Derringer RDA de Praxis Vapors

Derringer RDA de Praxis Vapors
Derringer RDA de Praxis Vapors

Le Derringer tire son nom d’un pistolet mythique d’origine américaine. Cette arme au format très compact était très prisée au 19e siècle et elle est aussi tristement célèbre pour avoir été celle qui a servi à l’assassinat du président Lincoln. Mais le Derringer qui nous intéresse aujourd’hui n’a encore à ma connaissance tué personne, c’est un dripper, lui aussi ultra compact, qui connait un franc succès. Il est l’oeuvre de Praxis Vapors et il est fabriqué aux USA. Il m’a été envoyé par SweetAndVapes qui distribue également le mod du même Praxis Vapors dont la caractéristique est switch avec un auto-lock très innovant.

Le Derringer est un atomiseur assez important, dans le sens où il est l’un des tout premiers à avoir misé sur ce format à chambre ultra réduite. Un format largement copié puisque même les philippins s’y mettent en sortant des versions de leurs atomiseurs stars en réduisant sensiblement leur chambre, on peut donc parler d’une vraie mode que l’on peut en grande partie imputer au Derringer de Praxis et d’autres comme le Rogue et peut être aussi au Mikro d’Adler Industries bien qu’il soit encore assez confidentiel. Si je reproche à certains des modeurs d’avoir suivi ce mouvement en tirant un trait sur des concepts pourtant super intéressants comme c’est le cas pour le Rampage 2 de Golden Armour, le Derringer est parti de choses relativement simples et connues pour concevoir un atomiseur aussi élégant qu’efficace. Cette simplicité et une très bonne exécution dans la réalisation en font un atomiseur un peu déroutant de par son format mais sur lequel on prend très vite ses marques. J’ai donc essayé pas mal de montages en simple ou en dual, avec des coils à spires espacées ou serrées pour essayer de jouer un peu avec toutes les nuances offertes par cette chambre ultra réduite et cet airflow assez généreux.

Le derringer se compose donc de 3 pièces principales : un plateau, une bague de réglage de flux d'air, et un top cap. Les plots négatifs sont taillés dans la masse du plateau et la visserie est Allen pour une meilleure durabilité.
Le derringer se compose donc de 3 pièces principales : un plateau, une bague de réglage de flux d’air, et un top cap. Les plots négatifs sont taillés dans la masse du plateau et la visserie est Allen pour une meilleure durabilité.
Côté gravure, c'est sur le top cap que ça se passe. C'est la seule coquetterie de ce dripper et tant mieux car c'est assez discret, pas de placard sur la chambre. C'est très bien vu car sur ce genre de petit atomiseur qu'on a tendance à utiliser sur des tout petits mods pour avoir un setup miniature, on peut vite tomber dans la faute de goût.
Côté gravure, c’est sur le top cap que ça se passe. C’est la seule coquetterie de ce dripper et tant mieux car c’est assez discret, pas de placard sur la chambre. C’est très bien vu car sur ce genre de petit atomiseur qu’on a tendance à utiliser sur des tout petits mods pour avoir un setup miniature, on peut vite tomber dans la faute de goût.
Notre chambre top cap n'est pas bien profonde, mais bien travaillée
Notre chambre top cap n’est pas bien profonde, mais bien travaillée
On ne peut pas parler d'un dôme, mais on voit bien un petit décrochement.
On ne peut pas parler d’un dôme, mais on voit bien un petit décrochement. On veut faire dans le petit, donc pas vraiment de place pour un dôme, mais ce petit décrochement va constituer, placée bien au dessus des coils la chambre de vaporisation. Dur de faire plus petit.
La bague de contrôle de flux d'air est prévue pour un ou deux coils, on 3 fois 3 trous de 3mm. On erst donc sur un atomiseur capable d''être très aérien.
La bague de contrôle de flux d’air est prévue pour un ou deux coils, on 3 fois 3 trous de 3mm. On erst donc sur un atomiseur capable d »être très aérien. La partie supérieure de cette bague est plus large que la partie inférieure
et voici justement la partie inférieure plus fine
et voici justement la partie inférieure plus fine
Le plateau dispose d'un plot positif et de deux plots négatifs, la forme des trous et le choix des vis Allen nous rappelle directement le Zenith V2
Le plateau dispose d’un plot positif et de deux plots négatifs, la forme des trous et le choix des vis Allen nous rappelle directement le Zenith V2. On peut y passer sans problème du 0.80mm, ce qui est plus que confortable pour un atomiseur de cette taille (de la base du plateau au top cap connecteur de drip tip inclu, on est sur du 17mm de hauteur).
Et malgré ça, la cuve est étonnamment profonde
Et malgré ça, la cuve est étonnamment profonde. Notez que nous avons deux joints toriques, un qui tient la bague d’AFC, l’autre qui tient la chambre/top cap
Le pin du Derringer n'est pas ajustable, il s'agit d'un parti pris de Praxis Vapors, mais ceci n'est pas pénalisant car il ressort correctement et vous n'aurez donc aucun problème à l'utiliser sur un mod à top cap hybride (ce qui aurait été un comble pour un atomiseur que l'on voit tout de suite sur un mod ultra compact)
Le pin du Derringer n’est pas ajustable, il s’agit d’un parti pris de Praxis Vapors, mais ceci n’est pas pénalisant car il ressort correctement et vous n’aurez donc aucun problème à l’utiliser sur un mod à top cap hybride (ce qui aurait été un comble pour un atomiseur que l’on voit tout de suite sur un mod ultra compact)

 

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Attaquons le montage. Celui présenté ici est un classique dual coil avec du kanthal de 0.50mm sur un diamètre de 2,5mm
Attaquons le montage. Celui présenté ici est un classique dual coil avec du kanthal de 0.50mm sur un diamètre de 2,5mm. Ce qui surprend, c’est la place qu’on a pour travailler malgré les dimensions du Derringer.
Le montage est confortable, de petits twisted passent aussi
Le montage est confortable, de petits twisted passent aussi
Un peu moins de  0.2 ohm pour ce montage
Un peu moins de 0.2 ohm pour ce montage
Une fois la fibre en place
Une fois la fibre en place
On place ensuite la bague d'AFC
On place ensuite la bague d’AFC
Et enfin le top cap
Et enfin le top cap… on a du mal à croire que tout ça soit rentré dans un truc aussi petit mais c’est bien le cas.
Le voici sur un Nemesis, je suis vraiment très sensible à son design simple
Le voici sur un Nemesis, je suis vraiment très sensible à son design simple
La petite excentricité que nous n'avions pas vu, c'est ce petit éclair discret sur le connecteur du drip tip
La petite excentricité que nous n’avions pas vu, c’est ce petit éclair discret sur le connecteur du drip tip. Ce connecteur « allonge » naturellement votre drip tip, il faut le savoir et ca peut être déconcertant à l’oeil.
Si vous voulez un truc super flush, il faudra trouver un drip tip du même diamètre externe que le connecteur
Si vous voulez un truc super flush, il faudra trouver un drip tip du même diamètre externe que le connecteur
Mais franchement, c'est un détail qui loin de m'empêcher de dormir
Mais franchement, c’est un détail qui loin de m’empêcher de dormir
... et en plus il est très beau :)
… et en plus il est très beau 🙂

 

Conclusion

Ce Derringer est surprenant sur plusieurs points parce qu’il offre le confort d’atomiseurs aux dimensions bien plus généreuses :

  • un volume de vapeur important
  • un plateau facile à travailler
  • une cuve assez généreuse pour lui conférer une bonne autonomie, chose très surprenante pour ce format.

… Mais ça ne s’arrête pas là : sur un atomiseur à chambre aussi courte, le pire serait de vaper le drip tip collé aux coils, Praxis a donc pensé un top cap qui intègre un connecteur de drip tip un peu sur-élevé, le top cap n’est pas donc plat. Ceci peut poser un petit problème d’ordre esthétique à certains car il faut lui trouver le bon drip tip pour avoir quelque chose d’à peu près flush, pas trop long. Mais le gain en terme de confort de vape est à ce prix, je préfère personnellement trouver un drip tip au diamètre externe qui conviendra si je deviens maniaque de la « flushitude » que d’avoir les colis directement en contact avec la base du drip tip et que ceci se traduise par un drip tip brulant au bout de deux lattes. En attendant, j’ai opté pour un Anima d’Atmomixani qui me plait bien sur ce dripper.

Évidemment cette chambre réduite a des vertus, des vertus que l’on connait sur un atomiseur comme l’Origen V2… ça influe directement la restitution des arômes. Et c’est donc logiquement que ce Derringer se démarque en combinant un important airflow ajustable et cette chambre ultra réduite. Le Derringer est de ce fait un atomiseur assez fin capable de montages relativement bas avec lequel on tire de très bons rendus quelque soit le type de juices.

Je m’intéresse de plus en plus en plus aux atomiseurs orientés rendu des saveurs mais je conserve des habitudes de montage bien en dessous de l’ohm, et dans cet exercice, le Derringer s’en sort particulièrement bien. Que ce soit sur un mini mod au format 18350 à 0.5/0.7 ohm en mono coil ou sur une petite box dual 18650 à 0.2 ohm, le Derringer offre un excellent rapport production de vapeur / restitution des arômes. L’un des mes rendu préféré sur cet atomiseur se situe à 0.4 ohm environ, toujours en dual ouvert à fond, en jouant un peu avec la puissance d’une box électro. On lui découvre alors de belles nuances qui démontre sa précision, on s’en doutait, ce n’est pas un atomiseur d’ULR.

Ses dimensions font que je le pousserai pas bien en dessous des 0.15/0.2 ohm car ça commence à chauffer pas mal et même si la réserve de juice est confortable pour ce format, ça part assez vite et surtout, ça chauffe bien le drip tip. Cet atomiseur cache en fait pas mal de finesse, en jouant par exemple avec la hauteur des coils et leur alignement face aux trous d’arrivée d’air, on obtient de subtiles nuances vraiment appréciables. Au niveau des juices, c’est vraiment avec des gourmands un peu travaillés que je lui ai trouvé un rendu au dessus du lot. Les juices custards et biscuits sont sublimés et je prends un grand plaisir à redécouvrir mes DIY longuement steppés (3/4 mois).

De la simplicité, de l’efficacité, de la finesse et un peu de polyvalence, ceci fait du Derringer un excellent petit atomiseur, qui plus est, doté d’un bon rapport qualité prix pour un atomiseur high end américain puisqu’il est proposé au prix de 75€ chez Sweet&Vape.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *