URSA+ par Punk’D (Steel Punk et D’Zeno) : la box hybride 3 en 1

URSA+ par Steel Punk et D’Zeno

URSA+ par Steel Punk et D’Zeno
85.2

Qualité de fabrication

10/10

    Polyvalence

    10/10

      Switch

      8/10

        Facilité d'utilisation

        7/10

          Rapport qualité prix

          9/10

            Pour

            • Qualité de fabrication
            • Prise en main
            • La précision du réglage d'airflow du dripper
            • Une recharge de 10ml en BF (TPD ready ! 🙂 )
            • Performances énormes

            Contre

            • Son poids peut surprendre
            • Dripper propriétaire
            • Le placement de la bouteille de recharge un peu laborieux
            • Une box pour utilisateurs

            Ursa+-by-punkd-and-dzeno-nbAttention, particulièrement pour cette review, il s’agit ici d’une box qui laisse une grande latitude à l’utilisateur, y compris la latitude de faire n’importe quoi. Cette review s’adresse donc à un public avancé.

            Installez vous confortablement, coupez votre télévision, c’est d’un petit monstre dont nous allons parler maintenant, un produit hors du commun. Il s’agit d’un concept de box / dripper hybride 3 en 1 capable de se monter : en dual parallèle, en série, ou en single bottom feeder… et je vais vous spoiler tout de suite la fin : le compte est bon, on a bien nos trois claques en une seule box.

            Spécifications

            • Terroir : pinoy
            • Matériaux : Kamagong, contact copper, Acier inoxydable
            • Accus : dual parallèle, série ou simple en bottom feeder
            • Résistance du switch ajustable
            • Dripper propriétaire avec 2 top caps fournis (delrin et PMMA)

            Steel Punk et D’Zeno sont deux modeurs philippins, pas des plus connus qui se sont associés sous la griffe PUNK’D pour cette URSA+. Vous connaissez cependant peut être Steel Punk pour ses box au look très reconnaissables, la SLug, sus sa propre griffe, ou la Ratchets et la Sniper, signées sous la griffe de Pinoy Underground Customs, dont je vais vous reparler prochainement au sujet d’un mod méconnu, trouvé chez Eway, que j’ai mis pas mal de temps à pouvoir identifier.

            L’URSA+ n’est pas tout à fait la première box de Punk’D puisque c’est en fait la petite soeur de l’URSA, une mécanique plus classique, en dual 18 parallèle. L’URSA+ c’est le cran au dessus, une box poussée, qui fourmille de bonnes idées, avec une très belle réalisation et de beaux matériaux.  Cette box m’intéressait avant tout pour une utilisation en squonker, mais comme les BF ne sont pas légion aux philippines pour le moment, on peut avoir naturellement une petit appréhension car comme tous les amateur de bottom feeder le savent, les rois du squonker, ce sont les italiens.

            Faire un BF « all in one » présente certains avantages, on va d’ailleurs voir que Punk’D a su en tirer un bon parti sur un point pour moi crucial, mais ça peut aussi être casse-gueule si on se manque sur le dripper. Nous avons évoqué le dripper de la Dripbox de Kanger dont je ne suis définitivement pas fan, mais Kanger avait opté pour un système non propriétaire permettant de remplacer le dripper BF par un autre de votre choix, rendant ce produit tout bonnement génial, rien que pour la box.

            Le truc en plus de l’URSA+, c’est que ce n’est pas « juste » une BF, il a donc fallu faire certaines concessions pour que le dripper intégré se montre aussi intéressant en BF qu’en parallèle ou en série. Et c’est là que Steel Punk et D’Zeno ont tapé fort.

            Notre URSA+ démontée. Notez que 2 bouteilles à squonk sont fournies, deux drip top, et des contact pour le montage des accus en série, en parallèle et en single BF. L'échancrure pour squonquer est sur la tranche et une pièce en bois aimantée vient la fermer en venant se coller directement sur l'accu.
            Notre URSA+ démontée. Notez que 2 bouteilles à squonk sont fournies, deux drip top, et des contact pour le montage des accus en série, en parallèle et en single BF. L’échancrure pour squonker est sur la tranche et une pièce en bois aimantée vient la fermer en venant se coller directement sur l’accu. Le châssis en kamagong est orné d’une belle incrustation de patte d’ours.
            On trouve ici un fonctionnement assez classique (une tige copper vissée qui vient fermer le circuit quand on puls. On a par exemple ce principe de tige sur l'Oracle de Golden Armour ou la Lethal de Silver Wolf. C'est en principe assez performant.
            On trouve ici un fonctionnement assez classique (une tige copper vissée qui vient fermer le circuit quand on pulse. On a par exemple ce principe de tige sur l’Oracle de Golden Armour ou la Lethal de Silver Wolf. C’est en principe assez performant.
            et voici sur la droite notre tige en cuivre qui remonte dans le corps de la box pour la relier au top cap
            Et voici sur la droite notre tige en cuivre qui remonte dans le corps de la box pour la relier au top cap
            Intéressons nous au top cap justement et regardons comment fonctionne le switch. En haut sur la droite le contact démonté, c'est lui qui vient fermer le circuit quand on pulse. à gauche le trou où se visse la réserve de juice pour le BF
            Intéressons nous au top cap justement et regardons comment fonctionne le switch. En haut sur la droite le contact démonté, c’est lui qui vient fermer le circuit quand on pulse. à gauche le trou où se visse la réserve de juice pour le BF. On est sur du gros cuivre bien massif.
            Voici notre contact en place
            Voici notre contact en place
            Et voici notre switch, en bois, et notre bon gros ressort en cuivre qui ne risque pas de fondre. Sachez qu'un second ressort il me semble u peu plus souple est également fournit. On vient tout simplement visser ce bouton sur le contact à travers le top cap
            Et voici notre switch, en bois, et notre bon gros ressort en cuivre qui ne risque pas de fondre. Sachez qu’un second ressort il me semble u peu plus souple est également fournit. On vient tout simplement visser ce bouton sur le contact à travers le top cap.
            Le voici en place. Comem vous l'aurez remarqué, notre top cap accueil directement le dripper. Un dripper 3 plots, relativement simple mais parfaitement réalisé. Les larges arrivées de juice sont situées sur le plot positif juste en dessous du trou qui accueille les coils.
            Le voici en place. Comme vous l’aurez remarqué, notre top cap accueil directement le dripper. Un dripper 3 plots, relativement simple mais parfaitement réalisé. Les larges arrivées de juice sont situées sur le plot positif juste en dessous du trou qui accueille les coils.
            Et voici la réserve de juice vissée sous le top cap.
            Et voici la réserve de juice vissée sous le top cap.
            On remonte ensuite notre top cap / dripper sur le corps de la box.
            On remonte ensuite notre top cap / dripper sur le corps de la box.
            Et on replace notre chambre, tenue par un simple joint torique, qui tient correctement, mais qui a tendance à laisser suinter un peu de juice quand on pousse un peu la bête.
            Et on replace notre chambre, tenue par un simple joint torique, qui tient correctement, mais qui a tendance à laisser suinter un peu de juice quand on pousse un peu la bête et qu’on a tendance à sur-squonker.
            Le contact négatif en position BF est celui de droite, à gauche, c'est la pièce qui vient caller notre réserve de juice.
            Le contact négatif en position BF est celui de droite, à gauche, c’est la pièce qui vient caller notre réserve de juice.
            Je vous ai dit que le bois était d'une qualité exceptionnelle ?
            Je vous ai dit que le bois était d’une qualité exceptionnelle ?
            vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
            la voici montée en mono coil, avec un bon gros flat clapton en 2*0.40mm et du 0.20mm autour
            La voici montée en mono coil, avec un bon gros flat clapton en 2*0.40mm et du 0.20mm autour, le genre de montage que l’on a pas trop l’habitude de voir sur un squonker.
            ET avec des coils qui boivent autant de juice que notre coton, c'est bien d'avoir des arrivées de liquide énormes.
            Et avec des coils qui boivent autant de juice que notre coton, c’est bien d’avoir des arrivées de liquide énormes.
            Du coup on a un squonker qui envoie du lourd.
            Du coup on a un squonker qui envoie du lourd.
            Coose appréciable, un petit manuel d'utilisation est fourni pour les différentes utilisations (dual parallèle, série ou BF).
            Coose appréciable, un petit manuel d’utilisation est fourni pour les différentes utilisations (dual parallèle, série ou BF).

            Conclusion

            Elle est lourde, elle est belle, elle est polyvalente, elle embarque un excellent dripper, lui aussi très original dans sa conception, l’utilisation en bottom feeder est une merveille avec une énorme arrivée de liquide, le switch est bien pensé et permet même un réglage de résistance à la pression du pulse… tout respire l’intelligence sur cette box.

            En parallèle, à vous la puissance brute et les builds jusqu’à 0.08 (je n’ai pas testé plus bas et je vous invite pas non plus à aller si bas),

            En série, ne descendez pas en dessous de 0.4/0.5 ohm, vous trouverez déjà votre compte, airflow ouvert à fond, le dripper se montre vraiment à la hauteur.

            Cette bos apporte véritablement quelque chose il n’y a aucun doute là dessus. Là où je la trouve la plus efficace, c’est en BF, grâce à cette arrivée de juice énorme qui vous permet de vaper du full VG avec le confort du squonking, le juice très épais arrivent nickel sur le plateau et vous vous laissez vite prendre au jeu, c’est une BF orientée clouds.

            Le dripper s’en tire vraiment bien, que ce soit en dual ou en monocoil, le réglage d’airflow est précis et vous permettra une vape assez serrée qui beaucoup d’amateurs de BF seront ravis de trouver, à très aérienne qui pousse quand même à être un peu déraisonnable sur les montages.

            Cela fait maintenant plus de 6 mois que je pratique régulièrement l’URSA+ et à l’heure actuelle, cette box est ma BF préférée. Elle est cependant comme vous l’aurez compris assez à part du fait de son dripper propriétaire. La mienne provient de chez ArrowVape, je ne saurai vous dire s’il en reste, mais j’ai envie de vous dire que probablement trop peu de pièces sont arrivées en France et que la remise au goût du jour du bottom feeder lui aurait été bénéfique si elle n’était pas sortie avant à la Dripbox.

            Pour un peu plus de 200 euros, l’URSA+ est un excellent rapport qualité prix pour une box aussi versatile, artisanale et innovante en terme de sensations quand on la pratique en BF. Le défaut qu’on pourra lui trouver se situe au niveau du placement de la réserve de juice, vissée, c’est un coup de main à prendre mais on galère quand même un peu pur le prendre. Une fois en place, pas de fuite. Le joint qui tiennent la chambre du dripper semblaient un peu juste, le liquide suintait légèrement au début, et je ne sais trop par quel miracle, ce n’est plus le cas aujourd’hui (au pire il vous suffit de les changer, ce n’est vraiment pas dramatique, mas peut-être aurait-il ici fallu penser à le doubler). Notez enfin qu’elle est dépourvue de système de blocage du switch, mais son placement fait que les chances d’un déclenchement accidentel sont maigres. Attention cependant, ceci peut se produire si vous dévissez trop le switch pour assouplir sa course, le contact auquel le bouton est vissé tombera et fermera le circuit. Cette fonctionnalité de réglage de résistance à la pression du switch est par ailleurs une feature que j’adore, j’arrive avec elle à une sensation que j’apprécie niveau fermeté, quelque chose qui ne plait pas forcément à tout le monde. Ce switch aurait par ailleurs pu être un peu plus large, mais rien de pénalisant, il est déjà très confort.

            Oui l’URSA est une bonne affaire, c’est une superbe box, avec un bon concept de 3 en 1 qui tient ses promesses, et cerise sur la gâteau, elle colle une petite touche pinoy/cloud bienvenue au monde très « italien » du squonking « serré ».

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *