Evic VTC Mini : le best seller electro 2015

Evic VTC Mini : le best seller electro 2015

8.4

Ergonomie - Prise en main

8/10

    Fiabilité

    9/10

      Chipset - qualité de vape

      9/10

        Isolation du chipset

        8/10

          Finitions - Materiaux

          9/10

            Pour

            • Chipset évolutif et très fiable
            • Simplicité du menu et de la configuration
            • Lisibilité des informations
            • Peinture très résistante
            • Qualité de vape pour une électro

            Contre

            • Plot 510 pas assez protégé
            • Trous de dégazages minuscules
            • Aimants de la trappe d'accus mal collés
            Evic VTC par Joyetech
            Evic VTC par Joyetech

            J’ai beau être un inconditionnel de mods mécas plutôt typés high end, j’aime bien les mods électroniques. Ils permettent, dans certaines circonstances, de gérer la régularité de sa vape et sa consommation d’accus. Et là, pour une fois, j’ai cédé aux sirènes de la vox populi.

            Je lisais partout que cette petite Evic VTC mini de Joyetech était le nouvel enfant chéri des noobs comme des vapers les plus exigeants. Toutefois, je me calmais assez vite.

            Joyetech venait d’essuyer un sacré revers avec son eGrip.  L’Evic VT, au look inspiré des muscle cars, n’était pas non plus sans défaut. Et puis, je me suis mis à penser à mon pote Alex qui, tous les matins à la pause café, me met sous le nez son éternelle et inusable ecom.

            Spécifications :

            • Terroir : Chine
            • Matériau : Aluminium
            • Connecteur 510 auto-ajustable
            • Protection court-circuits, tension de décharge trop basse, température trop élevée (en mode TC)
            • Mode VW : de 1 à 60 W par incrément de 0.1 W ( 75 W à partir de la mise à jour 1.10)
            • Résistances acceptées en mode VW : de 0.1 à 3.5 Ω  TC : de 0.05 à 1 Ω (de 0.05 à 1.5 Ω à partir de la mise à jour 3.0)
            • Dimensions : 82 mm (longueur) x 38 mm (largeur) x 22 mm (épaisseur)/ 120 g (sans accu)

            Convaincu de la nécessité de cet achat, restait à choisir la version. L’Evic VTC mini peut être vendue accompagnée d’atomiseurs propriétaires tel que l’Ego One ou le Tron, ou seule.

            Le choix de couleur est très large : noir, blanc, gold, rouge, cyan, gris. Ne souhaitant pas acquérir un ato plus réputé pour ses fuites que pour la qualité de sa vape, ni composer un set up ressemblant à Nono le petit robot, je dépensais donc une cinquantaine d’euros pour une box seule en noir – surement pour ménager mon ego de bonhomme.

            Le packaging

            Le packaging de la box n’a rien d’exceptionnel, une simple boîte en carton ornée d’une image de la box.

            Sur la boite, un descriptif rapide des capacités de l’EVIC VTC Mini, le contenu de la boite, le code barre produit, un numéro de série avec un code barre, les logos de sécurité et des normes.

            IMG_20160123_095100

            Ci dessus, le contenu de la boite :

            • la box,
            • un cable usb,
            • une carte de garantie avec un scratch code
            • un manuel d’utilisation avec une partie en français.

            Inspection de la box

            IMG_20160123_093001
            Si cette box est assez anguleuse, elle se cale parfaitement dans la main. Elle est d’un poids raisonnable quand on y cale un 18650, même si j’ai connu plus léger. Le switch et les boutons + et – sont faciles d’accès et les réglages peuvent se faire avec la main qui tient la box sans risque de chute.
            IMG_20160123_093841
            L’écran OLED est bien pensé. Large, il permet un affichage horizontal et facilement lisible. Cette disposition héritée de l’evic VT permet de ne pas se casser le poignet pour lire les infos et convient aux utilisateurs droitiers comme gauchers. Il affiche l’ensemble des infos (puissance, tension, résistance et ampérage).
            IMG_20160123_093254
            Le pin 510 est sur ressort et je n’ai eu aucun soucis pour y adapter la totalité de mes atos (drippers compris). Toutefois lorsque l’on regarde de plus prêt, on aperçoit que la pièce en delrin qui maintient le plot 510 a tendance à travailler pas mal. Certains utilisateurs ont grillé leur chipset à cause de fuites de juice. On comprend mieux pourquoi.
            IMG_20160123_093751
            Sous l’écran et les boutons + et -, on trouve une prise micro usb en façade qui permet et de recharger la box en mode passthrough (possibilité de recharger en continuant de vaper) – la disposition n’est pas vraiment pratique pour vaper en rechargeant. Personnellement, je ne suis pas adepte de ce type de recharge, certaines box, comme la Cloupor Mini, ont connu de gros soucis de surchauffe.
            IMG_20160123_093432
            La trappe à accu est parfaitement maintenue par des aimants très puissants. Elle ne bouge absolument pas lors de l’utilisation. Les aimants du haut et du bas sont inversés de façon à ce que l’on ne se trompe pas de coté en refermant la trappe.
            IMG_20160123_093523
            Il arrive que les aimants se détachent de la box. Et bien cela vient de m’arriver. Certains diront que cela est du à une surchauffe prolongée de la box en cours d’utilisation (c’est vrai j’adore me bruler les mains). Il n’en est rien. Ici, on voit bien que la colle n’a était disposée que d’un seul coté de l’aimant. Du coup, au fil du temps, l’arrachage est inévitable, puisque la force de maintien de l’aimant ne s’exerce que d’un seul coté. Mais bon, rien de bien grave. un trait de glu et l’aimant se maintien à nouveau.
            IMG_20160123_093341
            Autre petit soucis de conception, les deux minuscules trous de dégazages (ici en haut à gauche et à droite).
            vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.

             

            Un box particulièrement versatile

            Pour allumer la box, même process qu’à l’habitude, on clique 5 fois sur le switch. Idem pour éteindre la box.

            Cette box dispose d’un panel de modes de vape vraiment étendu et qui ne cesse de s’élargir au fur et à mesure des mise à jour.

            • Le mode normal permet de vaper jusqu’à 60 watts en configuration usine (élargi à 75 watts depuis la mise à jour 1.10).
            • Les modes de contrôle de température permettent d’utiliser quasi tous les types de fil sur le marché : Nickel, Titane, Acier inoxydable et le mélange Nickel-fer. Un mode de gestion de paramétrage des coefficient de chauffe en fonction de chaque métal est également disponible (avec la mise à jour 3.0).
            • Le mode bypass permet de vaper en mode « meca » en fonction de la décharge naturelle de votre accu.

            Pour passer d’un menu à l’autre rien de plus simple, il suffit de cliquer 3 fois sur le bouton fire.

            Facile, simple, efficace. On pourrait discuter des heures des réglages et affinages divers pour chaque mode, mais ceux-ci fonctionnent parfaitement, et donc à vous de les adapter en fonction de votre style de vape.

            Une box qui évolue au fur et à mesure des mise à jour

            L’intérêt du port micro USB de l’Evic VTC Mini est surtout dans la possibilité de faire des mises à jour via le site Joyetech. C’est la vraie plus value de cette box et celà mérite un vrai développement.

            Toutefois, avant de vous lancer à corps perdu dans ces misesà jour, à toutes fins utiles et notamment en matière d’hygiène informatique, je ne saurai que trop vous conseiller la lecture de ces quelques recommandations.

            Quelques temps après la sortie de l’EVIC VTC Mini, Joyetech a mis plusieurs mises à jour sur son site internet (ici). Ces mises à jour sont compatible avec toutes les versions de windows (XP, 7, 8, 10), mais également avec la version mac.

            Ces mises à jour sont simples et intuitives.

            Evic mise à jour
            Une fois sur la page, on clique sur Win ou sur Mac suivant la verson de son OS.
            Evic mise à jour 2
            On télécharger un fichier .zip qu’il faut extraire sur le disque dur. Un clic droit sur « update firrware » et on exécute.
            Evic mise à jour 3
            Y a plus qu’à cliquer sur Update.
            Evic mise à jour 4
            Voilà, c’est fini.
            Interface écran 1
            Chaque mise à jour modifie l’affichage de l’écran. Un poil perturbant mais on finit par s’y faire d’autant que les informations essentielles sont toutes présentes.
            IMG_20160123_121130
            Ici l’affichage après la mise à jour 3.0.

            Conclusions

            Cette box est devenue assez rapidement l’enfant chérie des vapers sur les réseaux sociaux. Après plus de 3 mois d’utilisation quasi quotidien (c’est la box que j’emmène le plus régulièrement au boulot), je peux affirmer que j’en suis pleinement satisfait. Tous mes atos s’adaptent dessus et elles convient à toutes les utilisations (RBA, RTA, RDA).

            Même si elle n’est pas vraiment taillée pour se glisser dans la poche d’un jean, elle se trimballe partout. La qualité de sa peinture est vraiment remarquable, aucune trace de rayure apparente après 3 mois et c’est assez notable pour le souligner.

            Rayon performance, elle est certes dépassée par les nouveaux monstres électros récemment sortis sur le marché, mais avec ses 75 watts elle conviendra à la plupart des utilisateurs au quotidien (perso je l’utilise 90% du temps entre 15 et 20 watts avec un hurricane monté en nid de coton – lâcher des gros clouds au taff c’est pas vraiment possible). Le chipset développé par Joyetech est vraiment remarquable, aucun missfire, aucun bug. La qualité de la vape vraiment intéressante. Le ressenti de la fréquence est quasi nul, ce qui lui confère un rendu particulièrement lisse très proche d’un mod méca.

            Je comprends donc tous ceux qui ont acheté cette petite box. Avec cette petite Evic VTC mini, Joyetech vient d’effacer ses mésaventures récentes et revient clairement dans la course avec un produit très fiable et peu onéreux.

             

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *