Soldado v2 de Critical Minds : son plus à lui, c’est ce qu’il a en moins

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Soldado v2 by Critical Minds
Soldado v2 by Critical Minds

Vous connaissiez le Soldado de Critical Minds ? Un RDA très accessible pas mal du tout malgré quelques défauts comme la bague d’airflow non tenue ni par joint torique ni par top cap vissé, qui avait tendance à se balader ? Et bien ça tombe bien, la seconde version n’a rien à voir. Critical Minds a vraiment fait des efforts énormes sur la finition, et l’usinage de toutes ses nouvelles créations, comme ce petit bijou de Montana Box est bien plus précis. Entre temps, Critical Minds a signé l’Omertà dont nous avons parlé ici, un atomiseur très orienté rendu mais qui délaissait un peu les aficionados de très grosse vape. Le Soldado v2 est le 3e RDA du modeur philippin, et c’est à mon sens le plus réussi, même si l’Omertà m’avait déjà fait une très bonne impression alors que ce dernier ne correspondait pourtant pas à ma vape de tous les jours. Et ça bosse très très dur chez Critical Minds, que de chemin effectué d’une création à l’autre.

Je vous laisse le soin de juger de la montée en puissance de Critical Minds en une seule photo, bien plus parlante qu’un long discours

De gauche à droite : le Soldado V1, l'Omertà et le Soldado V2
De gauche à droite : le Soldado V1, l’Omertà et le Soldado V2

C’est Julien de MoonVape qui me permet aujourd’hui de vous faire découvrir cet atomiseur que vous je résumerai en deux mots : simple et étonnamment efficace. Simple car l’airflow n’est pas réglable. Etonnamment efficace car l’airflow semble au premier regard assez éloigné des coils et on se demande comment l’air peut circuler correctement pour offrir un si bon rendu… Quoi un RDA à airflow non réglable ? Comment ça peut être génial un truc comme ça ? Et bien il suffisait de le penser correctement, car comme nous allons le voir , il ne s’agit pas du tout d’un point pénalisant sur cet atomiseur… c’est même tout le contraire.

Son anatomie

A gauche le drip tip large pour les power vapers, au centre la chambre, à droite le plateau et devant, l'adaptateur 510
A gauche le drip tip large pour les power vapers, au centre la chambre, à droite le plateau et devant, l’adaptateur 510
Monté, c'est très sobre, mais pas dénué de classe
Monté, c’est très sobre, mais pas dénué de classe
Le pin en cuivre est ajustable, il n'y a aucune gravure sur ce dripper et ça ne me dérange pas
Le pin en cuivre est ajustable, le tout très proprement usiné. Notez qu’il n’y a aucune gravure sur ce dripper et ça ne me dérange pas
Ce plateau est superbe, on a la place pour travailler nos montages
Ce plateau est superbe, on a la place pour travailler nos montages… bon ok là il est un peu plein de juice…
Juste pour que vous vous rendiez compte du diamètre interne du drip tip... too much me direz vous ?... attendez de voir l'airflow
Juste pour que vous vous rendiez compte du diamètre interne du drip tip… too much me direz vous ?… attendez de voir l’airflow
Une véritable gatling avec douze trous de 1mm dans le chargeur
Une véritable gatling avec douze trous d’environ 1mm dans le chargeur
Pas de dôme, mais il s'en passe particulièrement bien
Pas de dôme, mais il s’en passe particulièrement bien
L'adaptateur 510, avec un dription d'un diamètre interne plus serré régulera votre airflow de manière naturelle
L’adaptateur 510, avec un dription d’un diamètre interne plus serré régulera votre airflow de manière naturelle
On devine les prises d'air juste sous le dissipateur
On devine les prises d’air juste sous le dissipateur
Sur le Soldado V2, je passe ma fibre de cette manière...
Sur le Soldado V2, je passe ma fibre de cette manière…
Je passe un côté sous les coils en prennant soin de laisser un peu d'espace sous les coils pour que l'air circule aussi en ddeous, et l'autre brin est rabattu vers l'intérieur... comme ça des deux côtés. C'est relativement propre et très efficace.
Je passe un côté sous les coils en prennant soin de laisser un peu d’espace sous les coils pour que l’air circule aussi en ddeous, et l’autre brin est rabattu vers l’intérieur… comme ça des deux côtés. C’est relativement propre et très efficace pour faire de beaux nuages bien denses.
On obtient une belle chauffe bien homogène
On obtient une belle chauffe bien homogène
Et avec la Montana ça envoie très fort
Et avec la Montana ça envoie très fort
Soldado-V2-by-Critical-Minds-019
Ce setup est un vrai poème…

Vous avez dit airflow non réglable ?

Je suis régulièrement bluffé de la créativité des modeurs philippins en matière de drippers. En dehors d’une poignée de RDA américains comme le Plume Veil, les philippins dominent haut la main le marché en proposant des créations originales et souvent bien senties, avec des choix souvent très audacieux. Et d’audace, le Soldado V2 n’en manque pas, car ça ne plaira peut être pas à tout le monde, mais l’airflow n’est pas réglable sur cet atomiseur. Maintenant, si vous me demandez si c’est un défaut, j’aurais eu tendance à vous dire oui avant de jouer avec le SOldado V2, car ça contraint à une utilisation « type »‘. Plus un airflow est important, plus on a tendance pour obtenir un bon volume de vapeur à descendre en résistance, c’est une question d’équilibre… mais ça c’était avant. Un réglage d’airflow sera indispensable pour certains d’entre nous qui aiment en fonction du moment de la journée jouer un peu avec sur le tirage qui influe naturellement sur le hit. Si vous êtes de ceux là, le Soldado 2 n’est pas pour vous. Mais ce n’est pas mon cas. En dehors du Mephisto V2 qui est une vraie manche à air, j’utilise tous mes drippers ouverts à fond. Du coup le Soldado V2 qui aligne 12 trous d’1mm est parfait. Surtout avec le drip tip large fourni, je retrouve exactement l’airflow que j’apprécie.

Toujours au sujet de cet airflow par le top, le Soldado 2 fixe le défaut des autres RDA équipés de ce genre de flux d’air par le top : un dissipateur au dessus de ces trous empêchera la vapeur brûlante de vous arriver en pleine poire si vous avez le malheur de souffler dedans comme le font de nombreux adeptes du power vaping.

Le drip tip large ainsi que l’adaptateur 510 lui aussi fourni, vous laisse en outre une possibilité d’avoir non pas un seul réglage d’airflow mais plusieurs. Il suffit tout simplement de penser à changer de drip tip ! Le drip tip large exploite l’airflow à fond, un plus étroit, très naturellement, vous offrira un tirage plus serré. Si le Soldado V2 est trop aérien pour vous, pensez tout simplement à vous équiper du bon drip tip, avec le diamètre interne qui vous convient.

Un autre énorme avantage de cet airflow par le top : il ne coule pas. Le seul moyen d’obtenir une fuite est de retourner l’atomiseur complètement. C’est un bonheur pour les personnes un peu nomades qui feront l’économie d’un budget Kleenex.

Autre point encore une fois lié à cet airflow par le top… le détail cosmétique que j’apprécie beaucoup. Il n’a pas de trous visibles sur la chambre, et sur certains mods, c’est carrément magnifique. Je l’ai principalement utilisé avec la Montana box du même modeur car cette dernière à le connecteur qui encastre le dripper dans le corps de la box et ce top airflow me paraît naturel à utiliser sur la Montana : comme ça ne sort pas sur les côtés, rien n’est obstrué, l’arrivée d’air ne chauffe pas, et même très bas, on conserve une vape relativement tiède. Mais regardez par exemple ce que ça donne sur le Lys de Samato, c’est du zéro fioriture, avec un super look hybride style… une sobriété très classe.

Le Soldado v2 sur le Lys de Samato
Le Soldado v2 sur le Lys de Samato

Si cet airflow fonctionne si bien, c’est qu’il est bien accompagné

Avec un tel choix que celui de l’airflow par le top, il fallait une chambre et un plateau adapté… et si vous le regardez bien,  vous risquez de devenir très créatif dans vos coils pour exploiter au mieux ce parti pris de l’airflow sur le top un peu en mode gatling. En tout cas je sais que j’ai pas fini de m’amuser avec. Il y a encore deux choses qui m’ont surpris sur le Soldado 2 :

Je trouvais la chambre de l’Omertà très réduite, et bien celle du Soldado V2 l’est encore plus si l’on fait exception de la partie pleine de la chambre de l’Omertà., c’est très visible ici même si ça ce joue à moins de 2mm :

La chambre du Soldado v2 est encore plus réduite que celle de l'Omertà
La chambre du Soldado v2 est encore plus réduite que celle de l’Omertà

Le dissipateur sur la partie supérieure de la chambre le rend naturellement plus haut, mais la chambre, elle est vraiment réduite et on comprend qu’au final, l’arrivée de l’air ne se fait pas bien loin des coils.

Notez également que le placement du dissipateur juste au dessus des trous d’airflow n’est pas que cosmétique, les copains power vapers se reconnaitront 😉

L’autre point à côté duquel vous ne pourrez pas passer, c’est ce plot central dont l’ergonomie est très bien pensée. Les brins de kanthal se croisent dans ce plot dédoublé et l’alignement des trous est parfait. Ces trous sont de dimensions assez généreuse pour recevoir du bien plus gros calibre que le quad coil en 0.60mm que je vous présente ici… oui on peut allègrement subhommer sur ce Soldado V2.

… Mais, et c’est là où on me perd. Je ne m’explique pas que le rendu soit aussi bon dans une plage de valeur de résistance aussi large, pour moi de 0.10 à 0.6 ohm… tout ça sans réglage d’airflow ! C’est probablement la somme de tout les petits détails que je viens de tenter de vous énumérer, mais je ne trouve pas d’explication « évidente », comme on en trouverait par exemple sur l’airflow direct sous le coil d’un Lancia.

Conclusion

Je vous ai récemment parle du 454 Big Block de Kryptonite Vapor, un atomiseur qui m’avait fait une drôle d’impression pour un quad coil que je trouvais au final plutôt raté, malgré un bon rendu des saveurs. Entre temps, j’avais reçu le Soldado V2… et quoi de plus naturel que de comparer un quad coil à un autre quad coil ? Il ne m’a pas fallu 150 montages pour en arriver à la conclusion que le Soldado V2 mettait une belle fessée à ce 454. Et montages après montages, l’écart entre ces deux atomiseurs n’a fait que se creuser, toujours à l’avantage du Soldado V2.

Il se trouve qu’en ce qui me concerne, avec son drip tip large, il est parfait pour les valeurs de résistances dans lesquelles je me situe et sur lesquelles j’aime vaper (de 0.12 à 0.3 ohm), son airflow m’apparait comme très convainquant, et chose très surprenante, même avec des trous relativement loins des coils (c’est très relatif car la chambre n’est pas bien haute non plus), le rendu des arômes est là, bien là, avec une couleur très agréable. L’air circule très correctement, en tout cas assez pour obtenir ce rendu que j’ai testé sur un gourmand en quad à 0.10 ohm et sur un mentholé en dual à 0.4 ohm…

Passons maintenant à son prix. Affiché à 80 euros, ce Soldado V2 se situe dans une fourchette de prix haut de gamme tout en restant bien loin du prix de certains autres drippers haut de gamme, c’est à dire entre 110 et 120 euros. Ce prix est donc raisonnable pour un dripper de cette qualité et cette simplicité apparente cache surtout pour ce prix un système ingénieux, très bien pensé et parfaitement exécuté. Il vaut donc parfaitement ses 80 euros, car comme indiqué dans le titre, son plus à lui, c’est ce qu’il en moins et il est la parfaite démonstration qu’on peut faire un excellent atomiseur sans aligner 150 pièces usinées qui rendent l’usage et d’entretien plus complexe.

J’ai encore du mal à lui trouver un défaut réel car cet absence de réglage d’airflow, il réussit à mes yeux en la transformer en son principal atout, c’est aussi ce qui le rend unique. J’aurais juste apprécié une cuve un peu plus profonde pour le juice, même si cette dernière reste parfaitement dans la norme… c’est mon côté gourmand. Beaucoup de caractère dans le rendu, une efficacité évidente, une certaine polyvalence, pas de fuite, pas de chauffe, un plot positif très bien pensé, de la classe, un prix abordable… je ne vois pas ce qu’on aurait pu attendre de plus de lui, et par dessus tout, ce Soldado V2 est pour moi parvenu à faire tomber un préjugé : celui du caractère indispensable d’un réglage de flux d’air.

Pinoy vape world domination strikes again…

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

2 comments

  1. Je ne suis pas du tout d’accord avec ton commentaire concernant, je site : pas de chauffe.
    Ce Drip chauffe enormément, je dirais même qu’il devient bouillant et à le même effet sur mes accus et mon MAGNETO V2.

    1. Salut,

      Peux tu être plus précis stp sur la manière dont tu le montes (en quad ou en dual coil pour quelle valeur de resistance ?)
      Ainsi que là ou tu ressens une chauffe attendu que si tu utilises le drip tip en delrin ça doit pas être à ce niveau. En outre si ton mod et tes accus chauffent, ça m’étonnerait que ça vienne de l’ato lui même… ça sent plutôt la résistance trop basse pour ce que ton matériel est capable d’encaisser. Attention en quad coil on est vite beaucoup trop bas pour un magneto.

      Si tu as une chauffe anormale vraiment sur la chambre de l’ato c’est peut être que tes coils sont vraiment trop proches de la chambre, dans ce cas l’astuce et de les élever un peu pour les rapprocher des airflows.

      En tout cas je te confirme que correctement monté, et avec cet airflow quand même généreux, il est curieux que tu ai une chauffe. A moins que la chauffe ne soit pas sur l’ato mais sur le mod. Bref dis m’en plus on va arriver à trouver ce qui cloche 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *