Rogue RDA par Cap it All Vapes : le contrôle qualité le plus furtif des drippers high end

Rogue RDA par Cap it All Vapes

Rogue RDA par Cap it All Vapes
40

Qualité de fabrication

2/10

    Polyvalence

    5/10

      Restitution des arômes

      9/10

        Packaging et spares

        4/10

          Rapport qualité prix (hors promotion)

          1/10

            Pour

            • Les 3 bagues d'AFC pour un atomiseur qui ira sur tous vos mods (moyennant un coup de lime)
            • Excellent rendu et bon rapport saveur / vapeur
            • Look sobre et élégant
            • Top airflow (peu sujet aux fuites)

            Contre

            • Inutilisable out of the box (en short et plot 510 sur-dimensionné)
            • Alignement du plot central délicat sans abimer le pin en cuivre
            • Contrôle qualité inexistant
            • Le réglage d'airflow est aussi chirurgical qu'une frappe de l'armée de l'air syrienne sur Alep
            • Pas de spares de joints ou de vis
            Rogue-RDA-by-Vap-it-All-Vapes-nb
            Rogue RDA par Cap it All Vapes

            Plus qu’une review, ce dripper high end (proposé hors promotion pour une centaine de dollars), est ma pire expérience sur dripper. J’ai déjà vu de mauvais atomiseurs, dont on ne pouvait rien tirer, j’ai déjà vu des finitions douteuses, comme des chutes de metal pas élimées sur les plots (souvenez vous du Plume Veil), mais un -malgré tout- bon atomiseur avec des finitions aussi dangereuses, je vous confesse que c’est pour moi une grande première.

            On va passer le couplet sur les atomiseurs chinois mais même sur ces matériels, je n’avais encore jamais vu ça.

            On ne va pas non plus épiloguer sur ce qu’est un atomiseur de modeur ou un atomiseur industriel, continuons à fantasmer sur le mythe du modeur qui roule ses drippers sous les aisselles après les avoir taillé dans la masse au burin… mais regardons ce qu’est un dripper, demandons nous quel modeur a accès à quel type de machines pour produire du matériel précis (oui désolé, sur un dripper c’est ce que je recherche), du moins assez précis pour disposer d’une découpe propre, sans chute de métaux, d’une gravure qui ne ressemble pas à un pochoir, des plots correctement espacés, ainsi qu’un plateau et un top cap qui ne laissent pas passer le juice malgré les joints toriques.

            Spécifications

            • Terroir : USA
            • Matériaux : acier inoxydable, , pin cuivre, AFC laiton, cuivre et inox fournis
            • Format : 22mm de diamètre et 18mm de hauteur (hors connecteur)
            • Top airflow dissimulé
            • Destiné à des montages dual coils

            Accessoirement, quand le modeur a trouvé les bonnes machines pour faire un produit qui ressemble à quelque chose, il assemble ses atomiseurs, le minimum syndical me semble être le test au voltmètre après assemblage.

            On va donc profiter de cette review pour implorer les modeurs de ne jamais, jamais reproduire ce genre de bourdes et de ne jamais renier les étapes de l’assemblage et du contrôle qualité, parce que non seulement ça pourri l’expérience utilisateur, mais dans certains cas, c’est carrément dangereux.

            Le Rogue n’est pas un atomiseur récent, il est apparu en octobre 2014. D’origine américaine, nous le devons à Cap it All Vapes qui, après un autre dripper, le BSC, semble s’être reconverti dans la vente de casquettes. L’intention première du Rogue est d’offrir un dripper très compact, avec un top airflow dissimulé (Rogue pour furtif), qui ne fuit pas, aux saveurs prononcées. Et c’est pas côté intentions que ça pêche comme nous allons le voir car à ce niveau, on peut dire que c’est tenu.

            J’enrage à écrire ces quelques lignes mais si vous en avez un qui pourri dans tiroir pour les mêmes raisons qui me poussent à écrire cette review, vous pourrez peut-être, au final, en tirer quelque chose.

            Voici comment se présente notre Rogue. Les 3 top caps fournis, c'est une excellente idée, mais on aurait quand même aimé des spares, par exemple des vis, assez courtes, et pouvant facilement s'égarer au montage. Ah, vous avez remarqué ? Elle sont noires, c'est pas non plus le truc dont je suis le plus fan, des vis en inox laissent moins une impression de truc "peint" en contact avec du juice.
            Voici comment se présente notre Rogue. Les 3 top caps fournis, c’est une excellente idée, mais on aurait quand même aimé des spares, par exemple des vis, assez courtes, et pouvant facilement s’égarer au montage. Ah, vous avez remarqué ? Elle sont noires, c’est pas non plus le truc dont je suis le plus fan, des vis en inox laissent moins une impression de truc « peint » en contact avec du juice.
            Voici le plot en cuivre avec lequel j'ai un peu lutté, vous allez voir pourquoi. Cette réview n'étant pas la plus palpitante j'en profite pour vous glisser que non, je n'ai pas appris à prendre des photos, c'est juste que mon nouveau téléphone fait des photos en meilleure résolution, mais bon, comme j'ai deux mains gauches, vous aurez toujours droit à des photos floues, sur lesquelles on verra mieux les détails comme les imperfections flagrantes de mes coils.
            Voici le plot en cuivre avec lequel j’ai un peu lutté, vous allez voir pourquoi. Cette review n’étant pas la plus palpitante j’en profite pour vous glisser que non, je n’ai pas appris à prendre des photos, c’est juste que mon nouveau téléphone fait des photos en meilleure résolution, mais bon, comme j’ai deux mains gauches, vous aurez toujours droit à des photos floues, sur lesquelles on verra mieux les détails comme les imperfections flagrantes de mes coils.
            La cuve du plateau n'est pas des plus profondes, mais on y trouve une sorte de gravure laser avec effet pochoir de mur de MJC... inutile.
            La cuve du plateau n’est pas des plus profondes, mais on y trouve une sorte de gravure laser avec effet pochoir de mur de MJC… inutile. Les négatifs sont dans la masse du plateau et le positif est vissé, tenu par le pin en cuivre.
            Avant même de coiler, après avoir tenté de le monter sur une dizaine de mods, seuls un Skeleton Key et un Mirandus en voulaient bien. J'ai donc du élimer finement avec une lime à ongles très légèrement le pas de vis en prenant soin de tourner délicatement le plateau pour faire ça de façon homogène. L'opération s'est avérée efficace puisque je peux maintenant l'utiliser sur tous mes mods. Sauf que que...
            Avant même de coiler, après avoir tenté de le monter sur une dizaine de mods, seuls un Skeleton Key et un Mirandus en voulaient bien. J’ai donc du élimer finement avec une lime à ongles le pas de vis en prenant soin de tourner délicatement le plateau pour faire ça de façon homogène. L’opération s’est avérée efficace puisque je peux maintenant l’utiliser sur tous mes mods. Sauf que…
            Sauf qu'en le testant la première fois dans un mod mécanique, mon accu est devenu bouillant, je l'ai extrait d'urgence et j'ai démonté le pin pour y trouver une petite crotte de cuivre finement collée à l'intérieur du 510, l'endroit rêvé pour une joli court circuit.
            Sauf qu’en le testant la première fois dans un mod mécanique, mon accu est devenu bouillant, je l’ai extrait d’urgence et j’ai démonté le pin pour y trouver une petite crotte de cuivre finement collée à l’intérieur du 510, l’endroit rêvé pour un joli court circuit.
            Un petit coup de grattounette au tournevis et voici notre petit crotte de cuivre extraite, plus de court circuit et j'ai épargné un dégazage d'accu à un très beau mod.
            Un petit coup de grattounette au tournevis et voici notre petite crotte de cuivre extraite, plus de court circuit et j’ai épargné un dégazage d’accu à un très beau mod.
            Voici le top cap qui fait office de chambre avec ses deux airflows cyclopes sur le top, là encore un gravure avec effet pochoir sur mur de MJC parfaitement inutile...
            Voici le top cap qui fait office de chambre avec ses deux airflows cyclopes sur le top, là encore un gravure avec effet pochoir sur mur de MJC parfaitement inutile…
            Sous ce top cap pas de dôme, mais un usinage qui tien la toute, cohérent avec ce top airflow
            Sous ce top cap pas de dôme, mais un usinage qui tient la route, cohérent avec ce top airflow
            La bague de réglage d'airflow vient donc se placer sur le top cap et dissimule les arrivées d'air de la chambre. Cette bague est tenue par deux joints toriques.
            La bague de réglage d’airflow vient donc se placer sur le top cap et dissimule les arrivées d’air de la chambre. Cette bague est tenue par deux joints toriques.
            La prise d'air sur la bague se fait ici.
            La prise d’air sur la bague se fait ici.
            Pour ajuster l'aiflow,on tourne donc la bague d'AFC pour ouvrir / ferme plus ou moins l'arrivée de la chambre, enfin en thérorie, parce qu'en pratique, on va du moyen aérien au moyen aérien, toujours uniquement en dual coil.
            Pour ajuster l’aiflow, on tourne donc la bague d’AFC pour ouvrir / fermer plus ou moins l’arrivée d’air de la chambre, enfin en théorie, parce qu’en pratique, on va du moyen aérien au moyen aérien, toujours uniquement en dual coil.
            Je l'ai coilé avec du 0.40 sur un diamètre de 2mm, et j'ai non seulement fini par pouvoir le vaper sans risque de me faire dégazer un accu dans la tronche, mais je l'ai, malgré tout ses défauts apprécié. Pourtant, arrivé à ce stade, ce n'était pas gagné, je partais avec une somme d'à priori très négatifs sur lui.
            Je l’ai coilé avec du 0.40 sur un diamètre de 2mm, et j’ai non seulement fini par pouvoir le vaper sans risque de me faire dégazer un accu dans la tronche, mais j’ai, malgré tous ses défauts apprécié ce dripper. Pourtant, arrivé à ce stade, ce n’était pas gagné, je partais avec une somme d’à priori très négatifs sur lui.
            Et le truc sympa avec ces bagues d'AFC
            Et le truc sympa avec ces bagues d’AFC
            C'est que tout lui va à ravir.
            C’est que tout lui va à ravir.
            Un atomiseur passe partout, avec un rendu très sympa, mais qui ne vaut certainement pas la centaine de dollars qu'il affichait il y a peu.
            Un atomiseur passe partout, avec un rendu très sympa, mais qui ne vaut certainement pas la centaine de dollars qu’il affichait il y a peu.

            Conclusion

            Avec à réception deux problèmes à fixer avant de pouvoir l’utiliser, dont un, disons le, inadmissible, sur un ato high end, je ne peux décemment pas vous recommander l’achat de cet atomiseur, même pas en destockage à 15$ chez Local Vape (là où j’ai obtenu le mien).

            Le fait que le pas de vis du connecteur 510 soit légèrement surdimensionné, ça passe encore… à qui voulez vous vous en prendre si modeurs et industriels ont adopté de fait comme standard une connectique… non standardisée. Comme nous l’avons vu, on peut venir à bout de ce problème relativement facilement avec un peu de délicatesse et une lime à ongles.

            Ce que je trouve vraiment inadmissible, c’est cette absence manifeste de contrôle qualité, du modeur, comme du shop mais un atomiseur à ce prix, pour moi ce n’est pas au shop d’assurer le contrôle qualité, surtout sur un point aussi basic que « ça fonctionne ou ça fonctionne pas » : une chute de métal à l’intérieur du 510… nan mais allo quoi ! T’es modeurs et même pas tu testes tes atos au voltmètre pour détecter un short ? Mon Rogue, gageons que je n’ai vraiment pas eu de bol, a été livré avec le meilleur moyen de vous faire dégazer un accu dans un mod mécanique, ou le meilleur moyen de ne jamais fire sur un électro, c’est selon…

            J’ai dans la seconde où mon mod est devenu bouillant été pris d’une envie de foutre ce Rogue à la poubelle. Mais un peu d’huile de coude suffit, malgré tout à venir à bout de ce qui dépasse quand même le cadre du simple désagrément, et c’est là où j’enrage. J’enrage parce que j’adore le rendu du Rogue.

            Sa chambre réduite mais pas au point de se trouver avec le drip tip sur les coils et de dimension idéale pour moi, entre 0.12 et 0.3 ohm, c’est un régal. On ajoute à ceci son look très sobre que j’aime beaucoup pour sa faculté à s’adapter sur n’importe quel mod, sans gravure apparente, et nous voici avec au final, un atomiseur très agréable à l’usage.

            Ses dimensions font qu’il ne propose pas une énorme cuve, un pin bottom feeder aurait pu très bien le faire. Enfin, si je devais le comparer à d’autres top airflow high end comme le Mazarin ou le MGNT, le Rogue arriverait bon dernier niveau précision du réglage d’airflow.

            Bref, malgré son rendu que je persiste à trouver au dessus de la moyenne, ce Rogue me laisse cette désagréable impression d’atomiseur un peu bâclé qui tient tout de même ses promesses, mais qui passe à côté de trop choses pour faire de lui un excellent atomiseur.

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            2 comments

              1. Exempt non, même en bon état, l’AFC est mal fichu, du coup les 3 bagues fournies sont plus décoratives que vraiment fonctionnelles. Toi je sais que tu vapes toujours très ouvert, moi aussi dans une certaine mesure mais pour un amateur de vape serrée qui compte sur cet AFC, c’est loin d’être efficace.

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *