DNA 200 : Les 200 watts « froids » d’Evolv

Evolv
Evolv

Evolv a marqué de son empreinte le marché de la vape en général avec ses innovations en matière de chipset. L’une des « marques de fabrique » d’Evolv, avec le contrôle de température apparu sur le DNA 40, c’était qu’Evolv n’avait jusque là pas suivi la course à puissance initiée par le chinois Yihie. Il y a un peu plus d’un an, là où Evolv annonçait tout juste son DNA30, Yihie proposait des chipsets à tension et puissance variables poussant à plus de 100W, et quand un peu plus tard Evolv annonçait son DNA40, Yihi atteignait les 150W avec le SX330 V3S et intégrait lui aussi la fonction de contrôle de température à son SX350J.
Phil Busardo a récemment annoncé sur son blog un DNA à 200w. Il semblerait donc qu’Evolv change son fusil d’épaule et décide finalement de se lancer lui aussi dans la course à la puissance… mais pas n’importe comment. Devant le succès de la fonctionnalité du contrôle de température, ce nouveau chipset proposera donc un VW de 1 à 200w intégrant le contrôle de température.

200W ok, mais des watts froids. J’avoue ne pas trop bien saisir le concept d’une vape à forte puissance avec un chip qui contrôle la température. Vu d’ici ça ressemble un peu au concept d’une formule 1 avec un régulateur de vitesse. Le contrôle de température des coils d’Evolv est une véritable innovation qui a vraiment apporté quelque chose à la vape, mais j’ai pour le moment du mal à me figurer l’intérêt d’une telle montée en puissance avec cette fonctionnalité

Toujours sur les traces de Yihie, Evolv annonce que le firmware de son nouveau chipset sera upgradable, et ça c’est une vraie bonne nouvelle même si ni Yihie ni Evolv n’ont pour le moment poussé l’ouverture du firmware et les possibilités de customisation assez loin à mon goût, le code reste fermé et le SDK de Yihie est anecdotique… allez, encore un petit effort messieurs.

Pour le moment, Evolv comme Yihie me donnent l’impression de ne pas se battre sur le bon terrain, et avec une TPD en vue, il y a pourtant des choses simples à faire pour ne pas perdre tout le marché européen… et ça passe par un vrai SDK.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

3 comments

  1. Les remarques sur la disponibilité de vrais SDK sont pertinentes, mais d’un autre coté (en extrapolant) je me demande s’ils ne seraient pas de véritables roadmap pour de tels modules.

    La sortie de ce nouveau chip est une bonne nouvelle en ce qui me concerne, le DNA40 ne m’offrant pas assez de marge de manoeuvre pour de la haute res… je crois les doigts.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *