Subzero RDA par Sub Ohm Innovations : le dripper à bottom airflow repensé

Subzero RDA par Sub Ohm Innovations

Subzero RDA par Sub Ohm Innovations
8.7

Production de vapeur

9/10

Restitution des arômes (pour sa catégorie)

9/10

Facilité de montage

8/10

Facilité d'entretien

9/10

Conception générale et qualité d'usinage

10/10

Pour

  • Un bottom airflow qui ne leak pas !
  • Excellente dissipation de la chaleur
  • Rendu général
  • Précision de l'airflow

Contre

  • Drip top qu'on aimerait un peu plus large
  • J'ai du mal à trouver d'autres points négatifs
Subzero RDA par Sub Ohm Innovations
Subzero RDA par Sub Ohm Innovations

Sub Ohm Innovations est une entreprise américaine que vous connaissiez déjà pour avoir signé le Big Dripper. Un Big Dripper qui proposait sur le papier d’être un dripper tank, mais avec le tank au dessus des coils. Le concept était prometteur mais souffrait à mon sens d’une capacité trop légère, d’un rendu décevant pour un dripper, et d’une conception perfectible (j’avais même failli m’éborgner avec le ressort au premier remplissage)… le concept avait beau être prometteur, il manquait à ce Big Dripper quelque chose pour qu’il soit à mes yeux vraiment aboutit.

Oublié ces erreurs de jeunesse, Sub Ohm Innovations revient avec du lourd, avec un vrai dripper, avec du sub ohm et de l’innovations dedans, avec cette nouvelle création, le Subzero. C’est à ce moment que vous vous dites « mouais encore un ato bottom airflow qui leake à mort« .  Et c’est vrai que depuis le Lancia de Arra qui a introduit ce concept d’airflow venant taper sous les coils, très rares sont les atomiseurs qui sont parvenus à limiter les fuites lors d’un remplissage trop généreux, un défaut que l’on pallie souvent comme on peut avec des placement de coton un peu différents pour former un puit de juice, mais c’est rarement efficace. L’un de ces drippers sortant du lot, c’est le Kennedy qui propose une cuve très profonde et limitait ainsi pas mal les fuites. Mais le Kennedy avait un autre défaut : un airflow non ajustable qui faisait de lui un atomiseur très exclusif et destiné aux personnes qui trouvent leur compte avec un atomiseur très aérien que l’on peut rendre encore plus aérien avec un top cap adapté… cloud or die. Pour les autres drippers à arrivée d’air sous les coils, le constat était là, on payait cet excellent rendu par des doigts tout le temps plein de VG.

Spécifications 

  • Terroir : USA
  • Matériaux : Acier inoxydable 304 et isolant peek
  • Plateau surélevé pour une meilleure isolation thermique
  • Trous des plots : 2.5mm
  • Ajustement de l’airflow par le drip tip
  • Drip top compétition et adaptateur pour drip tip standards fournis (en delrin)

Fort de ce constat, Sub Ohm Innovations a fait travailler son neurone pour pousser le concept du dripper bottom airflow plus loin : objectif, conserver un rendu très caractéristique de ce choix technique, tout en évitant de faire exploser votre budget Kleenex®. Et tout ceci nous donne un dripper, différent, innovant, qui ne tombe pas dans les excès d’un Phenotype L, qui reste pourtant très typé gros clouds mais qui se montre plus polyvalent que ce dernier ou qu’un Kennedy, qui sont deux références en la matière.

Comme toujours en matière d’atomiseurs à cumulonimbus, c’est Unicorn qui a dégainé pour proposer le Subzero en France et c’est grâce à ce shop spécialisé dans le power vaping que nous pouvons aujourd’hui y jeter un oeil. Vous l’avez compris, c’est un atomiseur qui s’adresse évidemment à un public très avertis même s’il est un peu moins exclusif qu’il n’y parait.

L'unboxing : du monde au balcon
Le Subzero démonté avec ses spares, un petit outil sur lequel nous allons revenir, des clés allen (4 en tout… Sub Ohm Innovation double la mise).
Le deck démonté, avec son pin copper, un isolant, le connecteur 510 qui se visse sous le plateau. Le plateau propose deux plots et deux énormes arrivées d'air qui vont venir taper sous les coils.
Le deck démonté, avec son pin copper, un isolant, le connecteur 510 qui se visse sous le plateau. Le plateau propose deux plots et deux énormes arrivées d’air qui vont venir taper sous les coils.
Quand on regarde sous le deck on comprend mieux comment tout ceci fonctionne. La pièce avec le plot 510 vient se visser sous notre deck et laisse un espace suffisant pour que les 6 prises d'air viennent aliment les deux arrivées d'air qui viennent arroser les coils.
Quand on regarde sous le deck on comprend mieux comment tout ceci fonctionne. La pièce avec le plot 510 vient se visser sous notre deck et laisse un espace suffisant pour que les 6 prises d’air viennent alimenter les deux arrivées d’air qui viennent arroser les coils.
Pour réassembler notre plateau surélevé, on commence par glisser le pin en cuivre dans son isolant.
Pour ré-assembler notre plateau surélevé, on commence par glisser le pin en cuivre dans son isolant.
On glisse le tout dans le connecteur 510
On glisse le tout dans le connecteur 510
On place notre petit outil qui va nous servir à visser ça sous le plateau.
On place notre petit outil qui va nous servir à visser ça sous le plateau.
Et voici notre plateau monté sur son connecteur, avec notre pin cuivre qui ressort de manière très confortable.
Et voici notre plateau monté sur son connecteur, avec notre pin cuivre qui ressort de manière très confortable.
On va donc maintenant s'intéresser à notre plateau à proprement parler. Le shape est très particulier, les énormes arrivées d'air sur-élevéesviennent donc arroser sous les coils, les trous des plots font 2,5m, de quoi passer du gros clapton coil. Les plots sont creux et Sub Ohm Innovation fournis 4 vis, ce qui nous permet de caler du calibre de kanthal plus modeste que du clapton sans le sectionner, c'est bien vu. Rien qu'en regardant ce plateau, les plots relativement proches l'un de l'autre vont faciliter notre montage et offrir un emplacement naturel pour notre coton.
On va donc maintenant s’intéresser à notre plateau à proprement parler. Le shape est très particulier, les énormes arrivées d’air sur-élevées viennent donc arroser sous les coils, les trous des plots font 2,5m, de quoi passer du gros clapton coil. Les plots sont creux et Sub Ohm Innovation fournis 4 vis, ce qui nous permet de caler du calibre de kanthal plus modeste que du clapton sans le sectionner, c’est bien vu. Rien qu’en regardant ce plateau, les plots relativement proches l’un de l’autre vont faciliter notre montage et offrir un emplacement naturel pour notre coton.
Sur la base du plateau nous avons pas moins de 6 arrivées d'air, énormes elles aussi qui vont garantir un gros flux d'air sous le plateau, c'est quelque chose qui a son importance car c'est tellement ventilé que toute chauffe sous le deck est impossible.
Sur la base du plateau nous avons pas moins de 6 arrivées d’air, énormes elles aussi qui vont garantir un gros flux d’air sous le plateau, c’est quelque chose qui a son importance car c’est tellement ventilé que toute chauffe sous le deck est impossible.
Vous pouvez évidemment le monter en mono coil. Sub Ohm Innovations prévoir deux grosses vis BTR pour boucher un côté.
Vous pouvez évidemment le monter en mono coil. Sub Ohm Innovations prévoir deux grosses vis BTR pour boucher un côté.
Mais la singularité du Subzero ne s'arrête pas à son plateau...
Mais la singularité du Subzero ne s’arrête pas à son plateau…
Retournons notre chambre et notre plateau : on découvre une découpe un peu particulière... et pour cause.
Retournons notre chambre et notre plateau : on découvre une découpe un peu particulière… et pour cause.
Le plateau se glisse par le haut de la chambre
Le plateau se glisse par le haut de la chambre
... et ces découpes, c'est grâce à elles que vous allez pouvoir ajuster le flux d'air d'air
… et ces découpes, c’est grâce à elles que vous allez pouvoir ajuster le flux d’air des 6 arrivées. C’est une approche particulièrement efficace qui vous permet ainsi d’avoir un réglage très précis, du très serré au très aérien. C’est la chambre qui pivote sur le plateau et c’est donc avec le drip tip que vous l’ajustez : en tournant le drip tip, la chambre pivote et vient ouvrir ou fermer les arrivées.
Ça pivote sans mal, ça ne flotte pas, ça tient correctement en place.
Ça pivote sans mal, ça ne flotte pas, ça tient correctement en place.
Le Sub Zero est fourni avec un drip top compétition, que l'on aurait peut être aimé un poil plus large, et un adaptateur pour drip tip standard.
Le Subzero est fourni avec un drip top compétition, que l’on aurait peut être aimé un poil plus large, et un adaptateur pour drip tip standard, les deux sont en delrin.
Et sous ces tops, on a un petit concave pour favoriser la restitution des arômes
Et sous ces tops, on a un petit concave pour favoriser la restitution des arômes.
vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Pour le montage, je suis parti sur du Anarchist Wire en 0.80mm
Pour le montage, je suis parti sur du Anarchist Wire en 20 G (environ 0.80 mm).
4 tours sur du 2,5mm pour une valeur de résistance à 0.07 ohm (ce n'est évidemment pas une invitation à en faire de même).
4 tours sur du 2,5mm pour une valeur de résistance à 0.07 ohm (ce n’est évidemment pas une invitation à en faire de même… mais bon si vous achetez cet atomiseur, c’est à priori pas pour le monter à 0.8 ohm).
pas la peine d'avoir une blinde de coton (ici du Coton Bacon V2.
pas la peine d’avoir une blinde de coton (ici du Coton Bacon V2).
On glisse le deck par le haut de la chambre.
On glisse le deck par le haut de la chambre.
Et enfin on ajuste notre coton en repoussant tout ce petit monde dans le plateau, délicatement, pour ne pas trop le compresser
Et enfin on ajuste notre coton en repoussant tout ce petit monde dans le plateau, délicatement, pour ne pas trop le compresser.

Conclusions

Les américains sont en train de prendre quelques sérieuses longueurs d’avance niveau drippers à clouds sur les philippins en ce moment. Sub Ohm Innovations représente parfaitement cet élan qui s’est fait de plus en plus perceptible en 2015 et que l’on devrait voir s’amplifier encore cette année. Les modeurs US sont rarement ceux qui vont vous sortir des drippers à tirage serré exclusivement orientés saveurs, ils ont en ce moment une orientation gros clouds mais certains arrivent à apporter cette touche de polyvalence à leurs créations.

Et ce Subzero fait fort, il tire le meilleur du Kennedy et offre même plus : un airflow efficace, qui dissipe autant la chaleur sous l’atomiseur qu’il vous laisse le choix d’une vape très serrée à très aérienne. L’architecture même de cet atomiseur, la manière dont il se démonte, se remonte, s’entretient… peut sembler un peu déconcertante de prime abord, mais dès le second montage, on prend ses aises.

J’adore cet atomiseur, il est joueur à souhait, il envoie du très lourd, son airflow est ultra précis et il restitue de manière étonnante les arômes pour un atomiseur « compétition ». Mais le vrai tour de force de Sub Ohm Innovation, c’est d’être parvenu à réaliser un dripper bottom airflow qui ne chauffe pas, même quand on le brutalise un peu,  et surtout qui ne leake pas. Le Subzero est un véritable dripper « compétition » que l’on peut utiliser au quotidien, contrairement au Phenotype L et à beaucoup d’atomiseurs de cette catégorie, c’est encore l’un de ses gros points forts à mes yeux. Le placement des plots sur le deck, leur espacement fait que le montage est bien facilité par rapport à d’autres atomiseurs à deux plots souvent plus espacés qui contraignent à avoir des coils un peu longs (ou des parallel coils) pour occuper un peu l’espace sans avoir à tordre de trop les pattes et avoir des risques de points chauds… bref le Subzero est la démonstration que c’est pas parce qu’on fait un atomiseur de bourrin qu’on ne peut pas être un modeur qui sait faire preuve de finesse, et ça c’est vraiment génial. Cette matière grise apportée à cette création lui donne une forme de polyvalence qui lui permettra de viser un public d’amateurs avertis qui chassent les nuages mais qui ont besoin d’un atomiseur à la fois durable (car simple à entretenir), et capable en certaines circonstances d’être autre chose qu’un fumigène.

Une autre caractéristique de cette vague de créateurs US, c’est que non seulement ils font d’excellents produits mais qu’en plus certains commencent à avoir une politique tarifaire attractive. C’est le cas du Subzero que vous trouverez chez Unicorn Vape pour moins de 65 euros.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

2 comments

    1. Salut, à vue de nez comme ça je dirais entre 1,5 et 2 ml en fonction de ton montage. Le truc cool c’est qu’il y a de la place entre les plots et la chambre, assez pour ne pas compresser le coton et pour assurer une capacité relativement confortable. Par contre il a peut être un peu moins de capacité que le Kennedy, j’ai du mal à me rendre compte.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *