Omerta de Critical Minds

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Omerta RDA by Critical Minds
Omerta RDA by Critical Minds

C’est depuis le weekend dernier que l’Omerta de Critical Minds est disponible. ArrowVape nous en a prêté un exemplaire pour que nous puissions le découvrir et vous le faire découvrir de plus près. J’avais porté une option dessus, et c’est décidé, même s’il est vraiment très différent des drippers que je vape le plus au quotidien… je le garde.

Dès que Critical Minds a commencé à ébruiter la sortie de l’Omerta, nous avons suivi, sur sa page Facebook, les différents updates sur ses spécifications et ses photos, il ne faisait aucun doute que Critical Minds était en train de franchir un cap important entre le Soldado et l’Omerta.

Au chapitre des généralités, l’Omerta fait 22mm, il dispose de 2 plots positifs et deux négatifs, pour des montages simples et dual coils. Son plateau offre une capacité de juice assez réduite car l’atomiseur lui même n’est pas bien haut, très ramassé, il conviendra superbement bien à des petites configurations en 18350. Je le destine à un Givo, en 18500 pour une utilisation en dual coil à 0.5  à 0.6 ohm, c’est à mon sens, là qu’il excelle, et que ses deux systèmes de flux d’air trouvent leur point d’équilibre : un classique cyclope, dual ou mono coil et un autre cyclope, dual ou mono, cette fois par le top cap.

de gauche à droite : le plateau, la chambre, la bague de contrôle d'airflow
de gauche à droite : le plateau, la chambre, la bague de contrôle d’airflow
Le plateau avec le numéro de série sur le réducteur de chambre
Le plateau avec le numéro de série sur le réducteur de chambre

Le système de flux d’air est un élément capital, critique. Il est assez facile de faire des erreurs de conception, ou d’avoir une fausse bonne idée… le truc original qui fout en l’air le rendu. Ou tout simplement de mal dimensionner son airflow pour ce à quoi ses utilisateurs vont le destiner. Tout est question de proportions pour un montage donné, c’est un équilibre que l’on recherche entre différents paramètres pouvant convenir à notre vape. Tout est question de curseur, encore faut il que le matériel puisse nous laisser le régler assez haut ou assez bas. Ces derniers mois, on a vu les choses pas mal bouger : des atomiseurs comme le Magma ou le Zenith v2 sont venus poser des bases et nous récoltons aujourd’hui le meilleur, retravaillé, des enseignements de ces deux RDA très différents. Le Plume Veil repense l’airflow et offre un réglage supplémentaire au niveau du top cap…. Critical Minds n’a cependant pas repris cette possibilité ouverte par le Plume Veil comme un réglage supplémentaire à un airflow classique, il en a fait un système d’airflow se suffisant à lui seul et apportant un réglage différent et non complémentaire de l’airflow classique. C’est un parti pris assez intéressant car ça change considérablement la manière de vaper et ouvre des portes très différentes de celles du Plume Veil en terme de palette, ce dernier restant tout de même à mes yeux plus versatile que l’Omerta.

La bague d'airflow et ses deux systèmes distincts
La bague d’airflow et ses deux systèmes distincts

Le contact est en cuivre et sous le plateau, on découvre un « F* de Clones », un clin d’oeil fun aux clones chinois qui s’ils viennent à cloner l’Omerta, devront s’acquitter de cette petite auto-flagellation.

Sous l'Omerta... oh... mais je le connais ce "f" de Fender® :)
Sous l’Omerta… oh… mais je le connais ce « f » de Fender® 🙂

Le plateau est très travaillé,  on distingue que le plot positif est doublé pour faciliter le montage, mais qu’il faudra, en l’absence de trous, enrouler le kanthal autour du plot positif pour venir le bloquer.Usuellement, je ne suis pas ultra fan de ce genre de solution mais les vis et le plateau sont assez bien fait et je n’ai eu aucun mal à coiler du 0.60mm.

Un montage horizontal sur l'Omerta
Un montage horizontal sur l’Omerta

Les trous des plots négatifs sont eux assez gros, donc même si la place pour nicher ces coils n’est pas énorme, on peut sans grand problème viser de « gros » montages. L’alignement de ces trous sur les plots négatifs et le design de la base et des plots positifs invite plutôt normalement un montage vertical des coils. Je n’aime pas trop cette solution car elle a tendance à ne pas offrir la même capillarité qu’un coil à l’horizontale en fonction de ce que l’on utilise comme coton ou fibre, j’ai donc choisi de disposer mes coils à l’horizontale même si je vois bien que cet atomiseur n’est pas fait pour coiler un dual de 8 tours de kanthal 0.60mm à l’horizontale… en tassant un peu ça devrait passer… et bien non même pas la peine de tasser, ça passe au poil.

L'alignement des trous des plots négatifs
L’alignement des trous des plots négatifs
Omerta-RDA-By-Critical-Minds-005
Les plots négatifs vus de dos
Les coils à l'horizontale pour du 0.2 ohm
Les coils à l’horizontale pour du 0.2 ohm
Un petit coup de VapeOholic :)
Un petit coup de VapeOholic 🙂
Fire !
Fire !

Il y a des choses perfectibles sur cet Omerta. Côté rendu et production de vapeur, on a bien ce à quoi on s’attend, le rendu des arômes arrive au niveau du Magma et on a tendance à utiliser l’Omerta à une résistance au final assez proche du Magma. La première chose que je pourrais lui reprocher, c’est de ne pas offrir un réglage du flux d’air par le top cap pouvant être utilisé conjointement avec le flux d’air de la chambre. La seconde peut paraître logique mais signalons le quand même, c’est qu’avec le flux d’air ouvert par le top cap, si on souffle dans son ato, ce dernier vous recrache la chaleur de la chambre en pleine tronche… la possibilité d’ouvrir l’airflow latéral en même temps que les airflows du top cap aurait pu atténuer sensiblement cet effet.

Malgré tout l’Omerta est attachant. Son format lui confère à mes yeux deux qualités :

  • il a un look magnifique sur quelques uns de mes mods, regardez par exemple ce qu’il donne sur le Givo de Arra :
L'Omerta sur le Givo, ils sont faits pour s'entendre ces deux là...
L’Omerta sur le Givo, ils sont faits pour s’entendre ces deux là…
Et en 18350, c'est outrageusement compact.
Et en 18350, c’est outrageusement compact.
  • sa chambre très réduite et sa capacité de juice très honorable pour ce format, son dôme très prononcé sous le top cap … tout ça lui confère une restitution des arômes au top.
Il en a sous le top cap...
Il en a sous le top cap…

Si vous vapez du gourmand l’Omerta est un atomiseur de choix. Essai transformé pour Critical Minds qui nous offre un RDA avec un look qui correspond bien à son utilisation par destination, et si le modeur pousse un jour ce concept de double airflow dans ce format pour combiner les réglages de ces deux systèmes de flux d’air simultanément, on risque d’être tous bons pour l’immolation.

L’Omerta n’est pas à destiner aux power vapers même s’il n’a pas à rougir de quoi que ce soit en terme de production de vapeur, il ravira en revanche les personnes mettant l’accent sur la restitution d’arômes complexes. Sa finition est excellente, il est parfaitement usiné, ça en fait un très bon RDA pour un setup assez classe (sur un GP PAPS il doit être superbe…), et correspond bien à ce qu’on attend d’un atomiseur pour l’utiliser au quotidien, à l’inverse d’un foudre de guerre comme le Mephisto qu’on a envie de consacrer quasi exclusivement à de l’ultra sub ohm.

L’Omerta est disponible chez Arrowvape pour 95 euros et attention car il ne reste plus qu’une petite dizaine de pièces.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

9 comments

    1. Salut, en fait il y a une bonne raison à ça, c’est que je les fais moi même 😉
      Je suis très amateur de vanilles custards en principe, mon allday est un DiY vanilla custard / noisette fraiche / châtaigne que je mix aussi de temps en temps avec du crumble pommes.
      Je vape également une sorte de Red Astaire DiY (mais pas avec les bases de T-Juice), ainsi qu’un autre à base de chocolat blanc / chocolat noir et cacahuète… Et plein d’autres mais en DiY toujours.

    1. @Harry

      « c’est bien # F * ck Clones !!! J’adore… »

      Moi je trouve ça perso idiot, tu achètes ton RDA 90 euros… et tu adores ?

      Moi j’ai payé le miens 7$ c’est un clone c’ets écrit dessus 🙂 et j’adore tout autant.

      Faut arreter de nous prendre pour des jambons, qu’il baisse les prix d’un bout de métal de de quelques cm2 à 100 euros…
      Tant que des les bobos de la vape trouverons ça bien, les prix ne baisserons jamais… Pfff que les gens son c..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *