un amateur de la vape, avec des choses sympas, d’autres beaucoup moins. Comme n’importe quelle personne débutant dans la vape, j’ai évolué et progressé, j’ai commencé avec du matériel basic, puis des clones de plus ou moins bonne facture. J’en ai parlé ici pas mal, les clones ont bien fait partie de mon parcours, jusqu’à ce que je sache ce que j’aime. Depuis un bon moment maintenant, vous aurez noté qu’il est déjà bien plus régulièrement question d’originaux, que de clones, qu’ils soient « blancs, noirs ou gris. ». Je n’ai jamais changé de ligne, je l’avais clairement exposée tout au début de ce site, je suis passé par du clone pour comprendre ce que j’aime, maintenant que je sais, je m’oriente vers des originaux.

Cette année d’exercice va me permettre de dresser un premier bilan d’une année d’expérience aux manettes de vape.li, et pour ce faire, je vais briser un tabou, celui de l’argent des blogs et du business model rentable du clone : l’affiliation.

Très souvent encore, je m’étonne du manque de transparence sur cette pratique qu’est l’affiliation dans le monde de la vape. J’ai moi même expérimenté les liens d’affiliation sur des produits, et c’est quelque chose dont je ne me suis pas caché, c’est écrit en toute lettres ici… Et pourtant, j’en suis revenu. La pratique est ultra rentable puisqu’un simple lien sur un produit vous fait gagner une commission (3% pour Fasttech). Ainsi, si un utilisateur passe par votre site pour acheter un panier de $100 sur Fasttech, $3 reviennent au site.
Pas besoin de se prendre la tête, on fait un coup de Google translate pour traduire les spécifications, on pose un lien sponsorisé, et paff, ça tombe tout seul. En couplant cette pratique avec l’arrosage systématique des forums et des réseaux sociaux, on peut allègrement pour un site francophone dépasser le millier d’euros de revenus par mois (un chiffre n’ai pas même atteint le quart puisque l’expérience a été courte, que je ne flood pas systématiquement tous les espaces de discussion, que j’ai très tôt changé d’optique de publication au fur et à mesure que mes connaissances sur la vape pouvaient se montrer un peu plus profitables que d’annoncer la sortie d’un clone sur Fasttech… etc), à plusieurs milliers pour des gros sites anglophones comme Vapor Joe qui ne s’embarrasse même pas à écrire des articles ou donner un avis sur des produits. Un millier d’euros par mois, c’est à ça que j’estime les revenus potentiels de vape.li si je devais mettre à publier du lien sponsorisé sur des clones à tour de bras (et sans même avoir à arroser les forums).

Ces supermarchés du clone, car il faut le dire, ce type d’affiliation n’existe que chez des commerçants dont le gros du business se situe sur des copies, peut donc être profitable si on situe son curseur personnel au raz des pâquerettes. Méfiez vous des gens qui vous parlent de « vape libre » quand ils vous causent de clones. La « vape libre », ce n’est pas la vape gratuite, la « vape libre » du clone, c’est principalement « la vape rentable » pour les affiliés.

Les boutiques que je mets en avant sur vape.li sont tout simplement les boutiques avec lesquelles j’échange parce que j’y trouve mon compte en matériel et avec lesquelles j’apprécie d’échanger pour leur sérieux et leur passion, parce qu’ils me font découvrir des choses etc… Vape.li ne vend pas d’espace publicitaire sur son site, vape.li ne vit pas de la vape

Oui faire tourner un site web a un coût :

  • C’est un investissement en temps
  • C’est un colossal investissement en matériel
  • Pour information le coût d’un serveur dédié c’est entre 15 et 50 euros/mois, un espace mutualisé c’est plutôt de l’ordre de 5 euros/mois.

Faire tourner un site, que l’on aimerait par exemple un vrai site de presse, ce n’est pas parce que ça a un coût que l’on peut faire supporter aux lecteurs tout et n’importe quoi. Et il y a des choses avec lesquelles je ne souhaite pas transiger.
L’affiliation à un site comme Fasttech, ou à tout autre site présentant des produits moins controversés que ceux de Fasttech, c’est la principale manière de tuer son indépendance. Et ce mot « indépendance », semble celui que tous les reviewers mettent en avant pour présenter des tubes à pile… oh wait…

Ce discours de l’indépendance me dérange, car il est souvent précurseur du « avant on était indépendant », maintenant on l’est moins, nos CGU on un peu évolué et au cas où vous ne le sauriez pas notre site est une société commerciale « indépendante » (dépendant comme toutes les sociétés de ses clients et fournisseurs) et patati et patata…

Pour soigner mon indépendance, j’observe des règles relativement simples, mais celles ci font tout de même appel à une certaine discipline, je vous les expose ici en quelques points :

Le matériel qui n’est pas au niveau :

je le teste, j’en parle au revendeur en lui expliquant que je ne ferai pas de review dessus. J’ai déjà eu ce cas à plusieurs reprises, j’ai même refusé de parler d’un mod de mon modeur préféré dont le switch était largement en dessous de ce à quoi on est en droit de s’attendre chez lui. Le principe de tester du matériel doit rester un plaisir et passer 2 heures à détruire un produit pour vous dire à la fin « c’est de la merde ne l’achetez pas »… ce n’est gratifiant pour personne. Du coup, c’est vrai, il n’y a pas beaucoup de matos sur lequel je crache… et pour cause, quand il est merdique, je refuse de faire la review.

Quémandage de matos

Nous ne démarchons pas les professionnels pour leur demander du matos, nous sommes donc indépendants sur ces questions puisque l’immense majorité du matériel testée ici est soit achetée, soit prêtée par des shops. Nous le spécifions dans chaque review et je n’ai aucun complexe à mettre en avant un shop qui me prête du matos pour me le faire découvrir et que j’en cause.

Les partenariats sortis du chapeau

Nous n’avons pas de partenaire : nous n’éprouvons pas le besoin d’aligner des noms prestigieux d’acteurs de la vape, modeurs, shops et autres marques dans une rubrique « partenaires » pour montrer à quel point on est « importants » ou « légitimes » dans « l’industrie de la cigarette électronique ». Car ne nous y trompons pas, quand on achète un mod, ce n’est pas l’artisanat local que l’on fait vivre la plupart du temps mais bien une industrie qui est en train de se structurer, avec des grossistes, des distributeurs, des industriels producteurs… et évidemment des artisans. Vape.li n’est pas partenaire de l’industrie de la cigarette électronique, il en est consommateur… chaque chose à sa place.

Notre indépendance se porte bien

Nous n’avons pas non plus besoin d’afficher un disclaimer vous assurant, promis, juré craché, qu’on est plus indépendants que les autres. Si vous nous lisez, c’est en outre plus souvent pour confronter votre propre point de vue au notre, ici nous n’avons pas la prétention de guider vos achats. Aucun d’entre nous n’a une manière identique de vaper, et c’est en toute logique que du matériel conviendra à certains et pas à d’autres. Partant de ce constat, le fait pour d’invoquer les dieux de la vape la main sur le coeur pour prêter serment d’impartialité est au mieux du temps perdu, au pire une manière de vous prendre pour des imbéciles.

  • Vape.li est dépendant de son serveur web,
  • Vape.li est dépendant du temps que lui laisse le travail qui fait vivre celui qui l’anime ;

… mais Vape.li est techniquement principalement dépendant de lui même.

Vos données personnelles :

  • Vape.li ne procède à aucun traitement de données personnelles. Il est à ce jour, et c’est une volonté de notre part, le site le plus fiable à ce sujet ;
  • Nous n’utilisons pas de Google analytics : la masturbation sur l’audience au détriment de vos données personnelles, ce n’est pas la politique de la maison. A en croire les journaux de connexions épurés des robots, vous êtes pourtant quotidiennement entre 2 et 4000 personnes à nous rendre visite, soit presque 700 000 depuis l’ouverture ;
  • Nous n’utilisons pas Gmail, nous avons notre propre serveur de mail, vos mails ne se retrouvent donc pas de fait dans les bases de données de la régie publicitaire de Google, la plus puissante au monde ;
  • Nous n’utilisons pas une plateforme de blog : Nous disposons de notre propre serveur web, ce dernier est administré de manière professionnelle, car Vape.li a beau être un blog personnel, il est administré par une personne dont l’administration de machines est le métier. En ce sens, nous ne partageons pas « à notre insu » vos données personnelles.
  • Nous n’avons AUCUN tracker marketing visant à vous traquer sur chaque page, là où des sites ou forums de vape en font une utilisation souvent immodérée. Ces trackers servent à vous administrer, à traver des régies publicitaires, des pub contextualisées.
  • Nous ne spammons pas : les inscriptions sur Vape.li sont depuis peu ouvertes, il vous est donc possible de vous créer un compte afin de participer aux discussions. Cependant, l’utilisation de vos emails et autres données personnelles reste chez nous. Rien n’est communiqué à des tiers, vous ne recevrez donc aucun mail marketing de Vape.li ou de « partenaires ».

Vivre d’une publication sur la vape ?

Oui c’est faisable, en flirtant avec la ligne rouge, il est possible de vivre correctement d’un « blog » de vape. Vous avez en fait même le choix entre deux lignes rouges :

  • flirter avec celle des clones
  • flirter avec celle des boutiques

Ces deux options conduisent à une perte naturelle « d’indépendance » et vendre un service aux pros comme aux particuliers, c’est entrer dans la logique de n’importe quelle société avec ses clients, ses fournisseurs, ses factures à payer… Quoi qu’il en soit, dans la vape, même si vous êtes blogueur et que vous n’emmerdez personnes, vous serez toujours au centre de petites guerres de pouvoir mesquines.

Sans langue de bois : Oui il est possible que Vape.li se cherche un modèle économique un jour, mais vous avez mon engagement sur trois points :

1° vous le saurez, je communiquerai dessus
2° vos données personnelles ne seront jamais le fond de commerce de vape.li, cette option n’est pas envisageable pour moi
3° je ne vous assommerai pas de disclaimers débiles sur une supposée indépendance plus blanche que blanche…

Next ?

De mon côté, j’encourage régulièrement des personnes à s’ouvrir leur propre blog, il me semble important de tisser une toile médiatique la pus décentralisée possible, sortir de Youtube, sortir de Facebook… et je ne peux que me féliciter d’initiatives de blogs collaboratif comme Vapoteurs.net, Vapor-gate ou le Vapelier, je reste convaincu que plus nombreux nous serons à prendre la parole publiquement, plus les utilisateurs y trouveront leur compte.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

9 comments

  1. Hello du jour bluetouff et merci de ces rappels et de l’analyse que je trouve pour ma part fort pertinente.

    Une remarque cependant. Quand tu dis : « Du coup, c’est vrai, il n’y a pas beaucoup de matos sur lequel je crache… et pour cause, quand il est merdique, je refuse de faire la review. »… Soit, c’est ton choix et on peut le comprendre MAIS alors quel reviouveur va nous en informer, nous autres pauvres béotiens, que ce matériel n’est pas au top (selon ton point de vue, nous sommes d’accord).
    Si, comme tu le montres si bien, il est encensé sur la revue d’à côté parce que le type l’a reçu gratos et ne veut pas en dire du mal ou parce qu’il le trouve bon, voila tout ou parce qu’il manque de points de comparaison (ça arrive) ou parce que ..xxx raisons… Et bien, moi je trouve dommage qu’on ait accès, de fait, à un seul et unique point de vue.
    Je déplore depuis bien longtemps qu’on ne voit pas (plus ?) de revues qui, justement, nous dise « n’achetez pas ça, c’est de la merde ! » – un hommage à Anakine est caché ici 😉 –

    Revendiquer son indépendance c’est aussi accepter de faire de la peine ou de se forcer un peu pour faire passer une vraie info. Non ?

    1. Oui je comprends ton point de vue.
      Mais le truc c’est que c’est même pas une histoire de faire de la peine, mais je me suis dit ça finirait par nuir injustement aux uns ou aux autres. Et c’est un véritable parti pris même si ceci ne m’empêche pas par ailleurs de dire ceque je pense de tel ou tel truc que je n’ai pas aimé.

      Ensuite si vous le voulez vraiment effecvtiement je peux me forcer à causer de matos un peu naze, mais on me reproche déjà des fois d’être un peu sec avec les trucs que j’aime bien 😀

      Un compromis pourrait être de ne pas faire une review complète mais juste un billet expliquant pourquoi je ne souhaite pas faire une review de tel ou tel matériel.

      1. Oui par exemple. Perso, j’aimerais une info de ce genre-là.
        Un petit billet à tout le moins pourrait donner déja une indication intéressante.
        Ensuite à chacun de voir ce qu’il en fait. Mais c’est bien l’idée.

  2. Je doute que les intervenants ne soient pas tracés. Je suis déjà intervenu avec un autre nom qui a été banni, bien que mes interventions, si elle n’étaient pas consensuelles, n’en restaient pas moins respectueuses.

    1. Tu es sur que le ban est volontaire ?
      Pour information il y a mille et une façons de se faire bannir de manière totalement automatisée ici… comme sur tout serveur correctement tenu.
      Ne confond pas tracking et sécurité naturelle ou ban volontaire pour d’autres raisons, ce n’est ni la même finalité, ni le même mécanisme.
      En outre banir des IP n’est pas un modèle économique à ma connaissance, à contrario, le tracking, lui, est un modèle économique…

  3. Pourquoi on parlerait pas de vape open source ? Comme en informatique… y a tellement de resemblance : comme le pseudo vide juridique… les ayatollahs a la stallman… les proprio a la apple , et les pseudos linuxiens a morts qui font du bizz ( et pourquoi pas) avec ?
    +1 pour les donnees personnelles. Je sais pas si tout le monde a compris mais la il s agit de donnees de sante, alors libre a vous d acheter une e cig bluetooth qui transfere vos donnees de nic on sait pas ou… d ou l interet du paragraphe…. Bref merci pour ton investissement er bravo pour le R O I 😉 c est pas mal quand meme !! Je rigole…

  4. Encore un article que je n’avais pas lu. Je regrette avec mamabri que tu ne publies pas tes revues les plus critiques, c’est tout aussi interessant que les plus elogieuses, je prête un peu plus qu’un minimum de crédit à ce que tu publies ici et que je lis toujours avec grand intérêt, je pense que tu as le droit de pointer du doigt ce qui te semble « objectivement » être un défaut, qu’il soit de conception ou de fabrication. Du reste, ton retour sur le N22 n’a en rien entammer mon intérêt pour cet ato.

    En tout cas, merci pour ce que tu fais.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *