Silence RDA de Vapershock : Dr Jekyll and Mr Hyde

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Silence RDA by Vapershock
Silence RDA by Vapershock

Sweet & Vape m’ a fait parvenir un dripper qui ne fait étonnamment pas encore beaucoup parler de lui et qui gagne pourtant à être connu. Il s’agit du Silence de Vapershock, un modeur coréen que l’on connait principalement pour son mod, le Revolver. Le talent des modeurs coréens n’est plus à démontrer et pourtant, il faut bien avouer que sur ces pages, nous n’en parlons beaucoup.

Côté atomiseurs, les modeurs coréens sont pourtant très dynamiques à l’image de Kato ou Footoon qui signent souvent de belles innovations et des rendus très particuliers, souvent assez éloignés des standards américains ou pinoys. Et les coréens, ils innovent régulièrement… ce Silence ne déroge pas à la règle.

Spécification :

  • 22mm
  • SS SUS 304
  • Pin fixe Laiton
  • Bague d’airflow réversible (top ou side airflow)
  • Plots négatifs surélevés (plateau dégagé)

Le Silence s’inscrit donc dans cette lignée d’atomiseurs clairement orientés saveurs et propose des partis pris techniques intelligents que nous allons détailler ici. Mais ce qu’apporte le Silence ne se réduit pas à reprendre à son compte des choses qui fonctionnent bien, il va un peu plus loin en proposant un ingénieux système d’airflow capable de procurer deux vapes bien différentes et j’ai presqu’envie de vous dire, une vape « pour la maison » et une vape « pour les déplacements ». Son plus à lui, c’est une bague d’airflow réversible qui va proposer un airflow par le top, orienté saveurs, qui ne laisse pas leaker le juice quand on est en déplacement, et une vape plus lourde, en retournant la bague d’airflow pour offrir une arrivée d’air sur la chambre, un peu plus classique mais très efficace sur ce Silence.

Allez on regarde tout ça en détail:

Une petite vue éclatée du Silence
Une petite vue éclatée du Silence
Le plateau laisse apparaitre deux plots négatifs qui n'obstruent pas la base, il faudra caler notre kanthal sous la tête de la vis, mais pas de panique, c'est de super qualité, plus gros et plat que sur un plateau de Kayfun, et donc on pourra sans problème y caler du 0.70mm
Le plateau laisse apparaitre deux plots négatifs qui n’obstruent pas la base, il faudra caler notre kanthal sous la tête de la vis, mais pas de panique, c’est de super qualité, plus gros et plat que sur un plateau de Kayfun, et donc on pourra sans problème y caler du 0.70mm. Le trou du plot positif est lui aussi super confort. Deux joints toriques viendront tenir la chambre parfaitement en place.
Au cul du plateau, un logo et un numéro de série, ainsi que le petit nom de notre RDA
Au cul du plateau, un logo et un numéro de série, ainsi que le petit nom de notre RDA
La chambre avec son confortable airflow
La chambre avec son confortable airflow et les repères pour aligner la bague correctement et ajuster cet airflow à votre tirage de prédilection
A l'intérieur de notre chambre, un dôme
A l’intérieur de notre chambre, un dôme
Et voici cette très ingénieuse bague d'airflow réversible
Et voici cette très ingénieuse bague d’airflow réversible
Creusée à l'intérieur et avec des arrivées dessinée sur le côté
Creusée à l’intérieur et avec des arrivées dessinées sur le côté à la fois propre et discret
Voici le Silence avec sa bague positionnée en top airflow (avec un rendu orienté saveurs)
Voici le Silence avec sa bague positionnée en top airflow (avec un rendu orienté saveurs)
Voici par où passe l'air dans cette configuration mais  c'est caché sous un joli top cap (vissé)
Voici par où passe l’air dans cette configuration mais c’est caché sous un joli top cap (vissé)
Et le voici avec la bague d'airflow retournée en position side airflow avec une arrivée directement sur les coils
Et le voici avec la bague d’airflow retournée en position side airflow avec une arrivée directement sur les coils
Pour le montage, j'ai un peu  tout essayé, et en jouant avec l'aiflow, on arrive vraiment à des rendus super
Pour le montage, j’ai un peu tout essayé, et en jouant avec l’aiflow, on arrive vraiment à des rendus supers
La conception du plot central et des plots négatifs n'obstrue pas le plateau, on a donc beaucoup de place pour le coton et le juice, c'est très bien fichu
La conception du plot central et des plots négatifs n’obstrue pas le plateau, on a donc beaucoup de place pour le coton et le juice, c’est très bien fichu
Le montage présenté ici était en top airflow à 0.17 ohm, pour une vape assez chaude
Le montage présenté ici était en top airflow à 0.17 ohm, pour une vape assez chaude
Et niveau look, que dire de plus, il a la vraiment la classe, ici sur le Glyph de Samato
Et niveau look, que dire de plus, il a la vraiment la classe, ici sur le Glyph de Samato

Conclusion

Et bien ce Silence est une très agréable surprise, malgré des plots négatifs qui auraient eu tendance à me rebuter au premier abord, il est simple à coiler, aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale. Et ce placement des plots négatifs qui n’obstruent pas le plateau son en fait géniaux car ils ne viennent pas obstruer la cuve. Et c’est d’ailleurs en jouant directement avec l’inclinaison des coils que l’on va définir la température de sa vape. Si vous cherchez une vapeur plutôt froide, vous le coilerez par exemple à l’horizontale assez bas dans le plateau. Si vous la voulez plus chaude, vous pourrez coiler à verticale. Les deux se font super naturellement.

Passons maintenant au plus intéressant, son rendu. L’airflow du Silence rappelle celui du Darang de GP Custom. Mais la comparaison s’arrête là, car sur le rendu, ce sont deux atos aux couleurs bien différentes. A montage équivalent, le Darang aura une teinte plus chaude que le Silence, vous savez à quel point j’aime le Darang pour son caractère très affirmé, j’en parle régulièrement, et bien le Silence se situe au même niveau de personnalité, en plus délicat, moins brutal, probablement en raison de sa chambre un peu plus haute que cette du Darang. Et c’est ce qui est intéressant avec ce Silence, c’est qu’on peut le descendre assez bas même s’il s’agit d’un atomiseur orienté saveurs. Le Silence va s’accommoder de valeur à 0.12/0.15 ohm (en position airflow sur la chambre) là où on sentira sur le Darang qu’on commence à être limite. Pourtant l’airflow du Silence n’est spécialement plus gros, il me semble même un tout petit peu plus restreint même si le tirage reste très convenable (on est plus aérien que sur un Quasar). Je vous parlais de teinte, de personnalité, pour vous illustrer ça on va causer un peu d’arôme. Le Darang est plus chaud, et conviendra probablement mieux à des custard, là où le Silence prendra l’avantage sur un juice « fresh » (à la koolada, au menthol, ou anisé…) pour un rendu plus propret, mais pas neutre (entendez « pas chiant »). Le Silence sublimera plus à mes yeux un Red Astaire qu’un Darang en top airflow. Et une fois passé en side airflow, je l’ai trouvé super pour des gourmands, bref c’est un véritable atomiseur polyvalent, je lui trouve autant, si ce n’est plus, de polyvalence que le Plume Veil.

Globalement le Silence m’a donc fait une excellente impression, avec des rendus vraiment au top entre 0.15 et 0.4 ohm, une palette déjà assez large que certains d’entre nous élargiront sans problème jusqu’à 0.7 / 0.8 ohm. D’abord déconcerté par le placement des négatifs, j’ai vite compris l’intérêt : la capacité de sa cuve est vraiment ultra appréciable. Même si elle n’est pas profonde, on a pas de plots négatifs qui viennent bouffer de la place, donc on met plus de juice.  Le placement de votre coton ne s’en trouve que plus précis et sa capillarité plus efficace puisque rien ne vient lui faire obstruction, il vous suffit d’épouser la forme de la cuve et le juice va le gonfler très naturellement.

Un autre énorme avantage qu’il faut porter au crédit du Silence, c’est que ce type d’airflow est très pratique lorsque l’on est en déplacement, bien plus que celui d’un Lancia qui leakera au moindre drip. L’airflow par le top c’est la garantie de ne pas terminer avec une poche de costard inondée de VG et une belle auréole de Red Astaire sur la chemise…

Mais le plus séduisant avec cet atomiseur, du moins ce que j’ai le plus apprécié, c’est bien cette ingénieuse innovation qui donne accès à deux vapes bien distinctes. Même si on est pas dans une infernale machine à clouds type Mephisto 2 niveau airflow, on a avec le Silence une palette de vape super intéressante, à chaque fois très équilibrée, en usage simple ou dual coil, avec airflow par le top ou sur la chambre. L’air circule différemment en fonction du sens dans lequel on place notre bague et l’impact sur la vape se fait directement sentir. C’est simple, c’est assez génial, et c’est super convainquant dans toutes les configurations.

Le silence est disponible chez Sweet and Vape au tarif de 104,90€, ce qui nous situe évidemment dans un atomiseur haut de gamme, de caractère, intelligent, versatile, parfaitement usiné, avec un look assez lisse pour très bien accompagner vos mods. Il offre de nombreux petits conforts, comme ces repaires sur l’airflow pour le positionner correctement par rapport à vos résistances et ses plots sont assez bien conçu pour vous permettre de jouer avec plein de montages différents. Le Silence est une excellente pioche, il tient toutes ses promesses et même un peu plus, vous pouvez y aller.

 

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

11 comments

  1. Il est bien tentant celui là. J’avais vu les photos et attendais avec impatience ton retour. Le plateau facilite le montage à la verticale et je sais que tu n’apprécies pas beaucoup ce genre de montage. Pour l’avoir bien éprouvé sur le Richelieu, qui présente de vraies similitudes avec cet ato concernant la cuve et le plateau, je trouve que le rendu est au final bien meilleur qu’à que sur un montage horizontal classique, et je n’ai pas l’explication compte tenu de la forme de l’air flow. Mais je note que les différent drippers qui proposent un montage à la verticale offrent généralement un bon rendu de saveur.

    1. Pour les montages en fait ce plateau supporte aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale, j’aime beaucoup le fait d’avoir le choix et de bons rendu avec les deux types de montages et surtout tous les « intermédiaires », en un peu incliné.
      Pour les histoires de rendu, je pense vraiment que la manière dont tu places ton coton et tes coils réoriente l’airflow et offre des rendus différents. Après j’avoue que sur le Marquis comme le sur le Richelieu, le coil à la verticale me dérange pas du tout, car les plots sont vraiment bien faits, un peu comme le Silence même si très différents.
      En revanche je viens de remonter le 454 en Dual, et j’en arrive toujours à la même conclusion : le truc le plus réussi c’est son drip tip 😀

  2. Pour les usaohmmeter il y as un Shop eu qui en vend, en 1 seul couleur fdp 5e tarif 23e. J’attends le mien et pareil un peu marre des estimations (je ne sais pas si le droit de donner le lien )
    Pour l ato … je ne sais, pas à suivre .

  3. Salut a toi !! j’ai une question , je suis a la recherche d’un new RDA , et comme tu en ah testé beaucoup ! peu tu me dire le rda qui te donne le meilleur rendu en termede saveur ! mais en étant le plus aériens que possible ,en donnant une vape très dense en même temps ? Je te merci d’avance de ta réponse!!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *