L’industrie du tabac en ordre de bataille pour fondre sur le marché de la cigarette électronique

Marlboro cowboy is dead EUeCigBanAlors que la cigarette électronique est en proie à une offensive législative européenne sans précédant, en tentant de faire du neuf avec du vieux, l’industrie du tabac se met discrètement en ordre de bataille pour tenter de se tirer la part du lion d’un marché aujourd’hui estimé à plus de 2 milliards de dollars : celui qui est à la fois son plus féroce concurrent et sa plus belle perspective d’avenir, le marché de la cigarette électronique.

La question n’est plus de savoir si l’industrie du tabac va tenter de s’en emparer, mais plutôt de savoir quand et surtout comment. Vapetech apporte des éléments de réponse avec la position de Philip Morris, à travers les propos d’André Calantzopoulos, son président, qui devant ses investisseurs, n’hésite plus à mettre en avant de nouvelles perspectives de croissance pour son entreprise… sur le marché de la cigarette électronique.  C’est au second semestre 2014 que le cigarettier américain a prévu d’inonder le marché de ses nouveaux produits, une gamme baptisée « Reduced-Risk ».

La puissance commerciale et les moyens illimités de Philip Morris peuvent faire peur. Moyens illimités qui riment avec lobbying exacerbé, y compris au niveau des instances européennes qui pourraient bien servir les intérêts des cigarettiers de manière plus ou moins consciente.

Vapetech rapporte les propos d’André Calantzopoulos qui ne laissent planer que peu de doute sur le volontarisme de l’entreprise et ses ambitions :

« 2014 sera une année clé de l’investissement de nos produits à risque réduit, notre plus grande opportunité de croissance dans les années à venir »

On prend les mêmes et on recommence ? Ou pas…

 

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *