Oracle Limited Edition par Golden Armour : l’aristocrate pinoy

Oracle LE by Golden Armour

258 €
Oracle LE by Golden Armour
77

Performances

8/10

    Ergonomie

    8/10

      Switch

      7/10

        Finitions

        8/10

          Facilité d'entretien

          9/10

            Pour

            • Matériaux
            • Performances
            • Ergonomie
            • Packaging et certificat d'authenticité

            Contre

            • Placement du switch
            • Ressort un peu mou
            • Pas de mécanisme de blocage
            • On aurait aimé un drip tip assorti
            Oracle Limited Edition by Golden Armour
            Oracle Limited Edition by Golden Armour

            Golden Armour m’avait mis une belle gifle à l’époque avec son Rampage RDA premier du nom. Le modeur philippin s’est évidemment essayé relativement tôt aux boxes en kamagong, et le voici de retour avec une box mécanique au format assez réduit, proche de celui de l’Abaddon d’El Diablo, mais toute de bois stabilisé et de laiton vêtue. Et c’est vrai que le bois stabilisé connaît un véritable engouement en ce moment, mais trop souvent sur des box électros très haut de gamme à des prix souvent eux aussi très hauts de gamme.

            Spécification :

            • Terroir : Phillipines
            • Matériaux : Bois stabilisé, laiton, cuivre et peek
            • Pin : laiton ajustable
            • Format : dual 18650 en parallèle
            • Switch : poussoir en peek sur lame et plaques de cuivre, course d’environ 2mm

            On ne peut donc que se réjouir de voir arriver de belles boxes mécaniques en bois stabilisé à des prix plus raisonnables que les électros pour lesquelles le ticket d’entrée est souvent au dessus de la barre des 350 euros. Si le traitement du bois pour le stabilisé est en soi assez coûteux, il ne faut pas non plus perdre de vue qu’on ne stabilise généralement pas n’importe quel bois, on aime des essences normalement très vivantes comme l’érable (flammé ou pommelé) ou encore du bois du ronces (burl). Le traitement en lui même consiste en l’injection d’une résine qui va venir mettre en valeur et teinter

            Arrow Vape, toujours très à l’écoute de ce qu’il se passe sur la scène philippine n’a pas loupé le coche et a pu mettre la main sur quelques pièces de cette édition limitée. C’est l’une d’entre elle que je vous présente aujourd’hui.

            Notre box démontée
            Notre box démontée
            Le certificat d'authenticité en kamagong et gravé, très classe
            Le certificat d’authenticité en kamagong et gravé, très classe
            C'est parti pour l'assemblage, vous allez voir c'est une formalité même si comme ça il semble y avoir pas mal de pièces
            C’est parti pour l’assemblage, vous allez voir c’est une formalité même si comme ça il semble y avoir pas mal de pièces
            On commence par fixer le switch sur le top cap. On note tout de suite ce bouton en bois stabilisé et cette pièce en peek qui vient pousser une lame en cuivre. Le ressort de gauche est celui d'origine, il me posait problème car je le trouvais un peu trop souple à mon goût, j'ai donc pris l'initiative de le remplacer par un ressort un peu plus ferme, je trouve ça notamment plus sécurisant pour le transport
            On commence par fixer le switch sur le top cap. On note tout de suite ce bouton en bois stabilisé et cette pièce en peek qui vient pousser une lame en cuivre. Le ressort de gauche est celui d’origine, il me posait problème car je le trouvais un peu trop souple à mon goût, j’ai donc pris l’initiative de le remplacer par un ressort un peu plus ferme, je trouve ça notamment plus sécurisant pour le transport
            Notre top cap, c'est du bon gros laiton...
            Notre top cap, c’est du bon gros laiton…
            Le switch vissé, on a un bouton qui ressort un peu donc encore une fois attention au transport, c'est une box avec laquelle je vous recommanderai de dévisser l'atomiser avant de la mettre dans une poche.
            Le switch vissé, on a un bouton qui ressort un peu donc encore une fois attention au transport, c’est une box avec laquelle je vous recommanderai de dévisser l’atomiser avant de la mettre dans une poche.
            c'est cette pièce en peek que l'on visse au bouton
            C’est cette pièce en peek que l’on visse au bouton
            elle vient appuyer sur cette lamelle en cuivre pour faifr contact avec une seconde plaque en cuivre
            elle vient appuyer sur cette lamelle en cuivre pour faire contact avec une seconde plaque en cuivre
            Evidemment, ce qui accroche l'oeil, c'est ce bois stabilisé. Le logo de Golden Armour au centre est en laiton, je ne saurai vous dire si c'est collé ou juste encastré, en tout ça ça ne bouge pas et le bois ne craquelle pas autour
            Evidemment, ce qui accroche l’oeil, c’est ce bois stabilisé. Le logo de Golden Armour au centre est en laiton, je ne saurai vous dire si c’est collé ou juste encastré, en tout ça ça ne bouge pas et le bois ne craquelle pas autour, c’est une très belle finition.
            Le bois stabilisé a ça de sympa, on découvre de nouvelles teintes en fonction de l'éclairage, on ne se lasse donc pas de la regarder.
            Le bois stabilisé a ça de sympa, on découvre de nouvelles teintes en fonction de l’éclairage, on ne se lasse donc pas de la regarder.
            Voici la seconde plaque de cuivre, celle ou vient appuyer la lamelle quand on appuie sur le switch
            Voici la seconde plaque de cuivre, celle ou vient appuyer la lamelle quand on appuie sur le switch, c’est à elle que sont vissés les contacts des accus à l’intérieur de la box
            Ce sont des contacts en cuivre plaqués argent
            Ce sont des contacts en cuivre plaqués argent
            Remarquez la découpe de la box pour accueillir la seconde plaque où est fixée la lamelle de contact
            Remarquez la découpe de la box pour accueillir la seconde plaque où est fixée la lamelle de contact
            Elles se superposent sans se toucher
            Elles se superposent sans se toucher
            On les solidarise par ces vis en delrin pour qu'elles soient bien isolées
            On les solidarise par ces vis en delrin pour qu’elles soient bien isolées
            Et la vis en cuivre en haut, c'est notre pin ajustable
            Et la vis en cuivre en haut, c’est notre pin ajustable
            Il nous rest donc à assembler notre top cap et notre bottom cap. Ce sont ces tiges en cuivre qui vont fermer le circuit
            Il nous rest donc à assembler notre top cap et notre bottom cap. Ce sont ces tiges en cuivre qui vont fermer le circuit
            On les visse tout simplement sur le top cap
            On les visse tout simplement sur le top cap
            Et une fois le top cap en place, elles offent les pas de vis sur lesquels on va visser le bottom cap
            Et une fois le top cap en place, elles offent les pas de vis sur lesquels on va visser le bottom cap
            Bottom cap que voici et sur lequel est gravé le numéro de série.
            Bottom cap que voici et sur lequel est gravé le numéro de série.
            On le visse...
            On le visse…
            Et voici notre Oracle assemblée
            Et voici notre Oracle assemblée
            Notez que pour changer les accus on a une belle plaque en cuivre et deux vis plates de contact elles aussi en cuivre pour ajuster le battery rattle
            Notez que pour changer les accus on a une belle plaque en cuivre et deux vis plates de contact elles aussi en cuivre pour ajuster le battery rattle
            Et la voici de dos.
            Et la voici de dos.
            Ici avec le Derringer de Praxis Vapor
            Ici avec le Derringer de Praxis Vapor

            Conclusion

            Par delà la beauté du bois, on a affaire à une vraie bonne box pinoy, facile à démonter et à entretenir et qui affiche de belles performances. Je lui reproche le placement du switch qui couplé au ressort un peu mou en fait une box par défaut un peu délicate à transporter à moins de dévisser son atomiseur. C’est vraiment dommage. À défaut d’un système de blocage du switch, un placement de ce dernier sur le top cap aurait pu sécuriser un peu plus le transport. Comme expliqué, j’ai pour ma part opté pour un ressort plus raide, ce qui n’est pas du goût de tout le monde mais qui peut éviter un fire intempestif quand on glisse la box dans sa poche. Etant pas mal amené à me déplacer, ce choix porte autant sur le confort que la sécurité avec mes habitudes de transport, mais si vous aimez les switchs souples, pensez tout simplement comme sur la majorité des box à dévisser l’atomiseur avant de la glisser dans la poche.

            En dehors de ce point, j’apprécie beaucoup ses formes arrondies et ses dimensions réduites, l’Oracle est une box assez ergonomique, très agréable en main, que l’on peut fire avec l’intérieur de la paume côté pouce et à l’index.

            En terme de performances, le système choisi pour le switch me donne vraiment satisfaction, on peut attaquer très bas, il n’y a évidemment rien qui chauffe, c’est un vrai bonheur à l’usage, et comme on vient de le voir cette conception à la fois simple et pragmatique vous permet de l’entretenir sans grand mal.

            C’est donc le second produit signé Golden Armour après le Rampage qui me fait une bien belle impression, rest son prix de 258 € chez Arrow Vape, le prix d’une belle box high end, exotique, avec un superbe bois stabilisé, un matériau que j’aimerai personnellement voir sur plus de boxes mécaniques.

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *