Le Red Rod par Alex Laslo : le petit diable rouge

Red-Rod-by-Alex-Laslo-001-nb
Le Red Rod par Alex Laslo

C’est vrai que ça fait un petit moment qu’on a pas causé mods ici… de toutes façons, maintenant que tout le monde est IPV D2 il n’y a plus rien à dire… non c’est un boutade. En revanche il est vrai que les petites box électros occupent depuis quelques mois une bonne partie des nouvelles acquisitions. Nous allons d’ailleurs parler tout prochainement de l’une d’entre elles, mais pour le moment, c’est bien d’un mod « old school » dont il s’agit.

Après vous avoir parlé du Challenger MKIII et du Caliber, on continue donc aujourd’hui dans les petits mods au format 18350. Encore une fois, ce n’est pas de la dernière nouveauté dont nous allons parler mais d’un petit mod d’origine russe, comme le Caliber… le Red Rod, fabriqué par un artisan modeur, Alex Laslo. Alex Laslo a été l’un des premiers modeurs russes qui a su passer les frontières. Il est aujourd’hui suivi par d’autres non moins talentueux comme Viktor à qui nous devons la Stratum (qui semble pas mal avoir inspiré l’IPV D2, puisqu’on en parlait) ou encore AmerPoint avec son atomiseurs, le Nectar et son mod, le Colibiri.

Spécifications :

  • Tube cuivre
  • Switch laiton, magnétique
  • Top cap hybride en laiton
  • 22 mm de diamètre pour 45,6mm de hauteur
  • Pin cuivre

Le Red Rod est un mini mod fait de laiton et de cuivre avec un switch magnétique qui a séduit beaucoup de monde, ce malgré une liste d’attente interminable et des délais de plusieurs mois pour en obtenir un. À son lancement, la demande était telle et les délais pour la production de ce mod artisanal tellement longs, qu’on le voyait partir à plus de 5 fois son prix quand un passait, et c’était cette rareté qui faisait flamber sa cote. Mais le marché est enfin revenu à la raison, et coup de bol pour moi, c’est grâce à Bernie de VaporGate que j’ai finalement réussit à me le procurer à un tarif raisonnable après en avoir raté un sur Vapokaz. On en voit donc passer de temps en temps, soyez donc à l’écoute du marché de l’occasion, en outre sur les tubes en ce moment, c’est souvent très intéressant pour qui cherche de belles pièces. Si le format 350 vous rebute (pour des raisons d’autonomie, de décharge des accus insuffisante pour votre vape ou pour des raisons de prise en main), sachez que le Red Rod a été décliné au format 18500 (le Middle Way) et 18650 (le Long Way).Les deux conservent le même switch et le même top cap hybride.

Notre Red Rod est de conception relativement simple. Le tube est en cuivre, le switch et le top cap sont en laiton, et le pin du switch, très fin est en cuivre. Tout est très fin dans ce mod, l'idée était évidemment de proposer une configuration la plus compacte possible.
Notre Red Rod est de conception relativement simple. Le tube est en cuivre, le switch et le top cap sont en laiton, et le pin du switch, très fin est en cuivre. Tout est très fin dans ce mod, l’idée était évidemment de proposer une configuration la plus compacte possible. Notez que le ressort n’est pas d’origine, à la base il s’agit d’un switch magnétique.
Les filetages sont sans faille, c'est ultra propre et à l'usage c'est du beurre (l'erreur n'est pas de mise sur une mod à top cap hybride sur ce point)
Les filetages sont sans faille, c’est ultra propre et à l’usage c’est du beurre (l’erreur n’est pas de mise sur une mod à top cap hybride sur ce point).
On peut être un petit tube tout simple avec beaucoup de classe...
On peut être un petit tube tout simple avec beaucoup de classe…
La gravure est fine, impeccable, et ne partira pas après quelques coups de polish
La gravure est fine, impeccable, et ne partira pas après quelques coups de polish
Dans ce switch cohabitaient à l'origine deux aimants, très fins et donc très cassants. Mais je suis finalement passé sur un ressort qui fait mieux le job pour mon usage, je n'aime pas les switch trop souples et leur épaisseur ne contribuait pas à me donner une résistance aussi satisfaisante qu'un ressort.
Dans ce switch cohabitaient à l’origine deux aimants, très fins et donc très cassants. Mais je suis finalement passé sur un ressort qui fait mieux le job pour mon usage, je n’aime pas les switch trop souples et leur épaisseur ne contribuait pas à me donner une résistance aussi satisfaisante qu’un ressort.
Le bouton du switch arbore lui aussi de belles gravures
Le bouton du switch arbore lui aussi de belles gravures
Et voici le switch monté avec le pin cuivre en place
Et voici le switch monté avec le pin cuivre en place, il n’est vraiment pas épais. Sur le contour, on a l’isolant sur lequel vient reposer le cul de l’accu.
En parlant de cet isolant, c'est par là que le dégazage est sensé se faire. Et entre nous, j'ai un petit doute sur son efficacité en cas de problème. En soufflant dans le switch, on a cependant bien un micro filet d'air qui passe... mais bon moi je l'aime bien ce petit mod et j'ai vraiment aucune envie d'essayer.
En parlant de cet isolant, c’est par là que le dégazage est sensé se faire. Et entre nous, j’ai un petit doute sur son efficacité en cas de problème. En soufflant dans le switch, on a cependant bien un micro filet d’air qui passe… mais bon moi je l’aime bien ce petit mod et j’ai vraiment aucune envie d’essayer. MAis il faut bien le dire, le Red Rod ne me donne pas l’impression d’être un modèle de sécurité.
Notre top cap hybride en laiton, toujours très fin, rien à redire, il est très précis, parfaitement usiné.
Notre top cap hybride en laiton, toujours très fin, rien à redire, il est très précis, parfaitement usiné.
Notre top cap vu d'en dessous
Notre top cap vu d’en dessous
Une Tensai 18350, un mini dripper... what else ?
Une Tensai 18350, un mini dripper… what else ?
Qui dit top cap hybride dit pin + de l'ato qui ressort correctement
Qui dit top cap hybride dit pin + de l’ato qui ressort correctement, vissez toujours le top cap sur l’ato avant de visser le tout sur le mod pour vous en assurer
45,5mm monté, c'est vraiment petit
45,6mm monté, c’est vraiment petit
Et en main c'est pas bien plus gros.
Et en main c’est pas bien plus gros.

Conclusions

Le Red Rod est tout à fait le genre de mod qui me réconcilie avec le format 18350 depuis que je suis tombé sur ces petits accus très performants dont je ne cesse de faire l’éloge. Compact (même un peu trop), performant pour ce format, bien usiné, simple à entretenir pour du cuivre et du laiton, il a également ce look à la fois sobre et élégant qui me plait. Certes il n’a pas de système de blocage du switch comme c’est souvent le cas sur ces micros mods et il faut prendre soin de ne pas se balader avec en le laissant trainer dans le fond d’une poche au contact d’autres objets, mais il a tellement de charme qu’on lui pardonne aisément. Vous pouvez aussi tout simplement dévisser l’atomiseur afin que l’accu ne puisse plus contacter le pin de l’atomiseur et celui du switch en même temps quand vous le transportez, c’est même assez judicieux.

Pour le switch il n’y a pas grand chose à dire, la course est courte sans pour autant être aussi courte que sur un Fortune bien réglé, assez agréable sans être aussi ferme non plus que sur celle du Fortune ou du Caliber. Mais ceci reste principalement le fait des aimants, qui par défaut sont des 10x5x1. J’ai finalement opté pour un ressort, c’est d’ailleurs bien de vous signaler que ce mod a un switch qui permet de choisir entre aimants et ressort, ce n’est pas le cas du Fortune puisqu’on en parle… Je trouve mon compte avec le ressort, j’y gagne en fermeté et sûrement en sécurité quand je le transporte. En parlant de sécurité, sachez que les premiers Red Rods ne prévoyaient pas l’encoche sur l’isolant our le dégazage, donc si vous trouvez un Red Rod d’occasion, faites bien attention à ce détail.

Le Red Rod, avec son top cap hybride et son switch magnétique, c’est un mod que je conseillerai plutôt à des utilisateurs avancés. On évite par exemple de serrer un ato avec un pin à ressort comme un bourin sur le top cap en prenant le risque d’avoir le négatif du connecteur 510 de l’ato qui vient toucher le haut de l’accu. Sachez qu’en plus du court circuit vous risquez une inversion de pôles des aimants qui vont se retrouver collés, donc circuit fermé, le jus passe… il vous faudra dévisser en catastrophe l’atomiseur pour éviter l’inéluctable dégazage dû à une mauvaise manipulation. Ce n’est pas du tout inhérent au Red Rod, c’est valable pour tous les mods à top cap hybrides, faites vraiment gaffe à ce que vous vissez sur ce genre de mods.

Passé ce détail, le Red Rod est un mod magnifique, sa toute petite taille nécessite évidemment qu’on prenne un peu ses marques dessus. En ce qui me concerne j’actionne le switch à l’index en le calant entre mon pouce et mon majeur. Avec un petit dripper adapté comme le Hellfire, c’est un vrai régal, on a un setup miniature, très classe et super performant. Le Red Rod est un véritable must dans ce format et pour ma part, le passage au ressort a été décisif en terme de sensation du switch, la souplesse des aimants trop fins à mon goûts mais il s’agit là d’une contrainte des dimensions de ce switch super plat ne me satisfaisait pas entièrement.

Et ce n’est pas parce qu’on parle d’un mod que l’on ne prédestine pas aux compétitions de cloud chasing qu’il ne faut pas aborder les performances… J’ai presqu’envie de dire que tout particulièrement sur un mod en 18350, on veut que chaque dixième de volt se traduise en puissance dans l’atomiseur. Hors de question d’avoir un volt drop énorme sur un montage déjà haut en résistance. J’arrive à un volt drop de 0.3 à o.8 ohm, accus à 4.12 v (mesuré avec un bidule qui est loin d’être un chef d’oeuvre de précision). Ce n’est pas ce que j’ai vu de plus impressionnant et c’est surtout très loin de ce que j’ai vu de pire, mais il faudrait que je prenne le temps de le comparer à des choses comparables comme le Caliber et le Fortune. Le ressenti est en tout cas bien là, on se dit que ça gouache bien pour du 350 avec des montages relativement hauts, le Red Rod me donne donc sur ce point encore satisfaction.

Le Red Rod peut être commandé directement à son modeur pour environ 70€ de mémoire (je ne suis pas bien sûr de son prix, n’hésitez pas à me corriger), et ce petit diable rouge est une tentation relativement raisonnable si vous êtes patients ou si vous avez la chance d’en trouver un d’occasion.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *