Pavé dans la mare à juice

Unicorne et Jin&Juice lancent le Gros Juice : un e-liquide gourmand vendu au litre pour la somme de… 55€ ! Le tout sans tambour ni trompette, presque discrètement. Les réseaux sociaux font le reste et un sympathique petit buzz. Le produit ne laisse pas le vapoteur indifférent et, même si j’ignore les objectifs de vente, je crois qu’un succès à la hauteur du format se profile à l’horizon. Bien entendu, il est impossible de ne pas diviser par 100 le prix au litre pour aller rechercher le coût au 10ml. Il est également difficile de ne pas constater que 0,55€, c’est 10 fois moins cher que le prix moyen de la fiole au format standard. De quoi relancer le débat sur le prix des liquides. À ce tarif, même le DIY peut-être reconsidéré. S’agirait-il d’une offensive low cost ? Car si les fabricants de juice, les grossistes et les revendeurs se « goinfrent » honteusement sur le dos du vapoto, nous avons là deux acteurs du marché qui sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Je m’interroge sérieusement, il était possible de vendre moins cher tout en vendant plus cher. Je ne peux donc voir là qu’une volonté de modifier sérieusement la configuration du marché. Mais dans quelle mesure ?

S’agit-il seulement de tuer le DIY, justement abandonner par Jin&Juice ? Ou alors on chercherait à agresser la concurrence et gagner des parts de marché, mais dans ce cas pourquoi ne pas proposer directement les liquides nicotinés en 10ml à 1,5€ ? Et une gamme complète tant qu’à faire.

Coup de poker ou véritable stratégie commerciale, nous serons vite fixés sur les objectifs poursuivis. Et j’attends avec impatience la réaction des professionnels du marché. Il sera difficile de critiquer la qualité et les coûts s’agissant d’un producteur français renommé. Et si ça marche, il va falloir que chacun propose son big format. Ou bien croiser les doigts pour que le gros juice ne soit pas aussi savoureux que les acquéreurs l’espère.

A suivre donc.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

7 comments

  1. Sans vouloir amoindrir l’intérêt du litre de juice à 55 €, j’aimerai mitiger un peu en chipotant :

    Ce qui n’est pas indiqué dans l’article, c’est qu’il s’agit d’un liquide *non-nicotiné*. Pour un liquide à 10 mg/ml, on se retrouve à 1,02 € les 10 ml, si l’on prend les boosters proposés. Sans compter les frais de port.

    Toujours sans les compter, si l’on part sur une optique de DIY, avec les prix proposés sur le site on se retrouve (selon le concentré) entre 0,94 et 1,17 € les 10 ml en 10 mg/ml.

    Même si l’on compare avec un autre juice, à raison de 1 ml de concentré pour 10 ml, on a moins cher sur le même site : prenez une base non-nicotinée et du Red Astaire par exemple, on arrive à 46 € le litre en 0 mg/ml.

  2. Coucou les copains !

    Alors, juste pour poser le décor, je suis étudiant. Et pas du tout dans le commerce, loin de là. Alors, perso, j’m’en tamponne l’oreille avec une babouche de qui fait quoi, qui vise quel marché dans le « monde de la vape ». Je vape et j’en suis content depuis 5 ans. Je suis employé à mi-temps dans un shop qui tourne bien (voire même très bien) depuis presque 1 an, mais je ne m’y vois pas y faire carrière pour le moment…

    On est sérieux et on essaye d’accompagner le client au mieux ; comme le répète un collègue à l’envi, on est réellement content et fiers d’aider les gens à arrêter de fumer. Quand 2 mois après une vente au plus près possible du budget du client, on vient nous voir pour nous dire « il me faut 4 gnagnagna en 12, au fait super vos conseils, j’y croyais pas, j’ai pas touché une clope depuis 2 semaines », vraiment ça nous refait la journée. En même temps, normal ; un primo-accédant, on passe minimum 1/2h avec lui, à lui expliquer les tenants et les aboutissants de ce qu’il a en main. Si notre laïus a servi a quelque chose, forcément, ça fait plaiz’ tavu.

    On est le contact direct entre le grand public (90% de nos nouveaux clients rentrent en disant « j’y connais rien ») et les acteurs principaux de la vape, fournisseurs et fabricants. Alors quand déjà, à cause de sites dont je tairais le nom, nous pratiquons des prix plancher (lire ici « prix internet ») sur le matos dispo en boutique, forcément, ça donne un peu envie de donner des baffes quand on voit ça.

    On demande pas grand chose pourtant. Un foutu SMIC horaire par personne. C’est en gros ce qu’on touche, chacun des employés de la boutique. On est 5, au moins 4 présents/jour. Et c’est le minimum, vu la demande qu’on a par jour (toi qui, derrière ton écran, te dis que j’exagère, essaye de satisfaire 170 clients/jour, on en reparle après). Faut savoir que, tout en se calant sur les prix Internet, la seule vraie marge qu’on dégage de notre CA et qui nous donne les moyens de bouffer, c’est sur les liquides. Alors ouais, désolé de cracher ma bile ici, sur un blog que je suis depuis longtemps et dont j’apprécie la ligne éditoriale, mais ça fout un peu les boules ce genre de news ( Cap’taine, c’toi qu’a dit « j’attends avec impatience la réaction des professionnels du marché » 😛 ).

    On jettera pas la pierre à Unicorn, hein, c’est pas leur coup d’essai, sortir des nouveautés à 10 balles de moins que tout le reste du marché ; ça les gène pas, tant mieux pour eux, ils ont pas trop de masse salariale à entretenir. J&J je sais pas… M’enfin, si dans un an votre CA stagne parce qu’avec vos tarif de gros **** vous avez coulé les shops physiques qui à terme étendent votre base client, venez pas vous plaindre que la vape est morte et que seuls le gros vapotos vous permettent de survivre.

    Allez, bisous.

    P.S. : les auteurs et lecteurs réguliers de ce blog, vous êtes des gens bien. Merci d’être là avec votre sens des réalités aigu, parfois de mauvaise foi nécessaire, que j’aime tant. Pour vous, le « allez, bisous » est sincère <3

    1. N’étant pas l’auteur de cet article, je ne peux pas répondre à toutes tes questions, mais on a longuement discuté avec l’auteur avant publication.
      On a juste profité de la sortie de ce produit pour essayer d’évoquer le « vrai » prix des liquides. On aurait pu aussi bien parler des marges réalisées par les liquidiers et les revendeurs que l’on connait parfaitement.
      Le captain s’est juste interrogé sur les raisons du lancement de ce produit (buzz ou volonté « militante » de rendre les prix plus accessibles ?).
      Le débat est lancé et merci d’y avoir participé avec une argumentation parfaitement développée.

  3. Ça ressemble à coup de pub, mais en tant que consommateur j’apprécie les initiatives qui permettent de faire baisser le coût des liquides. Si il y a des vendeurs qui gagnent le smic, de l’autre côté du comptoir il y a aussi des clients qui ne sont pas forcément millionnaires. Pour amener des fumeurs à la vape, il faut aussi que ça soit moins cher. De la cohérence aussi : lorsqu’on vend du Taifun BT ou du TFV8, il ne faut pas s’étonner que le client cherche des volumes plus importants et surtout moins chers. La demande existe, la concurrence aussi (heureusement, quand même) et les 10 ml à 5€90 (bizarre, tous les shops s’alignent) ne sont tout simplement plus réalistes en 2017.

  4. GreenPapy;
    sérieux quand tu vas chez mac’do tu râles pas que le serveur soit payé 1000 balles / mois. Relativise. en même temps; ça te ferait chier de payer ton menu 11 € pour voir un serveur payé 1500 net.

    Nan mais il faudrait surement se soucier du salaire des vendeurs de nos vapstore alors que tout le monde se calle de savoir que des types passent 35 heures à l’usine à se tuer le dos pour le même salaire??

    Plus sérieusement; l’économie responsable s’applique à tout niveau. Pas exclusivement pour l’égocentrisme de certaines personnes. Ou alors, n’oublies jamais le pour-boire !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *