DGCCRF et TF1 sur la Ecig : quand comprendrez vous que Bercy veut sa peau ?

Ayez confiance, le ministère de l'économie des finances et du numérique vous protège
Ayez confiance, le ministère de l’économie des finances et du numérique vous protège

Vous êtes nombreux aujourd’hui à vous insurger contre le reportage diffusé hier sur TF1 faisant suite à un communiqué de presse (Télécharger le communiqué au format PDF – 37Ko) de la DGCCRF relayé par l’AFP et donc, par la presse nationale. Oui on peut se sentir légitimement agacé contre cette énième charge de l’agence contre la Vape qui draine à chaque épisode son shitstorm. Mais s’insurger, c’est bien, comprendre et agir, c’est probablement plus constructif.

La DGCRRF c’est quoi ?

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes est une administration qui dépend de Bercy. Faites attention car chaque mot est lourd de sens dans ce qui va suivre : Bercy, c’est le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Petite aparté : quand on oppose des questions économiques à des questions de santé, il ne vaut mieux pas tomber malade.

Est-il anodin que la DGCCRF publie ce communiqué ?

Non certainement pas, pas dans le contexte actuel, mais c’est « normal ».

presseLe traitement indigne de la presse n’est qu’une conséquence logique d’un communiqué relayé par l’AFP sans aucune rigueur journalistique, et c’est en fait justement ce que demande une administration quand elle adresse un communiqué à l’AFP !

Quand une administration attend un traitement de l’information plus fin, elle s’adresse directement à un média (un quotidien national le plus souvent), qui prendra le soin de mettre en perspective les informations distillées par l’administration avec d’autres sources pour vérifier ses propos. Un média a un rôle de presse, une agence de presse n’est qu’un haut parleur… et dans un haut parleur, on peut crier ce qu’on veut, même des bêtises.

La DGCCRF (ou directement Bercy) a donc « habilement » communiqué à l’AFP, sachant très bien que cette dernière ne s’embarrasserait d’aucune mise en perspective, pas plus que ne le feront les médias qui reprendront l’information.

Comme toute administration qui se respecte, la DGCCRF dispose d’un budget pour mener sa mission. Quand un sujet aussi brûlant, actuellement en débats parlementaires, est mis sur la table et qu’elle a le moindre rôle à y jouer (comprenez le moindre sous à taper à son ministère de tutelle), il ne faut pas s’étonner de la voir gesticuler pour tenter de se faire reconduire voir augmenter ses budgets de Bercy. Et c’est bien ce qui est en train de se passer. La DGCCRF est tout à fait dans son rôle quand elle crie au scandale et que notre sécurité est en danger, elle protège les utilisateurs de « cigarettes électroniques », pas les malades atteints de pathologies graves directement imputables au tabac.

Les chiffres avancés par la DGCCRF semblent tout droit sortis du chapeau, il faut faire dans l’alarmisme, les batteries vont exploser, 90% des juices ne sont pas conformes aux « normes ». Mais au fait quelles normes ? Celles qu’ont demandé eux mêmes les professionnels en élaborant les normes AFNOR, en collaboration avec la DGCRRF qui a d’ailleurs surtout brillé par son absence, et qui n’ont d’ailleurs pas de caractère obligatoire ? La DGCCRF aurait voulu faire sous entendre que les professionnels vendent des matériels et consommables illégaux et « donc » plus dangereux que la cigarette, elle ne s’y serait pas mieux pris. Le problème, c’est que ceci est un parfait mensonge. Et quand TF1 titre « 9 cigarettes électroniques sur 10 non conformes à la réglementation« , on est dans une splendide manipulation parfaitement orchestrée par Bercy.

Tic tac tic tac….

Il serait de bon ton que nous utilisateurs arrêtions de faire de l’angélisme hémiplégique au sujet de la vape, nous savons tous que la vape est moins dangereuse que le tabac, mais la DGCCRF, ce n’est pas son rôle de l’expliquer. Ce n’est pas non plus à l’AFP de l’expliquer… reste les médias. Pouvions nous sérieusement nous attendre à quelque chose d’autre de la part de TF1 sur un sujet de 2 minutes au 20H ? Pouvons nous attendre un traitement de l’information digne et critique d’autres médias ? Oui certainement. Mais certainement pas en allant pourrir d’insultes les fils de commentaires de leurs sites web.

Pour ceux au fond qui dorment encore et sont persuadés qu’il leur reste jusqu’à mai 2016, il va falloir se réveiller… au doigt mouillé, je vous annonce que c’est dans les 3 prochains mois que le sort de la vape va se sceller et que si nous continuons tous à nous coller des œillères sur ce qui se passe « à côté », nous avons déjà perdu :

Et maintenant posez vous une question simple… et si le danger ne venait pas « que » de la directive européenne sur les produits du tabac ? Tout indique que depuis des mois, Bercy est en train de voler la vedette à l’Europe pour orienter la politique de santé qui est principalement pour lui une politique économique.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

9 comments

  1. Très bon article, et je suis d’accord, les visuels qui servent d’avatar à un certain nombre depuis hier soir, c’est n’importe quoi. Ce n’est pas en insultant les gens qu’on leur fait changer d’avis, mais avec des arguments solides et étayés.

  2. Bonjour, cette image de profil, n’était rien de plus qu’un signe d’indignement et de colère. En aucun cas il se voulait blessant ou insultant. Une manière de diffuser sa colère. Merci pour ta compréhension Bluetouff.

  3. « le même je m’en foutisme passif que la communauté accueillera cette proposition du gouvernement »
    Juste pour préciser, puisque tu as fait la même erreur sur Twitter : ce n’est pas une proposition du gouvernement, mais du gouverMeNent. Il s’agit d’un compte fake, créé exprès pour montrer qu’il est facile de se faire avoir par la publicité, l’avatar était clairement estampillé « FAUX ». D’ailleurs, suite à ça, les propositions du gouvernement sont sous fond orangé et les autres en blanc, pour bien faire la distinction.
    Aujourd’hui tu peux aller voir, ce compte est revenu à un nom moins trompeur : https://www.republique-numerique.fr/consultations/projet-de-loi-numerique/consultation/consultation/opinions/section-4-information-des-consommateurs/article-15-0-permettre-une-meilleure-distinction-des-publicites-deguisees-sur-les-supports-mediatiques.

  4. « EDIT : le communiqué de presse s’appuie sur une étude de 2014 et la DGCCRF indique que les matériels et consommables testés ne respectent pas les normes, normes rendues publiques le 2 avril 2015 ! »

    La DGCCRF se base sur une fiche dont j’ai trouvé la dernière actualisation ici : http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/cigarette-electronique laquelle est datée pour sa dernière mise à jour de juin 2015 mais doit à mon avis dater dans sa première version de bien auparavant (et je fais confiance à tes compétences en cache Google pour documenter tout ça). Elle se réfère à des textes de 2011, 2008 et 2004. Elle n’a rien à voir avec la norme AFNOR dévoilée en avril 2015 à laquelle tu fais référence. Le simple fait que cette dernière soit basée sur le volontariat et ne constitue pas une obligation aurait du t’avertir de ta confusion.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *