Quasar black par Cosmic Innovations (Vicious Ant)

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Quasar Black by Cosmic Innovation
Quasar Black by Cosmic Innovations

Le Quasar n’est pas un RDA récent, en le recevant la semaine dernière, je n’étais pas vraiment convaincu de l’utilité d’en parler ici, attendu que nombre d’entre vous le connaissent déjà, qu’il s’agisse de sa version originale ou de l’un de ses clones. C’est bien de la version originale que nous allons parler aujourd’hui. Il y a quelques semaines, j’avais modifié l’airflow et le plot central d’un clone trouvé sur Fasttech, en finition acier inoxydable. Ce clone en lui même m’avait déjà fait une bonne impression et je sentais que l’original valait le coup. Je m’en suis donc procuré dans sa version black, c’est à dire avec une bague de contrôle du flux d’air en delrin.

Pour tout vous dire, j’ai toujours eu un peu peur de ces versions « black », particulièrement celles qu’on trouve sur Fasttech car on se demande naturellement comment ces revêtements sont appliqués, et si c’est nocif à l’usage. Et voici que déboule donc notre Quasar « black »… et là… surprise… une bonne surprise.

Il arrive dans une petite boite blanche, griffée Cosmic Inovations.

La boite du Quasar
La boite du Quasar

Et il est accompagné d’un certificat d’authenticité au format carte de crédit… c’est assez classe

Le certificat d'autenticité
Le certificat d’authenticité

On aurait tout de même apprécié un ou deux joints toriques de rechange.

Cette finition de couleur noire n’est appliquée que sur la bague de réglage du flux d’air, ceci veut dire que votre liquide, à aucun moment n’est en contact avec ce revêtement qui est sur notre Quasar original, du polyoxyméthylène, que nous connaissons mieux sous le nom de delrin. Le delrin est très utilisé dans nos mods et un peu plus rarement dans nos atomiseurs, pour ses qualités reconnues d’isolant thermique et résistant à de hautes températures. J’insiste sur le fait que nous parlons bien de la version originale et que je vous garantirai nullement que le même procédé et le même matériau sont utilisés pour les clones que vous pourrez trouver sur Fasttech ou ailleurs. Et si une version d’un clone en finition acier inoxydable peut se montrer convaincante par rapport à l’original, en ce qui me concerne, je ne ferai pas le même pari pour cette version black.

Allez, venons en à ce qui m’a finalement convaincu de l’intérêt de vous parler de cet atomiseur, car vous l’aurez compris, c’est bien cette finition black qui fait la différence. Le Quasar a une chambre particulièrement réduite, on voit d’ailleurs que le plateau n’est pas bien large si on le compare par exemple à un Mephisto, le top cap abrite un dôme ce qui concoure naturellement à saturer la vapeur d’arômes

Le top cap, l'AFC ring et le plateau du Qu asar
Le top cap, l’AFC ring et le plateau du Quasar

Les finitions sont irréprochables, l’airflow, bien qu’un peu léger si on le compare à d’autres drippers également philippins, est suffisant pour bien se comporter sur de la très basse résistance, entre 0.2 et 0.4 : le Quasar va produire un important volume de vapeur et sa chambre réduite va contribuer à offrir une restitution des arômes excellente (l’un des points forts du Quasar). Ce contrôle d’airflow est réglable et il est maintenu par deux joints toriques, pas besoin de forcer, et c’est très correctement maintenu, ça ne flotte pas.

Pour du simple comme du double coil
Pour du simple comme du double coil

Les trous sur les plots ne sont eux non plus pas comparables à ce que l’on trouve sur le Mephisto ou le Onslaught, ils demeurent cependant assez confortable pour monter un dual coil avec du kanthal assez gros. Le montage présenté ici est réalisé avec du 0.60mm et ça passe sans aucun problème, y compris sur le plot central.

Quasar-by-Cosmic-Innovations-Vicious-Ant-007
les trous sur les plots et la griffe de Vicious Ant que l’on devine sur le plateau

Son second gros point fort, c’est bien cette bague de contrôle du flux d’air. Si les trous cyclopes auraient probablement gagné à être un peu plus prononcés, le delrin a pour effet de dissiper correctement la chaleur, du coup, avec un drip tip adéquat, on ne se « brûle » pas les lèvres et on a un atomiseur qui reste sensiblement à la même température que le mod, c’est vraiment super appréciable.

L'AFC en delrin est un bon dissipateur de chaleur
L’AFC en delrin est un bon dissipateur de chaleur

Sous notre plateau, on retrouve la griffe de Cosmic Innovation et un plot central en acier inoxydable qui assure le contact avec le mod.

Quasar-by-Cosmic-Innovations-Vicious-Ant-009
La version black est numérotée avec le préfixe « BD », pour « Black Delrin » ?

Sous le top cap, on retrouve donc notre dôme et on se rend compte que la chambre est au final assez réduite.

Le dôme sous le top cap
Le dôme sous le top cap

Bien que la chambre soit assez réduite, on dispose tout de même d’une place suffisante pour de beaux montages avec un kanthal assez gros. Ici un dual coil en 0.16 ohm à 0.28ohm. On peut pousser sans problème jusqu’à du 0.70mm, peut-être même du 0.80 en forçant un peu.

Un montage dual coil avec un gros kanthal
Un montage dual coil avec un gros kanthal
Le coton gonflé au liquide
Le coton gonflé au liquide
Il ne nous reste plus qu'à déguster
Il ne nous reste plus qu’à déguster
Le QUasar black sur un FM Copper de Blacksmith Mods
Le Quasar black sur un FM Copper de Blacksmith Mods

Conclusion :

Le Quasar, dans cette version, est un atomiseur vraiment attachant. Ses caractéristiques lui offrent un rendu vraiment excellent et il compense son manque relatif d’arrivée d’air par sa chambre réduite et son top cap arrondis dans la chambre. Sans être un atomiseur à destiner au sub-ohm, on peut dire qu’il ne s’en sort pas mal du tout et produit un volume de vapeur satisfaisant. Si vous êtes amateurs de saveurs gourmandes, ses qualités en terme de restitution vous combleront. L’AFC en delrin joue probablement un rôle plus important que celui de la dissipation de la chaleur, quand on chain vape dessus, on conserve une qualité de vape exceptionnelle et on s’étonne de conserver un atomiseur quasi à la même température que le mod, c’est très appréciable. Même si on aurait aimé un puis de liquide plus profond et un airflow un peu plus important, le Quasar reste une valeur sûre, un allday pour les amateurs de saveurs complexes qui demandent un peu de finesse dans la restitution.

Le delrin ici correctement utilisé, on le retrouve par exemple également sur certains mods, comme le Verum de Kontrabida Kustoms dont il n’est pas impossible que je vous parle prochainement. Une configuration « full black » ça a quand même une certaine classe, et quand on est pas sur un plaquage par électrolyse d’une matière non identifiée, on a comme ici un gain évident en terme d’isolation thermique qui peut se montrer utile pour les chain vapers et les sub-ohmers.

Le succès du Quasar n’est donc pas usurpé, et à mon sens, cette version « black » lui apporte un petit plus vraiment intéressant. Vous le trouverez actuellement encore en stock chez Vaping Craze pour $110

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *