My Ohm’ies Box : La box BF 3D à la conception irréprochable

My Ohmies Box

160.00
My Ohmies Box
9.1

Qualité de fabrication

9.0/10

Conception

9.5/10

Switch

8.5/10

Conductivité

9.5/10

Réactivité

9.0/10

Pour

  • Conception très bien pensée
  • Finitions sans aucun défaut
  • Box ultra réactive
  • Compacité optimum
  • Système de lock

Contre

  • Absence de système d'extraction de l'accu
  • Bottle Mod Maker un poil dure pour ceux qui aiment squonker tout en souplesse (mais sera remplacée par des sunbox sur les prochains batchs)

J’ai longtemps été réfractaire à l’idée d’acquérir une box bottom feeder méca en impression 3D. Je les trouvais moches, souvent mal finies et beaucoup trop chères comparées à des box méca non bottom feeder. Et puis je dois vous avouer que, l’idée de me retrouver avec un ragondin ou flamant rose pour seule décoration sur ma box me rebutait totalement. J’étais devenu « alumidophobe ». Mais ça, c’était avant …

Specifications

  • Terroir : Suisse
  • Matériaux : Alumide ou nylon finition carbone (au choix), Lamelle en argent 950 recuit
  • Format : 18650
  • Switch verrouillable
  • Pin ajustable
  • Diamètre : 72 mm de haut,  42 mm de large et 24 mm d’épaisseur

Oui c’était avant … Avant que je tombe sur une vidéo de Marc, le modeur de la Ohm’ies, présentant sa box sous toutes les coutures. Non seulement, on sentait le gars totalement passionné par la conception de sa box remplie de petites astuces, mais également l’amoureux du travail bien fait et fignolé dans les moindres détails. Je connaissais Marc avant de savoir qu’il était modeur. On fréquentait les mêmes groupes de passionnés de méca, ses interventions étaient toujours à propos et d’une argumentation sans faille. Je partais donc en terrain connu et plutôt confiant.

Pour avoir pas mal discuté avec Marc, avant de lui acheter la ohmies, j’ai compris que son expérience d’utilisateur, de passionné de mods mécaniques et surtout de bottom feeder lui avait servi à concevoir sa box. Il a su tirer profit de toutes les box BF qui ont pu lui passer entre les mains pour en tirer le meilleur parti et l’appliquer à sa Ohmies. Ses arguments ne sont jamais marketing, mais techniques et factuels. Et puis, Marc est suisse aux origines portugaises, un sacré héritage en matière de vape. C’est donc sans regret que je lui confiais 180 francs suisses (environ 160 €) afin qu’il me réalise la box dont je m’apprête à vous détailler les entrailles.

La réception de la box fut une très agréable surprise. En plus de la box, on reçoit un jus concocté par Dimitri, un ami de Marc, une petite pêche crémeuse vraiment très sympa, un autre pan de l’activité de My Ohm’ies.  Il y a aussi un petit mot de Marc qui sert également de carte d’authentification. Le tout est emballé dans une boite qui permet de trimbaler sa box partout et laisse même la place pour caler un jus et un accu. Une excellente idée que cette boite pour emballer la box, tellement bonne qu’elle a été reprise depuis par d’autres modeurs en impression 3D.
Voici la Box en gros plan. J’ai choisi la version alumide pour une utilisation en allday, ce matériau étant particulièrement résistant. La Ohmies est également disponible en version nylon finition carbon black version normale ou distressed (couleur: bleu, orange, violet, noir, jaune, vert, orange) sans supplément de prix.
Le 510 de connection est un moddog 22 mm laiton plaqué argent. Pour avoir testé pas mal de 510 bottom feeder, j’avoue avoir une nette préférence pour les moddog, qui sur les box que j’ai pu utiliser n’ont jamais connu de fuite. Ici, le connecteur 510 est réglable manuellement. Pour le régler à son atomiseur, il suffit d’un petit tournevis plat. La conception de ce 510 en laiton plaqué argent permet de concilier conductivité et résistance à l’usure.
La porte en alumide orné d’un magnifique logo en surimpression 3D. Le trou de squonk est parfaitement adapté à la taille de mes gros pouces.
Le switch d’une taille réduite qui vient plaquer la lamelle d’argent sur le 510. Un mois d’utilisation sans misfire, ce qui n’est pas le cas de toutes les box BF méca en impression 3D.
On aperçoit les glissières qui permettent à la porte de coulisser. Marc y apporte une attention toute particulière puisqu’elle assure à la fois un va et vient parfait de la porte et un maintien parfait une fois fermé. J’ai eu beau secoué la box comme un forcené, rien n’a bougé. On aperçoit également une autre magnifique gravure « my ohm’ies » sur la tranche extérieure de la box.

 

L’intérieur de la box permet de voir avec quel détail cette box a été conçue et imprimée. On y trouve la forme de l’accu et de la bottle, mais également des petits retours d’impression sur le gauche de la box qui permettent un maintien parfait de la lamelle. On notera également la belle surface de contact entre la lamelle et le 510, lui aussi équipé d’un retour en argent 950 recuit. L’ensemble est ajusté au millimètre près pour une compacité maximum.
La lamelle en argent 950 recuit (et non pas plaqué comme beaucoup de box du même genre). Le poinçoin qui permet le contact avec l’accu est d’une précision chirurgicale. Aucune bavure sur le long de la lamelle. Et après 3 semaines d’utilisation intensive de cette box en allday, on ne note quasi aucune oxydation.
On notera au passage la belle largeur de la lamelle en argent qui est de 0.5 cm, ce qui évite à celle-ci de casser trop vite comme beaucoup de ses consoeurs.
Tout calé dans la box. On vous a bien dit que l’on était sur une compacité maximale. Accu positif tête en bas, bien sûr, pour éviter un dégazage en plein visage. Le sens de polarité sécuritaire est inscrit sur le coté de la box à l’intérieur à droite du logement pour l’accu. On regrettera peut être une absence de système pour retirer l’accu sans avoir à taper le corps de la box sur le plat de la main. Mais on peut toujours en fabriquer un soi-même avec un adhésif que l’on entoure autour de l’accu et dont on colle les extremités l’une sur l’autre pour faire une languette.
La bottle est une Mod Maker d’une capacité de 8.5 ml équipée d’un feeder tip pour éviter un afflux de jus trop important lors du squonk. J’avoue lui préférer les cappy plus souple, mais je suis très étonné par la solidité de cette bottle qui n’a pas marqué du tout en 3 semaines d’utilisation et qui est suffisament rigide pour squonker avec précision.
Mais bonne nouvelle, mes bottles préférées les cappy BFX 8.5 ml passent sans aucun soucis.
Le systeme de lock ici en gros plan qui consiste en une bague pivotant autour de la base du 510. on tourne à gauche pour locker et à droite pour délocker. Ultra simple et ultra safe.
La Ohmies avec un gambit.
La Ohmies avec un Flave Titane. Tout lui va bien …

J’avoue ne pas céder aux sirènes de la hype dans la vape. Si je suis un acheteur et un collectionneur que l’on peut qualifier de quasi frénétique, je prends mon temps, j’observe. J’ai des goûts très affirmés. Et n’en déplaise à certains pisses-froids, je peux dire simplement en observant un deck d’atomiseur, l’usinage des airflows ou un switch démonté, si le matériel va me convenir ou pas. Posséder une petite box BF méca pour une utilisation en allday était devenu nécessaire, les deux pico squeeze que je possède ayant montré leurs limites dans certaines situations.  Toutefois je n’étais pas prêt à lâcher plus de 150 € dans la première box venue au prétexte qu’elle était possédée par une horde de vapotos plus connu pour leurs prouesses dans le selfie-vapmail que pour la finesse de leur jugement.
Par la simple présentation de sa box, sans far, ni sunlight, Marc a réussi à me convaincre que sa box était la bonne.
Et à l’utilisation me demanderez-vous ? Rien à reprocher à son travail, absolument rien. Cette box est réactive à souhait, facile à vivre, facile à entretenir. Son encombrement minimal et son lock me permettent de la glisser dans la poche de mon jean sans peur d’un dégazage ou d’une fuite. La lamelle est quasi intacte après un mois d’utilisation intensive, ce qui n’est pas le cas de la plupart des autres box du marché. Sa réactivité est identique à celle de mes meilleurs tubes ou box méca. La porte coulissant d’un simple pression du pouce, le remplissage est aisé et la bottle réagit parfaitement aux impulsions.
La qualité des matériaux et des composants de cette box, l’attention portée à chaque détail de conception en font un objet à la fois solide et précieux qui m’accompagne désormais en permanence. Sa conductivité convient aussi bien à mes atos serrés aux petits coils réactifs (comme le armor ou l’origen v3) ou plus aériens avec des montages plus bas (comme le flave ou le hadaly).

Je vous conseille de suivre de très près les travaux de Marc et de son équipe (ici), car si des aménagements sont déjà prévus sur les prochaines versions de la ohmies, d’autres surprises sont en cours de préparation. Si la Suisse comptait déjà pas mal de modeurs d’exception, je peux vous assurer qu’un nouveau prodige est en train de voir le jour.

Je terminerai donc ma revue comme à mon habitude avec un morceau débile conçu par un groupe homonyme à la box que je viens de vous présenter et dont le titre du morceau comporte lui aussi une référence à la Suisse, mais je vous laisse chercher laquelle (faites gaffe, j’ai un esprit torturé, mais peut être moins que vous qui vous apprêtez à cliquer sur play).

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *