The Flair 18350 Damascus par ßrąd Grüss : entre rusticité et haute technologie métalurgique

The Flair 18350 Damascus par ßrąd Grüss

The Flair 18350 Damascus par ßrąd Grüss
86.25

Qualité de fabrication

10/10

    Polyvalence

    7/10

      Switch

      9/10

        Facilité d'utilisation

        10/10

          Pour

          • L'alliage du corps est somtueux
          • Pin + battery rattle autoajustable
          • Le bottom cap rotatif

          Contre

          • Je veux la même en 26650
          The Flair by Brad Grüss
          The Flair by Brad Grüss

          Brad Grüss, aka B-Rad ou Wood Artist est l’un de ces artisans modeurs méconnus. D’origine américaine et charpentier de profession, il est le créateur d’une box, qui gagne à être connue, The Flair (mais pas que). La spécificité de Brad, c’est un travail sur les matériaux que l’on ne retrouve chez aucun autre modeur. La box que je vais vous présenter a une finition type acier damassé… mais ne vous fiez pas aux apparences, ce n’en est pas vraiment, en fait pas du tout. Et c’est plutôt une bonne nouvelle en fait. Je m’explique. L’acier damassé, c’est souvent très beau, cependant, ce matériau est bien plus sujet à la corrosion, voir à la rouille, que de l’inox. Rien de dramatique mais l’acier damassé va nécessiter un peu d’entretien.

          Spécifications

          • Terroir : USA
          • Matériaux : alliage 316L / Carbonite pour le corps, top cap et bottom cap SS, contacts en laiton et delrin pour l’isolant du pin
          • Format : 18350
          • Pin et battery rattle auto-ajustables
          • Bottom cap rotatif

          Brad Grüss s’est alors mis en tête de reproduire l’aspect de l’acier damassé en lui offrant une plus grande résistance à la corrosion, un poids moins important, une plus grande résistance aux rayures et non conducteur.

          Brad a recours a un procédé assez hallucinant qu’il détaille sur cette page. Il s’agit d’un alliage d’environ 90% en acier inoxydable 316 et de 5% carbonite utilisé comme composant macromoléculaire pour recréer  le look de l’acier damassé. Plusieurs finitions sont proposées et toutes ont recours à un procédé particulier, avec des matériaux différents, pour produire un alliage et donner vie à des objets à chaque fois uniques et répondant à des caractéristiques technique qui conviennent à une utilisation de tous les jours, avec un standard de qualité assez impressionnant.

          La The Flair démontée, on est sur une mini box à la conception d'aspect relativement simple pour ce qui concerne l'aspect mécanique. Le métal du corps, lui accroche tout de suite l'oeil.
          La The Flair démontée, on est sur une mini box à la conception d’aspect relativement simple pour ce qui concerne l’aspect mécanique. Le métal du corps, lui accroche tout de suite l’oeil.
          Le connecteur 510 qui semble on ne peut plus classique nous réserve quand même une petite surprise
          Le connecteur 510 qui semble on ne peut plus classique nous réserve quand même une petite surprise
          Le pin qui fait contact avec l'atomiseur est en laiton
          Le pin qui fait contact avec l’atomiseur est en laiton
          Il vient en contact avec ce petit ressort assez robuste et offrant une résistance très agréable, ni trop souple ni trop raide
          Il vient en contact avec ce petit ressort assez robuste et offrant une résistance très agréable, ni trop souple ni trop raide
          The-Flair-004
          On visse juste le connecteur 510 sur cette pièce en delrin, et notre petite surprise…
          C'est que le pin est donc autoajustable
          C’est que le pin est donc auto-ajustable
          Ainsi que le contact accu pour l'ajustement de la batterie.
          Ainsi que le contact accu pour l’ajustement de la batterie. Ce point est d’ailleurs super important puis qu’il permet un autre gros confort, la trappe à accu rotative qui permet, sans outil de changer votre accu à une main en courant en arrière à cloche pied les yeux bandés.
          Un petit écrou nous permet également d'ajuster la "flushitude" de votre ato
          Un petit écrou nous permet également d’ajuster la « flushitude » de votre ato
          Et voici notre bloc de contact vissé sur le top cap
          Et voici notre bloc de contact vissé sur le top cap
          Le sitch de son côté vient taper sur cette vis en laiton qui est en fait une tige et va contacter sur la trappe à accu qui fait office de bottom cap. C'est simple, ultra efficace, et super simple à entretenir.
          Le sitch de son côté vient taper sur cette vis en laiton qui est en fait une tige et va contacter sur la trappe à accu qui fait office de bottom cap. C’est simple, ultra efficace, et super simple à entretenir.
          Voici comment ça s'emboîte... le top cap vient se visser sur le corps.
          Voici comment ça s’emboîte… le top cap vient se visser sur le corps.
          Et notre trappe à accu rotative, tool free.
          Et notre trappe à accu rotative, tool free.
          Il suffit de placer notre accu, de remettre en place le bottom cap qui n'est tenu que par une vis, et c'est parti.
          Il suffit de placer notre accu, de remettre en place le bottom cap qui n’est tenu que par une vis, et c’est parti. Notez les deux vent holes en cas de dégazage de l’accu.
          Pour le switch... oui il y a vraiment comme un air de famille ;)
          Pour le switch… oui il y a vraiment comme un air de famille 😉
          Cette mini box est élégante et ridiculement petite, ici à côté d'un accu Tensai 18350
          Cette mini box est élégante et ridiculement petite, ici à côté d’un accu Tensai 18350
          Et la voici avec un Derringer et... oui, encore un drip tip Cigabois.
          Et la voici avec un Derringer et… oui, encore un drip tip Cigabois.

          Conclusion

          Cette box pourrait sortir d’un laboratoire de la Nasa tant le travail de l’alliage du corps est incroyable. Cette technologie pour les alliages cohabite étonnamment avec une mécanique simple, quasi rustique mais fonctionnelle et agréable au quotidien. Dès qu’on l’a en main, on sent un objet durable, fiable, confortable au point qu’on se sent tout de suite à l’aise. Son format miniature sait se faire oublier dans le creux de la main, même un peu trop, on a presque peu de la perdre.

          Niveau switch, rien à redire, on est sur du connu, du fiable, un switch à la Imeo (The Golden Greek), ça a fait ses preuve et surtout, c’est verrouillable et ça s’intègre parfaitement sur une box de ce format.

          Le bottom cap rotatif, c’est un vrai bonheur au quotidien, surtout sur une 18350 vu que j’en flingue bien 3 dans la journée quand je vape dessus.

          La The Flair est typiquement le genre de box que j’ai envie de mettre dans la poche quand je pars en vadrouille, avec un bon petit génésis ou un mini dripper.

          Reste maintenant le problème de sa disponibilité, mais pour ça, je vous invite tout simplement à contacter Brad Grüss via son site, j’ai eu la chance de trouve la mienne d’occasion et de découvrir ce modeur dont je n’avais jamais entendu parler jusque là, et j’en ai profité pour m’arrêter sur ses dernières création. Et pour tout vous dire, la même en 26650 me fait vraiment envie et que je franchirai probablement le cap quand j’en aurai les moyens.

          Partager cet article :

          Twitter Facebook Google Plus mail

          Répondre

          Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *