Onslaught de Psywar Fabrications : une bête de guerre, mais en finesse

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Onslaught by Psywar Fabrications
Onslaught by Psywar Fabrications

Le Onslaught est à mes yeux l’un des 5 meilleurs drippers actuellement. Arrow Vape a eu l’excellente idée d’en importer, il en reste encore quelques uns (moins d’une dizaine), si j’arrive à vous convaincre de l’excellence de cet atomiseur, vous savez ce qu’il vous reste à faire, contactez vite Jean-Maurice car l’Onslaught est encore bien rare de par chez nous.

Je suis donc l’un des petits veinards qui ont pu profiter de ce premier batch d’un modeur un peu trop discret pour ce qu’il a accompli puisqu’il n’a pas de point d’entrée sur le Net autre que Facebook pour le moment (et encore le groupe est un groupe privé)…

Psywar Fabrications (groupe Facebook privé) est un modeur philippin qui pour son premier RDA a opté pour un original tri-coil, un choix affirmé mais non restreint car il est assez bien pensé pour se comporter très bien en toute situation, même s’il a un penchant très affirmé pour le sub-ohming. Alors exclusif ou pas exclusif ? C’est la principale question à laquelle nous allons ici tenter de répondre.

Le Onslaught est livré dans une jolie boite ronde à la finition « camouflage », bien protégé par de la mousse.

Le contenu du package
Le contenu du package

Une carte d’authenticité est fournie avec le certificat de test « ready for battle ». Et d’ailleurs on voit bien qu’il a été vérifié niveau qualité et finitions : pas une chute de métal due au perçage, c’est ultra propre et bien exécuté.

Battle tested !
SN #115 Battle tested !

La qualité de fabrication est vraiment irréprochable, ce RDA est beau, le logo de Psywar gravé sur le top cap est magnifique, c’est bien mieux fini que le Plume Veil.

Le top cap est magnifique
Le top cap est magnifique

La bague de contrôle d’airflow en cuivre arbore le nom du RDA, c’est propre, plutôt joli correctement placé entre deux trous d’air.

La bague d'AFC en cuivre
La bague d’AFC en cuivre

L’effort sur l’esthétique générale de l’atomiseur est remarquable.

Sur le Tahiti Evo
Sur le Tahiti Evo
Sur le Signum XL
Sur le Signum XL

On remarque également tout de suite que si le diamètre est standard (22mm), le onslaught est plus haut que la majorité des RDA. C’est plus haut qu’un Patriot pour vous donner une idée, mais attention, ceci ne veut pas forcément dire que la chambre est plus grande car le dôme sous le top cap (qui est bien épais), a tendance à diminuer la taille de la chambre.

Plus haut que le Patriot
Plus haut que le Patriot
Plus haut que tous les ténors actuels du marché
Plus haut que tous les ténors actuels du marché

Le réglage de l’airflow se fait en tournant le top cap : la bague d’afc ne se balade pas si on la touche, et ce n’est pas une tannée non plus à tourner, c’est vraiment parfait niveau sensation pour affiner son ouverture. Les joints toriques qui tiennent le plateau sont parfaits… il est irréprochable :

Les 3 pièces du Onslaught
Les 3 pièces du Onslaught
La griffe Psywar et le numéro de série sous le plateau
La griffe Psywar et le numéro de série sous le plateau

Un autre élément m’a interpelé, j’ai l’impression que la vis de contact au mod (réglable) est en argent massif, allez y donc délicatement car l’argent est plus « mou » que l’acier et il faut donc un tournevis plat à la bonne taille pour ne pas venir la déformer. En essayant de grater délicatement cette vis, je ne constate pas de changement de couleur : donc soit cette vis est en argent massif, soit le plaquage est tellement épais qu’il donne cette impression de mollesse que l’on a naturellement sur de l’argent.

La vis du plot central en argent massif ?
La vis du plot central en argent massif ?

Le Onslaught embarque donc trois plots négatifs pour un plot positif, sauf que pour une fois, le plot positif est vraiment bien percé en 4 points et que c’est un bonheur à coiler que ce soit avec un ou 3 coils… et vu la taille des trous sur les plots, j’avoue que ça va vite me démanger de tenter un montage à 6 coils.

Les généreux trous sur les posts
Les généreux trous sur les posts

On se rend vite compte quand on l’a en main que l’airflow est bien pensé : très ouvert pour du triple coil…

Airflow max en triple coil
Airflow max en triple coil

… bien ouvert sur deux trous pour du dual (avec une mention spécial pour le placement des coils dans cette configuration qui permet de mettre pas mal de juice sans que ça coule)…

Très bien ouvert pour du dual
Très bien ouvert en position dual coil

… correctement ouvert pour du simple coil avec un cyclope qui permettra le perçage d’un second trou si le trou d’airflow pour le simple coil (donc avec les deux autres arrivées fermées), vous paraît un peu juste, c’est mon cas.

Ouverture en monocoil déjà confortable et modifiable si vous le souhaitez
Ouverture en monocoil déjà confortable et modifiable si vous le souhaitez : il y a de la place pour un second trou à côté du premier

Le Onslaught est loin d’être ridicule en mono coil, on pourrait pourtant se dire que vu la taille de la chambre, le rendu ne doit pas être au rendez vous dans cette configuration, mais voilà, il s’en sort vraiment très bien. Le dôme sous le top cap repris au Magma fait que même avec un seul coil, entre 0.4 et 0.8 ohm, ça vape fort et agréable, avec une très bonne restitution des arômes. En dual coil, comme je le disais plus haut, les deux trous d’airflow que l’on ouvre ne sont pas complètement à l’opposé, ce qui permet un excédant de juice dans une cuve déjà ultra confortable (les rebords du plateau sont comparables à ceux du Mephisto), sans que celui-ci ne viennent à couler. La configuration en dual coil est donc super intéressante.

Le Dôme sous le top cap
Le Dôme sous le top cap

Une bête de guerre ?

En triple coil, la configuration auquel il est pré-destiné, on arrive bien à la bête de guerre décrite sur la carte d’authenticité fournie avec le Onslaught. Mais voilà… il se passe quelque chose de très surprenant. Pour que vous compreniez bien, je vais le comparer au Stillare de Cartel mods, l’un des atomiseurs les plus « nerveux » que je connaisse. En dessous de 0.2 ohm en dual coil, le Stillare envoie une vapeur chaude avec un hit énorme, j’ai tendance à vaper entre 0 et 3mg de nicotine sur le Stillare passé cette résistance pour éviter d’y laisser un poumon. Et c’est que pour le sub-ohm (entre 0.15 et 0.2 ohm) rentre en compte le facteur tri coil, avec un airflow correctement pensé pour cette configuration. Avec 3 coils on a une surface de chauffe  plus importante, bien répartie qui semble atténuer le hit et saturer la vapeur d’arômes. Oui l’Onslaught est une bête de guerre, car le volume de vapeur produite est phénoménal sans rien sacrifier au rendu, comme quoi, cette prouesse est tout à fait réalisable sans delrin sous le top cap comme c’est le cas sur le Zenith v2 ou le Mephisto.

Montage triple coil avec du kanthal de 0.60mm
Montage triple coil avec du kanthal de 0.60mm
Une résistance à 0.16 ohm
Une résistance à 0.16 ohm

Conclusion

J’adore ce dripper. Je le destine à une utilisation dual ou triple coil, mais je sais que si je dois coiler mon atomiseur à l’arrache en simple coil, il va également très bien s’en tirer. Le Onslaught n’est donc pas si exclusif qu’il n’y paraît. Le perçage de son plot central (mais pourquoi ne voit-on pas ce genre de choses sur plus d’atomiseurs avec 3 ou 4 plots négatifs ?!), vous ouvre les portes à des montages bien funs jusqu’à 6 coils (en coiling vertical ou en micro sur un diamètre d’1mm ou moins car le plateau n’est pas non plus immense comme sur un ato de 29mm). Sur du triple macro-coil, avec un diamètre de 3mm, à 8 tours avec du kanthal de 0.60 mm pour 0.16 ohm on est vraiment dans l’excellence en terme de rendu : on a même pas l’impression de faire du sub-ohm, la vapeur est chaude, juste ce qu’il faut, c’est nerveux sans trop l’être, ça ne « brûle » pas les arômes comme a tendance à le faire le Stillare… Pour vous donner une image, c’est un peu comme si sur l’autoroute, vous doubliez une Ferrari avec un siège baquet directement relié à la colonne vertébrale du pilote, alors que vous, vous êtes confortablement assis dans une Bentley en écoutant les ouverture de Bach… de la puissance, mais tout en finesse. Et pourtant, avec l’Onslaught, on ne s’emmerde pas avec un rendu totalement aseptisé, on peut jouer, il est même fait pour ça. Sans être aussi fin au niveau des réglages que le Plume Veil d’Aether Tech, il ne faut pas se fier à ces plots et penser qu’il n’est fait que pour une seule utilisation, sous ses airs de bêtes de guerre se cache un atomiseur plus fin qu’il n’y parait, et c’est tant mieux.

L’Onslaught est bien l’un des meilleurs drippers actuels du marché, il n’y a aucun doute là dessus, conservez bien Psywar Fabrications dans vos bookmarks, car pour un premier atomiseur, l’essai est plus que transformé. Les drippers sont les atomiseurs qui me semblent le plus sujet à l’innovation en ce moment et à ce sujet, je vous suggère de conserver un oeil attentif sur ce qui est en train de se profiler chez deux modeurs : Critical Minds avec son Omertà et Fog Monsterz (hey bro 😉 ) avec le Castor… la rentrée va être passionnante.

L’Onslaught est encore disponible chez Arrow Vape, profitez en vite.

 

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

4 comments

  1. Au prix d’un mod original c’est meme anormal qu’on aie pas tjs des visses en argent massif, le silver est coté à 20€ l’once(une once =31a33gr suivant les cas, et je ne me rappelle plus le poids officiel de l’argent coté en bourse, mais c’est entre 31a33gr pour 20$), une visse doit faire bien moins d’un gramme. J’ai pesé une visse d’un ato, et ça fait 0.23 gr sur une balance précise au 0.01, centième de gramme. Il y en a pour même pas 20 centimes de $ si je ne me trompe pas, ça serait quand même légitime d’avoir de la visserie en argent quand on paye un atomiseur original autour de 100$… Et de plus, ça donnerait de vrais arguments au clients potentiel qu’on est pour se décider à acheter un original plutôt qu’un clone… (Je me demande si il est possible d’acheter des visses en argent pour utiliser sur nos atomiseurs tant aimé, comme certain disent les précieux.) 😛

    1. Tant que j’y pense, la je ne veux pas critiquer cette review ou le dripper, il me semble très bien ce dripper mais il ressemble à bcp d’autres déja presenté, Je me pose par contre des questions sur un dripper comme le « in’ax » de ATHEA, je n’ai pas trouvé de revue en français qui explique un peu le concept et ce qu’il vaut, mais quand j’essaye de comprendre ce qu’il est dit sur ce drippr par les étrangers, il semble être une bête de guerre aussi dans son genre et surtout un peu original et sortant un peu de la « routine »? Pourquoi parle t’on si peu d’atomiseurs qui sont un peu différent, il y aurait aussi peut être le dripper « LOTUS » qui possède un second sys d’air flow par exemple et la aussi du coup il est un peu original par rapport à ceux qu’on commence à avoir l’habitude de voir régulièrement…(enfin la sur le site, ils viennent de poster une vidéo en français qui le détaille un peu, je viens de la voir en voulant ici coller le lien de la page d’ATHEA) https://www.facebook.com/atheamods?fref=ts . Mais j’aimerais voir ici ton avis bluetouff.

      1. Ayant vu la revue « IN’AX », ça semble être un genesis ayant un petit réservoir(mais le haut d’un genesis est en gros un dripper et meme certain sont les 2, on peut enlever le tank de certain genesis et en faire un dripper il me semble comme le AGI qqch ???), mais pourtant, ils appellent cela un dripper il me semble. Mais pour le « LOTUS », c’est bien un vrai dripper. Et je m’excuse de ma nooberie, si mes questions, que je me pose à moi même et ici à vous tous sont « CONNE ».

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *