Ophis : e-cigarette « de luxe », clones et faux juices cachères

Ophis
Ophis

Ophis est une société créée aux USA par deux expatriés français ayant lancé une cigarette électronique « de luxe » qui serait « un carton » outre-atlantique selon les dires des dirigeants. Thomas, bien connu sur Facebook pour son groupe et son site Breakingvap a mis à jour ce qui ressemble quand même à s’y méprendre à une supercherie qui risque, une fois encore, de faire couler du pixel.

Ophis après avoir commercialisé son produit aux USA a décidé de se lancer sur le marché français. Le site est somptueux, avec plein de beautiful people, c’est Berverly Hills dans votre navigateur… jusque là tout va bien puisqu’Ophis aborde le marché niveau marketing avec un positionnement très haut de gamme… un marketing d’ailleurs semble t-il assez agressif.

Mais voici que leur produit tombe dans les mains de Thomas… et là c’est le drame. Le constat est pathétique :

  • du faux cuir ;
  • un clone de clearomizer de Kangertech d’entrée de gamme… oui un clone… même pas un original ;
  • une finition douteuse ;
  • une conception du connecteur 510 qui laisse plus qu’à désirer…

Des erreurs assez grossières pour un produit soit disant haut de gamme, vendu 89 euros, qui ressemblerait selon les propos de Thomas quand même pas mal à une Ego à $10 sur laquelle on aurait maladroitement collé un bout de faux cuir pour faire rococo. Du luxe de Beverly Hills (il parait même que Paris Hilton et Katy Perry vapent sur ce truc), on sombrerait dans le clone low cost bien chinois… et dans le marketing clownesque.

Du chinois hipster de Beverly Hills et une  French Touch inattendue

La blague pourrait s’arrêter là… mais non. Tout comme le réétiquetage des batteries, il n’est pas rare que certaines boutiques ou certaines marques se fournissent en eliquide chez un tiers puis les conditionnent en y apposant leur propre marque. Cette pratique fait en général l’objet d’accords entre les sociétés respectives… et Ophis aurait bien réétiqueté des juices de Liquideo.

Capture d’écran 2014-11-25 à 15.29.38Mais Ophis n’aurait semble t-il pas pris soin de passer un quelconque accord avec Liquideo et présente ses produits comme 100% cachères alors que du côté de Liquideo, rien n’indique que les liquides en question le soient. Le juice « Paris » de Ophis, quand on retire la première couche de l’étiquette… on tombe sur le Hendrix de Liquideo de la gamme Dandy. Pire, il serait mal réétiqueté, et aucune date de consommation limite ne serait indiquée.

Si tout ceci est avéré, après les eliquides thérapeutiques, nous assisterions à un nouvel épisode dont la vape française ne risque pas de sortir grandie…les faux e-liquides cachères.

Ophis de son côté dément vivement et évoque une erreur de Liquideo.

Capture d’écran 2014-11-25 à 17.14.26

… Mais quel genre d’erreur ? Liquideo aurait accidentellement réétiqueté ses propres produits avec des étiquettes à la griffe d’Ophis ? Ca sent quand même l’opération pieds nicklés tout ça. Bref, nous allons suivre cette affaire en attendant de déméler le vrai du faux.

Je vous laisse découvrir la review de Thomas :

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

14 comments

  1. « Aurait » par ci, « aurait » par là. C’est pas de l’information ce sont des suppositions.
    Par contre je peux vous dire que le Thomas en question est un sacré fouille merde ayant sa bonne petite réputation d’escroc sur le web.
    Faut dire que gagner de l’argent sur de la commande groupée c’est déjà assez fort mais nous tairons le reste.

    1. Vous devez confondre la forme (le conditionnel), avec le fond, qui sont les éléments que nous avons, que vous pourriez vous aussi trouver en quelque clics, et qu’ont pas encore été publié.
      Ensuite vos histoires de commandes groupées, très franchement, je ne suis pas assuré d’être intéressé par vos règlements de comptes, justifiés ou pas.

      1. Le fond, la forme….Je lis ce que j’ai sous les yeux et là, en l’occurrence, c’est plutôt maladroit. Soit vous avez les éléments soit vous ne les avez pas et vous vous abstenez.
        Enfin de toutes façons d’avoir exposé ça au grand public désormais, liquideo ne peut plus rien faire. Les produits sont retirés, il n’y aura donc jamais de preuve que l’échantillon en question provient réellement de Ophis.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *