Troll RDA de Wotofo : performant et accessible

Le Troll RDA par Wotofo
Le Troll RDA par Wotofo

On voit arriver sur le marché depuis plusieurs mois des atomiseurs chinois originaux (entendez par là que ce ne sont pas des copies), présentant des caractéristiques assez intéressantes. Leur prix souvent 3 à 4 fois moins élevé qu’un atomiseur philippin, européen ou américain en font des produits relativement attrayants. Wotofo est une de ces entreprises d’origine chinoise et qui nous a gratifié, entre deux copies, de deux drippers assez sympas dont nous allons parler :

  • Le Troll RDA : un atomiseur résolument orienté cloud chasing dont nous allons parler aujourd’hui
  • Le Freakshow : un atomiseur un peu plus polyvalent qui se cherche un équilibre entre rendu des saveurs et gros nuages et dont nous parlerons tout prochainement.

Mon Troll vient de chez Vaposite, mais on trouve cet atomiseur, tout comme le Freakshow, dans pas mal de boutiques et on ne peut que se réjouir qu’ils soient si accessibles et disponibles. Pour tout vous dire, je m’interroge un peu sur ce qu’ont pu représenter ces deux réalisations pour Wotofo commercialement parlant comparativement à ses productions de copies, mais vu la large distribution de ces deux produits, j’ose imaginer que l’expérience fut heureuse pour Wotofo et j’en viens à espérer qu’ils persévèrent dans cette optique, car ils sont loin d’être ridicules ce Troll et ce Freakshow. Même s’il ne s’agit pas là d’atomiseurs révolutionnaires, ils sont arrivés sur le marché au bon moment en reprenant respectivement à leur compte des spécificités qui ont fait le succès d’autres. Et si c’est là la méthode chinoise pour produire du bon matériel à des prix vraiment très agressifs, c’est au final nous consommateurs qui avons à y gagner non pas sur un mais sur deux points :

  • C’est toujours plus sympa et de meilleur qualité qu’une mauvaise imitation ;
  • Ce sont des produits originaux et accessibles qui agrémentent bien une collection ou qui permettent à des gens dont ce n’est pas trop le truc de s’essayer sur ce genre d’atomiseurs sans avoir à lâcher entre 80 euros et 120 euros.

En outre, et ça aussi on commence à le voir, il ne faut pas sous-estimer la faculté qu’ont les industriels chinois à innover… et on voit d’ailleurs arriver de petits ovnis chinois comme le Goblin de  Youde ou comme nous en parlions la dernière fois la robuste Invader 2 de Tesla qui sous ses aspects un peu rustiques cache d’ingénieuses protections par mosfet pour rendre accessible à des débutants une vape efficace sur box (semi) mécanique.

Si vous êtes un peu geek, ce logo de tête de troll vous dit forcément quelque chose, ce n’est pas un design de Wotofo mais un design qui fait un peu partie de la culture Internet, une Troll Face que les amateurs de 4chan connaissent bien. Il y a des choses que j’ai aimé et d’autres moins dans ce Troll RDA, nous allons en faire le tour et je vais vous expliquer mon ressenti global sur cet atomiseur.

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Une vue éclatée de notre Troll
Une vue éclatée de notre Troll
Une pièce en delrin comme adaptateur pour un drip tip standard, car évidemment, notre Troll est aussi taillé pour accueillir un drip tip large
Une pièce en delrin comme adaptateur pour un drip tip standard, car évidemment, notre Troll est aussi taillé pour accueillir un drip tip large
La chambre est très correctement tenue par deux joints toriques et le top cap présente ces larges échancrures pour l'airflow (pensé pour du simple ou du dual coil
La chambre est très correctement tenue par deux joints toriques et le top cap présente ces larges échancrures pour l’airflow (pensé pour du simple ou du dual coil
Sous le top cap un petit dôme (on a déjà vu plus prononcé), et notre adaptateur delrin pour le drip tip standard
Sous le top cap un petit dôme (on a déjà vu plus prononcé), et notre adaptateur delrin pour le drip tip standard
Sur la chambre, on a 2*3 ouvertures obliques, un peu trop à mon goût
Sur la chambre, on a 2*3 ouvertures obliques, un peu trop à mon goût
Notre plateau présente un plot positif en T et deux négatifs taillés dans la masse. les montages sont aisés et on peut passé du kanthal de gros calibre (jusqu'à 1mm tranquille)
Notre plateau présente un plot positif en T et deux négatifs taillés dans la masse. Les montages sont aisés et on peut passé du kanthal de gros calibre
La cuve est assez profonde mais un truc m'échappe, à quoi sert ce "double fond" qui nous fait au final perdre en capacité
La cuve est assez profonde mais un truc m’échappe, à quoi sert ce « double fond » qui nous fait au final perdre en capacité. Seule la partie se trouvant autour sur plot positif aurait du être cerclée, sur les extérieur, on aurait pu virer un peu d’acier pour gagner en capacité de juice
Au cul de l'ato, nous avons la griffe de Wotofo, le nom de l'ato et un numéro de série. Le pin est en cuivre plaqué argent
Au cul de l’ato, nous avons la griffe de Wotofo, le nom de l’ato et un numéro de série. Le pin est en cuivre plaqué argent
Côté montage, il aime bien le gros kanthal, ici en 0.80mm
Côté montage, il aime bien le gros kanthal, ici en 0.80mm
Et notre bonne vielle Fiber Freaks
Et notre bonne vielle Fiber Freaks
Et le voici avec la Tesla Invader 2, ce qui nous fait un setup à moins de 60 euros, plutôt pour les vapoteurs avancés qui fonctionne très bien pour faire du gros gros nuage
Et le voici avec la Tesla Invader 2, ce qui nous fait un setup à moins de 60 euros, plutôt pour les vapoteurs avancés qui fonctionne très bien pour faire du gros gros nuage

Conclusion

Notre Troll présente l’avantage de ne pas mentir sur ce qu’il est : un atomiseur résolument orienté gros nuages. Malheureusement, j’ai vraiment trouvé que ceci se faisait au détriment du rendu des arômes que je trouve un peu fades…Ceci résulte probablement de cette chambre assez haute que j’aurais aimé voir plus compacte, tout en conservant la même profondeur de plateau, un trick qui aurait été largement jouable. L’orientation des airflows n’est pas non plus le truc qui m’a le plus convaincu, j’en suis venu à me demander si les 2*3 arrivées n’étaient pas un peu trop positionnées à verticale. Certes, ça refroidi bien la chambre mais il est compliqué dans une telle configuration d’orienter le flux d’air de manière optimale sur les coils, même si on cherche à incliner ces derniers, ce qui est en outre un peu « contre nature » avec le plot positif en T. Pour le reste, la qualité de fabrication est très bonne, sa cuve est confortable et il ne demande qu’à être poussé un peu. (la taille de la chambre invite à ne pas être très sage sur les montages).

Mais malgré tout ça, si vous souhaitez vous bénéficier d’un atomiseur de cloud chasing alors que vous plutôt flavour chaser, le Troll reste un bon petit atomiseur ultra accessible puisqu’il est disponible dans des boutiques françaises pour moins de 30 euros. Si Wotofo persévère dans cette optique, on est pas à l’abri de voir arriver d’autres choses vraiment super bien de chez eux

 

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

9 comments

  1. Bien Dit !! Juste au regard je préfère le Freakshow qui doit donner une meilleur Vape ! mais sa cuve doit être restreinte ! Donc j’attend ton retour dessus ! et j’espère que tu ferra les deux ! le grand et petit en ss

    1. +1
      Vivement intéressé par le freakshow impatient d’avoir un avis éclairé sur les deux versions.

      Quant au troll, c’est les air flow qui me refroidisse moi, plus encore que le coil je crois. 🙂

        1. mince sa a beug ! bref airflo a horizontale sa aurait été mieux et aurai pu demandé réflexion ! mais la non Dommage

  2. Pour la réponse à ta question :

    « La cuve est assez profonde mais un truc m’échappe, à quoi sert ce « double fond » qui nous fait au final perdre en capacité. Seule la partie se trouvant autour sur plot positif aurait du être cerclée, sur les extérieur, on aurait pu virer un peu d’acier pour gagner en capacité de juice »

    Je dirais que virer un peu d’acier pour gagner en capacité, c’est un truc de modeur perfectionniste, pas d’ingénieur ou d’industriel. Là l’extension de cuve, ce sont deux coups de fraise en arc, pas près des bords, donc si c’est pas centré pile poil au dixième de milllimètre, c’est pas grave, le dripper passe le controle qualité et le client le remarque même pas … Ta solution, c’est plus de coups de fraise, donc un outil qui s’use plus vite, des tolérances plus difficiles à respecter, plus de déchets éventuels. En gros, c’est perdre beaucoup trop de temps et d’argent pour le gain en fonctionnalité finale. Et le prix bas du produit, il est dans des détails comme ça.

    Heureux possesseur du bazar, je ne serais pas aussi sévère que toi sur le rendu des saveurs.
    Mais, je le builde très haut en altitude : bas du coil au niveau des trous des posts, haut du coil au niveau du haut des posts avec un cotonnage très léger à la « Trevor Jones » (juste faire tomber la mèche dans la cuve sans jamais la charger, on doit voir le fond de la cuve, pour bien laisser de l’espace au flux d’air qui rentre).

  3. Ce type de montage en altitude est parfois bien utile pour utiliser un ato dont le système de flux d’air m’échappe, en fait, quand je le peux, je rapproche le plus mes coils du trou du drip tip, ainsi, l’air passe forcément sous les coils avant de passer par le drip tip. J’ai noté dans ce cas la supériorité de la FF densité 2.

  4. Pour être complet :

    Il existe deux versions du troll, une 1.0 et une 1.5, l’une a les airflows à l’horizontale et l’autre en diagonale. Il me semble que c’est la 1.0 qui a des airflows horizontaux mais j’en mettrais pas ma main à couper …

    Le top cap est compatible avec un pseudo standard de drip top.
    C’est d’autant plus intéressant que le Troll n’est pas le seul à avoir cette caractéristique et que des échanges de top cap sont possibles (genre avec mon Dragon, ça marche, avec un CLT V2, il parait que ça marche aussi) et au delà du look, ça peut aider à changer les réglages d’airflow proposés en standard.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *