Liquides Supreme-E (via Smoke-Expert)

Supreme-ECa faisait longtemps que je vous promettais de commencer à aborder les e-liquides. Je suis usuellement très branché DiY, c’est ce que je vape en all day après pas mal de différentes expériences. Je vape principalement de la vanille, une vanille maison dont je vais tenir à jour la recette qui évoluera surement encore sur cette page. J’apprécie aussi en général les saveurs fruitées et je me lance dans l’élaboration de juices un peu plus complexes avec des saveurs gourmandes, et de plus en plus rarement, des saveurs tabacs un peu travaillées, comme celles que l’ont retrouves chez certains fabricants américains.

Tout récemment, Smoke-Expert m’a envoyé un échantillon de e-liquides. Je vais du coup essayer de vous en parler ici de manière simple mais sachez que l’exercice est toujours compliqué car il n’y a rien de plus subjectif que les goûts et les couleurs en matière de e-liquides. Mon jugement pourra vous paraître tronqué car je suis usuellement un grand amateur de VG, mes liquides n’excèdent généralement pas les 20% de PG en fonction des bases nicotinées que j’utilise.

Les liquides Supreme-E sont produits en Italie, et ça tombe bien car les italiens ne sont pas les plus mauvais dans les saveurs fruitées que j’apprécie. Quand on pense e-liquides italiens, on pense tout de suite à Flavour Art, mais malheureusement, on pense aussi Liqua qui n’est pas italien mais chinois. Le packaging et la communication autour des Liqua me semble un peu trompeuse, au moins avec Suprem-E, pas de doute possible, vous êtes bien en présence d’un produit italien, correctement étiqueté, avec bouchon à fermeture sécurisée, répondant aux normes européennes.

Quand on ouvre un flacon de e-liquide, on ne sait pas trop sur quoi on va tomber même quand on connait bien l’arôme que l’on vape. Certains sont plus concentrés que d’autres, d’autres plus riches en PG ou en VG ou encore en additifs (Ethyle de Maltol, Sweetener, etc…) vont modifier le référent que l’on a sur une saveur.

Smoke Expert m’a donc fait parvenir 6 liquides différents (Vanille, Melon, Jelly, Tropical, Pêche, Green Cloud)  de la gamme Supreme-E.

Mon protocole de test a été le suivant :

  • J’ai dans un premier temps gouté tous les liquides fraichement ouverts dans un dripper à 0.8 ohm, sur un mod mécanique
  • J’ai regouté ces liquides dans le même dripper après 5 jours de steeping, à l’ombre, bouchons ouverts (certains d’entre eux en avaient vraiment besoin, d’autres moins, mais je vais y revenir)
  • J’ai ensuite retenté mais cette fois ci dans un ato à tank (un Russian 91%), à 1.2 ohm
  • J’ai enfin testé 3 d’entre eux (Tropical, Green Cloud et Jelly) dans un clearomizer à 1.8 ohm.

Le premier test au dripper : comme je m’y attendais un peu, les saveurs fruités sont plutôt très réussies, le melon par exemple est vraiment génial, c’est avec la pêche celui que j’ai d’entrée préféré. Le Tropical m’a surpris, mais cette fois pas dans le bon sens du terme, je lui ai trouvé un goût prononcé de parfum synthétique. L’arôme Tropical m’a semblé ultra concentré et lui, il avait réellement besoin de steping. La vanille m’a un peu déçu, je lui ai dans un premier temps trouvé un goût chimique, mais là encore, comme c’est l’arôme que je connais le mieux, je sais qu’une bonne vanille a besoin d’une macération. A l’ouverture, le Jelly (un arôme bonbon gélatine), s’est lui montré assez convainquant, on sent un potentiel… hop au steeping, je sais que ça va être bon. Arrive ensuite le Green cloud que je n’ai pas du tout compris. Je n’arrive pas trop à savoir ce qui a été fait ni le but à atteindre mais si on sent bien un certain goût de chlorophylle, il y a autre chose que j’ai beaucoup de mal à identifier, c’est assez subtil et ce Green Cloud tranche pas mal avec les autres, il semble moins concentré en arômes, il a en théorie semble t-il besoin d’un steeping moins long.

Second test au dripper après 5 jours de steeping : très bonne première impression confirmée sur le melon et la pêche, ce sont définitivement les deux plus réussis pour moi à ce stade. La vanille commence à libérer quelque chose d’intéressant, aux antipodes de celle que je vape usuellement, d’apparence (trompeuse) moins sucrée, moins crémeuse, mais pas désagréable du tout (à ce stade, 5 jours, pour elle, c’était le minimum, mais le goût chimique de l’ouverture s’est considérablement estompé pour laisser place à quelque chose de bien plus doux). La grosse surprise, ce fut le Jelly, bien équilibré et puissant. Le Green cloud, rien à faire, je ne le comprends, à ce stade, toujours pas, cependant, il est loin d’être désagréable.

Le test au tank en 1.2 ohm : Bonnes impressions toujours confirmées sur la pêche et le melon et une vanille bien plus sympa, elle gagne considérablement en sucre et en crème comme j’aime (attention ça ne plait pas forcément à tout le monde). Etais-je un peu trop bas en résistance pour cette vanille ? Pour le Jelly, c’est un peu le contraire, je le trouvais bien plus puissant au dripper… et c’est marrant mais le green cloud me rappelle quelque chose que je situerai entre mes années lycée et un concert de reggae 😉

Le test au clearo : un arôme fruité dont vous sentez qu’il n’a pas libéré tout son potentiel, testez le avec un clearo. Le Tropical qui piquait un peu et auquel je trouvais avant steeping un goût de parfum un peu étrange donne d’excellents résultats au clearo. Pareil pour le Green Cloud, c’est au clearo que je lui trouve le meilleur rendu. Pour le Jelly, je reste sur une utilisation au dripper.

Bilan : content d’avoir découvert une nouvelle gamme de e-liquides, je vous recommanderai vivement les arômes fruités… huuum ce melon ! Les autres demeurent très intéressants mais j’avoue avoir commencé à les modifier un peu. J’ai collé un peu de VG et d’éthyle maltol dans le Green Cloud et c’est franchement très agréable, vapable en all day, un poil re-sucré donc. Les liquides Supreme-E se mixent également assez bien entre eux, un melon / jelly même si ca semble un peu trash de prime abord, donne un résultat assez intéressant. La constante pour les Supreme-E, c’est qu’ils ont vraiment besoin d’un steeping d’au moins 48h à 72h après ouverture du flacon. Pour le Tropical faites le steeper 4/5jours.

Les liquides Supreme-E sont conditionnés en bouteilles de 12ml proposées au prix de 5,49€ ce qui est tout à fait raisonnable pour un produit européen, traçable, travaillé, très bien packagé et de bonne qualité globale. On voit que Supreme-E a fait des juices assez travaillés, avec des saveurs pour certains relativement complexes, il y a une vraie démarche de création de saveurs. En ce qui me concerne, j’aimerais comme pour d’autres pouvoir choisir les concentrations en PG/VG, la VG ayant tendance à sucrer un peu le juice, renforcer un peu le Suprem-E en VG sur des saveurs fruitées, c’est vite très bon : le Tropical est tellement fort qu’en ajoutant 2ml de VG ça passe à mon goût au poil.

Donc merci à Smoke Expert de me les avoir fait découvrir.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

6 comments

    1. Le jelly il est susper rigolo, j’ai l’impression qu’on peut le mixer avec tout en fait. La j’ai une guimauve solubarome je pense que je vais le tester avec. Ma femme a aussi mixé le Green cloud avec de la vanille et du havane, c’est très rigolo.

  1. Salut,

    Pour ce qui est des liquides fruités j’accroche vraiment aux liquides de Vdlv. Autant leurs juices tabac sont infâmes, faut dire que je ne vape pratiquement plus de gouts tabac, autant j’adore le melon jaune, la menthe fraiche, la pêche, la mangue et l’ananas, et bien d’autres 🙂
    Je les choisis en 50/50 ou en 20 PG/80 VG et 0 de nicotine. Je les vape soit sur mon Aqua en 0,9 ohm, soit sur le Kayfun en 1,8 ohm.

    Un de ces jours je suivrai ton conseil et je tenterai les Supreme-E histoire de ne pas mourir idiote 🙂

    En tout cas merci pour ce blog, bluetouff.

    Bonne vapes à vous.

  2. Sympa cette ptite revue, étant adepte du DiY depuis longtemps, je me remets un peu a gouter les liquides du commerce.Va donc falloir que j’essaie supreme-E :).
    Perso, chez VdlV, y’a que le Virginia qui passe maintenant, et encore, pas en all-day.

    PS: @ Vanessa: tu aime le ton de ce blog? ne loupe pas le blog reflets.info des excellents kitetoa et bluetouff 😉

  3. J’ai découvert ces liquides il y a 2 mois environ.
    C’est vrai qu’il faut les laisser steeper, car au début je n’ai pas accroché du tout. Je les ai donc mis dans mon carton, de liquides bof, pas bons.(pour mon goût, je ne parle pas de la qualité)

    La première chose qui m’a plu ce sont les packaging. 8n distingue très facilement les fruités des tabacs par exemple. Des critères du produit, recommandations très lisibles…ce qui manque à beaucoup de liquides.

    Etant en train de faire le ménage de printemps dans ma tonne de liquides…je voulais tout goûter lol…je suis donc retombé dessus et les ai redécouvert totalement.
    Goûtant le First, un goût tabac, je n’ai pas pu m’empêcher de vaper la bouteille en non stop lol
    D’autres bof, mais c’est histoire de goût. Je trouve que c’est une très bonne marque en comparaison à beaucoup d’autres qui sont plus chères.

    Voilà, bien sûr les liquides c’est très subjectif, question de goût.
    Mais même si on n’aime pas certains on peut reconnaître une bon travail aussi bien sur le contenu que les contenants.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *