Le Swan de Crave mods : le cygne majestueux

Le Swan de Crave
Le Swan de Crave

Le Swan est un mod devant lequel je bave depuis presque deux ans maintenant, ce n’est donc pas un mod récent, mais il est à mes yeux à lui seul une petite pièce d’histoire de la vape européenne, et l’un des mods qui incarne à mon sens le plus la perfection… En fait, le Swan est l’un des tout premiers mods sur lesquels j’ai eu un coup de coeur en me mettant au reconstructible. Si sobre et pourtant si différent, c’est un mod que l’on classe tout de suite dans une catégorie à part, comme un Caravela ou un Windrose.
Le Swan est entièrement fait main, sans l’aide de CNC, par Henka, sous la griffe Crave Mods, un modeur d’origine Finlandaise. Ce mod a connu un véritable succès, mais sa production très limitée et le fait que les listes se faisaient autrefois sur un forum tout en finlandais, faisaient qu’il était assez compliqué à se procurer. On en voit rarement passer sur le marché de l’occasion, c’est un mod que l’on garde jalousement, et quand on en voit passer un sur un forum il reste rarement plus de quelques minutes en ligne. J’avais déjà par le passé tenté à plusieurs reprises de m’en procurer un mais je m’étais à chaque fois cassé les dents. J’ai finalement réussi, grâce à la gentillesse de Henka, à obtenir ce précieux Graal.
On en trouve encore également une poignée de pièces (elles se comptent sur les doigts d’une main) dans deux shops US (ici et ), mais ces derniers ne livrant pas en Europe, il vous faut donc passer par un autre moyen pour effectuer une expédition locale, puis vers l’Europe, comme par exemple passer par Shipito.

Passé ces quelques considérations d’ordre pratique, nous allons maintenant aborder cette merveille. Celui que je vais vous présenter aujourd’hui, c’est la version cuivre, une véritable licorne puisque 55 exemplaires seulement ont été produits.

Le vape mail du jour... c'est du lourd
Le vape mail du jour… c’est du lourd, à gauche le Swan LE Copper, au centre un tube de Swan brass 18650, à droite le Owl LE Copper (dont nous reparlerons plus tard), bienvenue dans l’univers de Crave Mods, artisan modeur finlandais
Voici une vue éclatée de notre swan démonté
Voici une vue éclatée de notre swan démonté
Un mod, c'est aussi un tube... mais quel tube !
Un mod, c’est aussi un tube… mais quel tube !
Un mod, c'est aussi des  filetages parfaits pour maximiser les performances
Un mod, c’est aussi des filetages parfaits pour maximiser les performances
Voici le top cap qui va accueillir notre atomiseur et son pin ajustable plaqué argent, là encore pour délivrer d'excellentes performances
Voici le top cap qui va accueillir notre atomiseur et son pin ajustable plaqué argent, là encore pour délivrer d’excellentes performances
Notre pin se visse dans l'isolant en delrin, et le contact ajustable s'adapte parfaitement pour ne pas laisser flotter les accus. C'est simple mais on n'a rien trouver de mieux. Précis, propre et efficace
Notre pin se visse dans l’isolant en delrin, et le contact ajustable s’adapte parfaitement pour ne pas laisser flotter les accus. C’est simple mais on n’a rien trouver de mieux. Précis, propre et efficace
Au niveau du switch, un anneau de delrin vient retenir l'accu, on voit également ici le trou de dégazage. Une fois monté et le bouton du switch en place, ce dernier est invisible
Au niveau du switch, un anneau de delrin vient retenir l’accu, on voit également ici le trou de dégazage. Une fois monté et le bouton du switch en place, ce dernier est invisible
On trouve une gravure avec le nom du mod et son numéro de série, au niveau du switch, pour cette édition limitée à 55 exemplaires
On trouve une gravure avec le nom du mod et son numéro de série, au niveau du switch, pour cette édition limitée à 55 exemplaires
Côté mécanique, on est sur un ressort, très agréable à l'usage et qui tient parfaitement, même bien en dessous de 0.20 ohm. Notez qu'il est assez facile de trouver aimants adaptés pour ce switch, mais pour le moment ce ressort me convient parfaitement
Côté mécanique, on est sur un ressort, très agréable à l’usage et qui tient parfaitement, même bien en dessous de 0.20 ohm. Notez qu’il est assez facile de trouver aimants adaptés pour ce switch, mais pour le moment ce ressort me convient parfaitement. Le bouton lui est très simple sans aucune gravure et le contact est comme pour celui du top cap en plaqué argent
Et... voilà... c'est tellement simple et à la fois tellement beau
Et… voilà… c’est tellement simple et à la fois tellement beau
Ce switch est vraiment agréable, sa course est ridiculement courte
Ce switch est vraiment agréable, sa course est ridiculement courte
Le voici au repos
Le voici au repos
Et quand on pulse, on est sur un débatement de l'ordre du demi millimètre
Et quand on pulse, on est sur un débattement de l’ordre du demi millimètre
Et comme je vous le disais la mauvaise nouvelle, c'est que dans cette version, il n'en existe que 55
Et comme je vous le disais la mauvaise nouvelle, c’est que dans cette version, il n’en existe que 55
Ce n'est pas un signe, c'est une licorne
Ce n’est pas un cygne, c’est une licorne
Ici avec le tube brass  avec le Royal Hunter
Ici avec le tube brass avec le Royal Hunter

Conclusion

La réputation de Crave s’est forgée sur du bouche à oreille, et elle n’est pas usurpée. Le Swan ne s’est pas arraché par hasard. Crave est un modeur qui sort vraiment de l’ordinaire. Le Swan n’est pas un mod comme les autres, il a une âme, un peu comme les Steampunks de Sébastien dans un registre très différent… quelque chose de propre à un travail artisanal soigné et inspiré. On se sent vraiment envahi d’un sentiment étrange quand on l’a en main, celui qu’on ne ressent qu’avec des pièces d’exception. L’âme qui transpire de ce mod c’est l’âme de son modeur, l’expression de l’amour qu’il met dans son travail, un travail artisanal d’une précision incroyable, chirurgicale, on ressent de la rigueur, peut être même une forme d’austérité nordique. Cette alchimie aboutit sur un objet raffiné et luxueux.

La course du switch, de l’ordre du demi millimètre est d’un confort rare, on ne lutte pas et ce n’est pas trop mou non plus. Le soin et la précision portés aux filetages et les contacts argent lui assurent de bonnes performances, on est sur une perte de 0.3v à une résistance de 0.3 ohm. Même si ce n’est pas un mod que l’on envisage de fait pour le subohm, il ne rechigne pas à la tâche, loin de là.

Si le Swan n’est plus produit, sachez que Crave a réalisé un second mod dont je vous parlerai très vite ici même, le Owl et qu’il est très accessible, puisqu’on le trouve en SS et brass à partir de 85 € et à 129 € pour le Owl en édition limitée cuivre (série limitée à 18 exemplaires).

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *