Lush RDA par Wotofo : le luxuriant asiatique est une des bonnes affaires du moment

Lush RDA par Wotofo

Lush RDA par Wotofo
7.6

Finitions générales

8/10

Rapport qualité prix

9/10

Production de vapeur

8/10

Restitution des aromes

7/10

Précision du réglage de l'airflow

6/10

Pour

  • Bien doté
  • Bonne capacité de juice
  • Airflow bien pensé
  • Rapport qualité prix
  • Bon plateau avec positif en T

Contre

  • Bague d'AFC un poil raide à ajuster
  • On aurait aimé un réglage d'airflow un peu plus précis
  • C'est celui de ma femme
Lush RDA par Wotofo
Lush RDA par Wotofo

Wotofo enchaine les drippers à succès depuis environ un an. Après le Freakshow, le Troll et le Sapor (dont nous parlerons prochainement car chaque nouveau dripper de Wotofo le mérite et que je trouve le Sapor très réussi), notre industriel chinois qui semble s’être mis en tête de détrôner Youde sur le segment des bons atomiseurs accessibles, remet le couvert avec le Lush. Et si cet atomiseur n’est en soi pas une révolution, il apporte un intéressant compromis production de vapeur / restitution des saveurs en usant d’un procédé simple et efficace. Sa recette ? 12 trous percés en biseau dans la chambre et orientés pour créer un effet vortex. Et cette astuce apporte au final bien un petit quelque chose. Je ne sais pas si le Lush est le premier à intégrer les airflows en biseau sur la chambre, je n’ai pas d’autre exemple sous le coude (peut-être chez Cloud Chaser Inc. ?), en tout cas, si c’est bien une idée signée Wootofo, c’est bien vu.

Spécifications

  • Terroir : chinois
  • Matériaux : inox, isolant peek
  • Dual ou simple coil
  • Airflow : 12*2mm en biseau
  • Drip tip large et adapteur + drip tip standard fournis
  • Pin cuivre plaqué argent (pas de vis inversé)
  • Cuve 10mm

Non ça ne cloudera pas si fort qu’un Phenotype L, non le rendu n’est pas à se taper le cul par terre comme sur un Mirage, un Richelieu ou un Origen V3, mais nous sommes en train de parler d’un atomiseur que l’ont trouve en France pour une trentaine d’euros et qui est disponible dans des finitions un peu funs. Accessible, simple, efficace, pas mal fini, équipé d’une cuve bien profonde, il apporte un petit truc à lui avec ses airflow en biais… ça fait donc pas mal de raisons pour que nous en causions un peu ici. Wotofo a globalement une qualité, chacune de ses réalisations s’adresse à un segment particulier. On va voir que le Lush a tout ce qu’il faut là où il faut pour se prendre un bon 0.08 ohm, mais l’ULR n’étant pas une finalité en soi et le Lush offrant déjà de très belles choses vers 0.2 ohm, on ne se focalisera pas aujourd’hui sur la course à la puissance et au cloud mais sur une bonne vape supportable en all day et qui correspond bien à ce qu’il sait faire.

Allez c’est parti :

Quand on déballe le Lush, il y a du monde au balcon. Certificat d'authenticité, petite notice, spares, un outils bien utile pour coiler, un drip tip large, un drip tip standard et son adaptateur... Tout y est, jusqu'au marquage CE sur la boîte (ahem...).
Quand on déballe le Lush, il y a du monde au balcon. Certificat d’authenticité, petite notice, spares, un outils bien utile pour coiler, un drip tip large, un drip tip standard et son adaptateur… Tout y est, jusqu’au marquage CE sur la boîte (ahem…).
Wotofo dote toujours royalement ses atos avec un driptip delrin large et un adaptateur pour placer un drip tip standard
Wotofo dote toujours royalement ses atos avec un drip tip delrin large et un adaptateur pour placer un drip tip standard, c’est quelque chose que j’apprécie, car on y gagne forcément en polyvalence.
Notre top cap / bague d'afc
Notre top cap / bague de contrôle de flux d’air à une découpe adaptée au positionnement des arrivées d’air sur la chambre.
Le plateau nous offre un plot positif doublé, en T, très agréable à monter, et des négatifs taillés dans la masse du plateau, découpés pour laisser correctement passer notre coton entre le positif et les bords de la cuve
Le plateau nous offre un plot positif doublé, en T, très agréable à monter, et des négatifs taillés dans la masse du plateau, découpés pour laisser correctement passer notre coton entre le positif et les bords de la cuve. Les trous de 2mm dans les plots et les vis allen de bonne qualité viennent compléter le tableau. On sait qu’on va pouvoir coiler tranquilles. Pour tenir la chambre, nous avons deux joints toriques, bien calibrés et qui assurent une bonne étanchéité.
Sous notre plateau, la griffe de WOtofo, le petit nom de l'atomiseur "le rutilant" en français dans le text et le numéro de série (oui on est sur de l'ato industriel).
Sous notre plateau, la griffe de Wotofo, le petit nom de l’atomiseur « le luxuriant » en français dans le text et le numéro de série (oui on est évidemment sur de l’ato industriel).
Notre pin est ajustable, en cuivre plaqué argent, isolé par du peek.
Notre pin est ajustable, en cuivre plaqué argent, isolé par du peek.
Et puis il y a cette énorme cuve, d'1cm de profondeur.
Et puis il y a cette énorme cuve, d’1cm de profondeur.
Regardez également un autre détail, mais très intelligent. Là où on trouve généralement des isolants peek ronds pour isoler le plot positif, nous avons ici un isolant carré. Ça évite d'avoir le positif qui se met de travers comme ceci peut arriver sur certains drippers..
Regardez également un autre détail, mais très intelligent. Là où on trouve généralement des isolants peek ronds pour isoler le plot positif, nous avons ici un isolant carré. Ça évite d’avoir le positif qui se met de travers comme ceci peut arriver sur certains drippers.
Notre chambre embarque 2* 6 air holes de 2mm. Full ouvert, on a donc un atomiseur très généreux en airflow, très aérien. Mais le plus intéressant, c'est leur découpe.
Notre chambre embarque 2* 6 air holes de 2mm. Full ouvert, on a donc un atomiseur très généreux en airflow, très aérien. Mais le plus intéressant, c’est leur découpe.
Ils sont découpés en biseau afin de créer un vortex dans la chambre et contribuer à un meilleur rendu.
Ils sont découpés en biseau afin de créer un vortex dans la chambre et contribuer à un meilleur rendu des arômes.
Oui alors que sais ce que vous allez me dire, mais non, en fait cet ato n'est pas le mien, quoi qu'en rose et noir je le trouve choupinou.
Oui alors que sais ce que vous allez me dire, mais non, en fait cet ato n’est pas le mien, quoi qu’en rose et noir je le trouve choupinou. Allez, on passe au montage.

vapadvisory

Attention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.

J'ai testé 4 ou 5 montages avec le Lush, tous assez fidèles à ce à quoi on s'attend. Celui que je vous propose ici est un montage en dual coil au Nichrome de 0.50mm
J’ai testé 4 ou 5 montages avec le Lush, tous assez fidèles à ce à quoi on s’attend. Celui que je vous propose ici est un montage en dual coil au Nichrome de 0.50mm avec 6 tours sur un diamètre de 2mm.
On coude la pate des négatifs pour centrer un peu les coils
On coude la pate des négatifs pour centrer un peu les coils
J'ai ici utilisé l'incontournable Fiber Freaks classique en version pré-découpée
J’ai ici utilisé l’incontournable Fiber Freaks classique en version pré-découpée, idéale pour du coil à 2mm de diamètre.
pas la peine d'avoir une blinde de fibre dans la cuve, je veux juste qu'elle retienne la VG et non qu'elle occupe toute la cuve
pas la peine d’avoir une blinde de fibre dans la cuve, je veux juste qu’elle retienne la VG et non qu’elle occupe toute la cuve
On remplis sa cuve.
On remplis sa cuve.
Oh check à un peu moins de 0.17 ohm
Ohm check à un peu moins de 0.17 ohm… ready to cloud.

Conclusion

Le Lush, c’est un excellent petit atomiseur plaisir, avec assez de caractère pour que j’arrive à passer plusieurs jours à vaper dessus non stop, assez passe-partout pour la majorité des liquides que je vape, assez joueur pour que je m’amuse avec des builds un peu funs et bas dessus. Il est peut être un peu moins subtil que le Sapor, c’est vrai, mais c’est ici la volonté de Wotofo de faire un atomiseur différent. Le Lush est plus « utilitaire » en ce sens qu’il propose une cuve plus importante mais il perd le côté leak proof de l’airflow par le top du Sapor. Je sens bien d’ailleurs que c’est un peu maladroit de les comparer ces deux là mais j’ai du mal à m’en empêcher vu qu’ils sont sortis sensiblement en même temps et qu’il s’agit du même fabricant, il faut juste vous mettre en tête que ce sont deux atomiseurs très différents donc ne vous demandez pas lequel des deux choisir, ils ne jouent pas dans la même gamme.

Quand le Zenith V2 est apparu sur le marché, nombre d’entre nous s’extasiaient sur son rendu, l’une des théories qui revenait souvent, était que le dissipateur de chaleur en delrin sur le top cap lui conférait sa couleur. Et c’est probablement un des éléments qui ont fait de ce atomiseur un dripper incontournable. Et c’est quelque chose que l’on voit aujourd’hui régulièrement même si ce n’est pas une règle. J’apprécie ce concept que ce soit pour des raisons de dissipation de la chaleur que pour le rendu que ça semble procurer, et c’est ce que propose le Lush avec son adapteur 510 en delrin pour drip tip standard.

Tout orienté cloud qu’il est, on peut profiter du Lush en monocoil avec un tirage un peu serré et on n’est pas obligé de le pousser à 0.12 ohm pour en profiter sur un mod ou une box mécanique. Alors oui j’aurais apprécié un réglage d’airflow un peu plus fin comme c’est le cas sur le Sapor ou sur un atomiseur qui ne joue pas dans la même gamme, le Mazarin de Volute Mods, mais le choix fait par Wotofo est loin d’être idiot. Dernier petit point à déplorer, toujours sur le réglage d’airflow, les joints toriques sont un peu raides, on est souvent obligés d’enlever le top cap ou la cuve pour le régler. Donc si vous avez comme moi la manie sur méca de jouer un peu avec l’airflow en fonction de ce que crachent vos accus, ça peut vite être saoulant.

C’est tout de même un essai transformé de plus pour Wotofo qui sans tomber dans l’extrême signe ici un atomiseur à clouds bien fichu, bien doté, très accessible, au look sympa qui colle bien avec ce qu’il se fait en ce moment en terme de finitions sur les Hexohm, les Tugboat, les Flawless etc… et qui se permet d’apporter sa petite touche avec l’inclinaison des airholes sur la chambre qui fait circuler l’air de manière assez intelligente pour offrir un rendu typé.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

4 comments

  1. Salut Bluettouff,

    Je trouve que les posts avec trous parallèles sont une bonne chose. ca évite certaine fantaisie au montage sur certains types de coils (Clapton en l’occurence).
    Le peek carré est une bonne chose comme tu l’évoques mais pour moi, le souci est cette bague d’airflow.

    Sur ton montage, tu es en 0.2. Si tu passes sur des diamètres plus gros, il y aura certainement des soucis. J’ai souvent le cas avec le Turbo de Tobeco qui lui possède ce système en plastique. Si tes coils ne sont pas super bien placés, tu as le droit au meilleur des cas à un « short ». Dans le pire des cas, tu es bon pour refaire des coils.

    As tu testé sur des diamètres plus importants, de type 3mm. L’espace est il assez « sécurisant » pour bouger cette bague sans soucis ?

    Merci de ton retour.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *