Dripbox et Subdrip par Kangertech : le bottom feeder accessible et bien pensé

Dipbox et Subdrip par KangerTech

Dipbox et Subdrip par KangerTech
8.6

Finitions de la box

9/10

Finitions du dripper

7/10

Format et ergonomie

9/10

Facilité d'utilisation

10/10

Rapport qualité prix

10/10

Pour

  • Sa simplicité d'utilisation
  • Son rendu réaliste malgré un atomiseur un peu bâclé
  • Son ergonomie, l'utilisation, le remplissage
  • Un rapport qualité prix imbattable dans cette catégorie
  • Les features de sécurité

Contre

  • Atomiseur dual coil only
  • Joints sous dimensionnés du top cap
  • Airflow trop hauts
  • Trous sur les plots un peu étroits
  • On aurait aimé une arrivée de juice un peu plus large pour les juices full VG
Dipbox et Subdrip par KangerTech
Dipbox et Subdrip par KangerTech

C’est la « surprise » que j’attendais depuis au moins deux ans… un géant chinois qui s’attaque, enfin, au bottom feeder (BF). Pour rappel, le BF vous permet de profiter du rendu d’un dripper tout en bénéficiant d’une réserve de liquide, ce qui vous économise de fastidieux remplissages toutes les 15 barres. Une simple pression sur la réserve de liquide, et voici votre mèche irriguée. Le hic des BF, c’est que jusque là, ils n’étaient pas légion, et donc plutôt onéreux. Pour populariser la pratique du BF, il fallait donc passer par un produit accessible, simple à utiliser, et sécurisant.

C’est donc Kanger qui s’y colle avec un nouveau produit, la Dripbox, accompagné de son dripper à pin BF, le Subdrip. Il y a bien eu des tentatives plus ou moins heureuse de BF chinoises, dont une électro, la Firebox, mais rien qui pouvait se placer au niveau de ce que l’on attend en terme de démocratisation, de confort, d’accessibilité, d’une BF. Pendant ce temps, les italiens ont de leur côté littéralement trusté ce segment et sont avec les espagnols responsables de l’immense majorité de l’offre de boxes BF .

Voir de gros fabricants chinois se mettre à produire des BF est quelque chose de relativement logique. Kanger a de son côté pas mal oeuvré pour apporter à un public le plus large possible une qualité de vape qui était il y a deux ans encore plutôt réservée aux amateurs éclairés (on pense par exemple au Subtank, l’un de ses plus gros succès, qui est venu poser les bases de RTA très performants et proposait un plateau reconstructible en plus de mèches pré-faites comme on en trouve sur les clearomiseurs).

Spécifications

  • Terroir : Chine
  • Matériaux : Aluminium (box), Acier (atomiseur)
  • Capacité : 7.0ml
  • Format : 18650 (accu non fourni)
  • Reconstructible / et / ou plateau pré-coilé remplaçable
  • Disponible en rouge, blanc et noir
  • Puissance maxi 60W / Résistances de 0.2 ohm à 2.5 ohm
  • Port usb pour le chargement (1A)

Kanger arrive donc sur ce segment méconnu des bottom feeder avec la Dripbox, une petite perle avec laquelle je joue depuis quelques heures. C’est un produit simple qui fait exactement ce que l’on veut de lui, c’est exactement le genre de produit que j’attendais de la part d’un gros fabricants chinois pour venir démocratiser ce segment. Premier tour de force, ce n’est pas un scoop… son prix. Pour une quarantaine d’euros, box + ato, Kanger vous permet donc aujourd’hui de découvrir le bottom feeder. Cette seule démocratisation vaut à elle seule que nous passions un peu de temps à faire le tour de ce produit, et c’est loin d’être son seul atout.

La Subbox est une box mécanique, équipée de sécurités anti court-circuit, surchauffe, elle est verouillable, et délivrera jusqu’à 60w. Il s’agit donc d’un produit secure que l’on pourra recommander à des personnes qui débutent car elle offre les avantages du mécanique avec la sécurité d’une électro.

Dès qu’elle est apparue, je savais que je voulais cette box et c’est grâce à MyFree-Cig que je peux aujourd’hui vous en causer, elles devraient être disponibles d’ici peu.

Allez, voyons pourquoi l’arrivée de Kanger sur segment est (attention spoil), une très belle réussite.

La Dripbox nous arrive dans packaging assez soigné
La Dripbox nous arrive dans packaging assez soigné
Un petit livrret de document est fourni (et en français SVP)
Un petit livret de documentation est fourni (et en français SVP)
On trouve avec notre setup du coton, un plateau pré-coilé supplémentaire, un chargeur USB, une bouteille de recharge en plus du coton et des coils.
On trouve avec notre setup du coton, un plateau pré-coilé supplémentaire, un chargeur USB, une bouteille de recharge en plus du coton et des coils.
Ce plateau pré-coilé de spare est surprenant, mais il ne s'agit pas d'un plateau jetable, il est parfaitement reconstructible mais peut-être que Kanger vise les plus feignants d'entre nous. Je n'ai pas testé le coton par défaut et le montage précoilé n'etait pas transcendant, donc n'hésitez pas à faire vos propres montages, vous y gagnerez au change.
Ce plateau pré-coilé de spare est surprenant, mais il ne s’agit pas d’un plateau jetable, il est parfaitement reconstructible mais peut-être que Kanger vise les plus feignants d’entre nous. Je n’ai pas testé le coton par défaut et le montage pré-coilé n’était pas transcendant, donc n’hésitez pas à faire vos propres montages, vous y gagnerez au change.
Voici la grosse réussite de la Dripbox, ce cana qui remonte au pin de l'atomiseur pour laisser passer le juice. C'est l'un des plus simples et efficaces que j'ai vu jusque là.
Voici la grosse réussite de la Dripbox, ce canal qui remonte au pin de l’atomiseur pour laisser passer le juice. C’est l’un des plus simples et efficaces que j’ai vu jusque là. On voit le trou de l’arrivée de juice sur la pièce plaquée or.
La pièce en plastique vient fermer la réserve de liquide
La pièce en plastique vient fermer la réserve de liquide, il n’y à rien à visser, il suffit de pousser la bouteille dessus.
... Comme ceci.
… Comme ceci.
Une fois la bouteille en place, vous disposez de cette petite trappe aimantée, c'est simple, efficace, et ultra pratique pour le remplissage.
Une fois la bouteille en place, vous disposez de cette petite trappe aimantée, c’est simple, efficace, et ultra pratique pour le remplissage.
La voici en place
La voici en place.
Pour notre accu on a de prime abord quelque chose de plus classique avec avec pourtant une petite subtilité.
Pour notre accu on a de prime abord quelque chose de plus classique avec avec pourtant une petite subtilité.
Il y a un petit réglage pour ajuster correctement la batterie
Il y a un petit réglage pour ajuster correctement la batterie
Là encore c'est bien pensé, ça fonctionne au poil.
Là encore c’est bien pensé, ça fonctionne au poil.
Voici la Dripbox montée, on notera le look assez classe, et surtout la découpe au niveau de la pompe, sur la tranche de la box, un choix très ergonomique (on voit encore beaucoup de bf avec l'accès à la pompe sur la façade).
Voici la Dripbox montée, on notera le look assez classe, et surtout la découpe au niveau de la pompe, sur la tranche de la box, un choix très ergonomique (on voit encore beaucoup de bf avec l’accès à la pompe sur la façade).
COntrairement à ce qui est écrit sur la documentation, on a une box qui fait 8cm de hauteur et non 9.
Contrairement à ce qui est écrit sur la documentation, on a une box qui fait 8cm de hauteur et non 9.
Niveau épaisseur, on est sur du 22mm
Niveau épaisseur, on est sur du 22mm
Pour 45mm de largeur.
Pour 45mm de largeur.
Et voici notre connecteur 510 avec le pin par lequel remonte le liquide. Kanger aurait pu à mon goût viser un poil plus gros pour cette arrivée de juice.
Et voici notre connecteur 510 avec le pin par lequel remonte le liquide. Kanger aurait pu à mon goût viser un poil plus gros pour cette arrivée de juice.
Et voici notre dripper BF, le Subdrip. C'est assez simple et classique à l'exception du plateau dévissable que l'on a pas trop l'habitude de voir. Kanger prévoit-il d'autres plateaux ?
Et voici notre dripper BF, le Subdrip. C’est assez simple et classique à l’exception du plateau dévissable que l’on a pas trop l’habitude de voir. Kanger prévoit-il d’autres plateaux ?
Sur la base du plateau, on voit tout autour des petits trous, ce sont les arrivées de juice. Répartis tout autour du plateau, ce système granti une bonne répartition du liquide en arrivant aux extrémités du plateau, là où les drippers BF classiques poussent le liquide au centre du plateau. C'est une approche intelligente qui me plait bien, à l'usage on a une bonne irrigation.
Sur la base du plateau, on voit tout autour des petits trous, ce sont les arrivées de juice. Répartis tout autour du plateau, ce système granti une bonne répartition du liquide en arrivant aux extrémités du plateau, là où les drippers BF classiques poussent le liquide au centre du plateau. C’est une approche intelligente qui me plait bien, à l’usage on a une bonne irrigation. Une fois le plateau vissé sur sa base, le pin plaque or entre en contact avec le plateau et on est prêt à faire feu.
Et voici ses petits dessous.
Et voici ses petits dessous. avec notre pin percé pour laisser passer le juice, puis sous le plateau une partie qui contact avec le pin, elle aussi plaquée or.
Voici notre chambre et notre drip top.
Voici notre chambre et notre drip top. On sera sur du dual coils only.
Niveau tirage, on est sur un diamètre interne de 11mm
Niveau tirage, on est sur un diamètre interne de 11mm, c’est très honorable. L’airflow de la chambre est lui un peu sur-dimensionné à mes yeux mais surtout… il n’est pas positionné de manière optimale. Dès cet instant on se demande si c’est un atomiseur orienté cloud, mais il y a tout de suite un truc qui bloque un peu. C’est les trous dans les plots, on est sur environ 1mm. Du coup ce n’est pas vraiment un atomiseur orienté cloud (peu surprenant vu que la dripbox prend des valeurs de résistance jusqu’à 0.2 ohm), ni un atomiseur orienté saveur (je trouve la chambre trop haute et les airflow pas franchement bien placés)… bref, c’est un atomiseur un peu passe partout. C’est bien dommage, il aurait mérité un peu plus d’égards.
vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Voici notre plateau vissé avec un petit montage pas bien violent.
Voici notre plateau vissé avec un petit montage pas bien violent.
Vu la position des airflows sur la chambre, veillez à placer vos coils assez hauts si vous les voulez bien en face de l'arrivée d'air (ce qui est généralement la bonne méthode pour obtenir un bon volume de vapeur et un rendu agréable).
Vu la position des airflows sur la chambre, veillez à placer vos coils assez hauts si vous les voulez bien en face de l’arrivée d’air (ce qui est généralement la bonne méthode pour obtenir un bon volume de vapeur et un rendu agréable).
Comme le juice arrive sur les bords de l'atomiseur, veillez à placer votre coton en fonction de ça.
Comme le juice arrive sur les bords de l’atomiseur, veillez à placer votre coton en fonction de ça.
Voilà notre montage
Voilà notre montage
Je suis ici sur un 0.3 ohm, ce qui est une bonne valeur pour moi sur cet ato avec l'airflow à 1/3 (à fond, c'est vraiment vraiment très aérien, trop pour cette valeur de résistance et du coup on perd en densité de vapeur).
Je suis ici sur un 0.3 ohm, ce qui est une bonne valeur pour moi sur cet ato avec l’airflow à 1/3 (à fond, c’est vraiment vraiment très aérien, trop pour cette valeur de résistance et du coup on perd en densité de vapeur).

Conclusion

Kanger vient de taper très fort en s’appropriant un segment que j’estimais trop peu démocratisé depuis longtemps. Même avec un ato qui n’est clairement pas au niveau de la box, on a au final un produit simple, qui fonctionne très bien, aux dimensions susceptibles de séduire autant les hommes que les femmes, un produit pratique, et il faut bien le dire… mieux pensé que certains matériels 3 à 10 fois plus chers.

J’ai été particulièrement séduit par le pin BF innovant et le placement de la réserve de juice, (recharger est une véritable formalité), offrant une bonne étanchéité mais dont j’aurais peut être souhaité l’arrivée un poil plus large. Celle de la Dripbox est en fait très proche du « standard » que l’on trouve sur d’autres boxes et reste dans l’optique d’une compatibilité avec les autres atomiseurs BF du marché, et ça c’est vraiment très bien. Avec un juice full VG je trouve cependant cette arrivée un poil top petite. La répartition du juice sous le plateau de l’ato est bien pensée, on a une très bonne irrigation du wick même s’il faut appuyer franchement pendant plusieurs secondes, surtout si vous êtes sur un juice full VG.

Un autre excellent point : il s’agit d’une box mécanique qui embarque un chip qui sécurise l’utilisation (protection anti courts circuits, switch on /off, cut off, protection contre la surchauffe…)

Reste maintenant l’atomiseur lui même, le Subdrip, et là, je suis quand même moins convaincu. Les joints du top cap sont légèrement sous-dimensionnés et l’attraper par le driptop est proscrit. Le placement des airflows est un peu haut, il vous faudra placer vos coils assez hauts pour que l’arrivée d’air ne passe pas au dessus. Mais ce qui me chagrine le plus, c’est qu’il soit exclusivement dual coil. Les amateurs de BF sont souvent des amateurs de monocoil, mais gageons que les certains utiliseront cette box avec un autre atomiseur.

Comme on l’a vu, Kanger fournit un second plateau. Ce n’est pas vraiment un « consommable », dans le sens ou il est parfaitement reconstructible et le fait d’avoir un second plateau vous permet de vous faire la main sur la reconstruction tout en continuant à profiter de votre Dripbox. Donc non, vous n’êtes pas obligés de jeter votre plateau une fois les coils usés, le Subdrip est parfaitement reconstructible.

On ne peut maintenant qu’espérer que Kanger pousse un peu plus loin ce produit en proposant d’autres drippers à pin BF un peu plus aboutis, il y a encore une marge de progression envisageable sur la base de ce tandem Subdrip/Dripbox en élargissant un peu l’arrivée de juice et en planchant sur un atomiseur avec une chambre un peu plus réduite, une possibilité de coiler en mono coil et des airflows mieux positionnés. Mais pour la partie box, j’ai du mal à voir ce qu’il y a à jeter. Oui on peut espérer une dual 18650 dans un futur proche mais le format mono + BF risque de séduire pas mal de monde, à commencer par moi en dépit de mes grosses paluches.

J’adore cette box et j’espère vraiment que Kanger proposera d’autres BF, j’espère que d’autres gros fabricants suivront Kanger pour offrir d’autres produits aussi intéressants que celui ci. Je la recommanderai sans hésiter à des débutants qui n’ont pas peur de placer des coils pré-faits sur un plateau, ce qui est à la portée du plus grand nombre, cette petite box réussit à simplifier l’usage du BF avec un rendu assez convaincant malgré un atomiseur qu’on aimerait un peu plus soigné. Elle fera une super petite box de spare pour les utilisateurs de BF déjà convaincus et qui veulent un device petit, léger, pratique et tout terrain pour une utilisation nomade.

Malgré quelques points perfectibles, Kanger a réuni les conditions pour faire de ce produit un beau succès commercial, et ce sera un succès justifié puisque la Dripbox ne se borne pas à une simple BF, on voit que Kanger a pensé un produit pour la vie réelle, ergonomique, sécurisant, simple à prendre en main, avec une mention spéciale pour le pin et la réserve de juice super pratique. Maintenant, j’attends de Kanger une BF moins « classique », un peu plus déjantée par exemple en dual 18 avec une plus grosse arrivée de juice et un dripper plus typé, tout en conservant ce système de pin avec plug de la réserve de juice bien sympa, mais en attendant, celle ci fait bien l’affaire, vous pouvez clairement foncer.

Soyez donc attentifs à sa disponibilité imminente chez MyFree-Cig ou elle sera proposée à moins de 40 euros.

Nous reparlerons BF très bientôt avec une production pinoy, une autre française, et dans quelques mois je l’espère, une production néozélandaise 😉

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

5 comments

  1. Salut Olivier,

    Je remonte une info sur la dripbox 160, certains accus ne passent pas à cause du wrap trop épai comme par exemple les mx jo et les effest en revanche avec les LG pas de soucis.

    As-tu des infos similaires ?

    Merkiii

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *