Clone Wars, Episode 2 : HCigar

clones war episode 2Il y a quelques jours, suite à l’observation d’intrigantes choses, je me permettais de poser ouvertement quelques questions  sur la nature des « marques » et les procédés de fabrication et de mise en vente des clones de nos mods et atomiseurs préférés. Je concluais alors sur encore plus de question qu’au départ. Certains d’entre vous m’ont d’ailleurs fait remarquer sur un forum que concernant HCigar, je n’avais pas écrit grand chose.

HCigar, c’est par exemple à lui que nous pensons devoir ce superbe clone du Caravela sur Fasttech et beaucoup, beaucoup d’excellents mods. Vous noterez que Fasttech pourtant peu avare en détails dans ses descriptions ne cite jamais le fabriquant supposé de ses produits. Et comme je le soulignais en commentaire au précédant article, il y a quelques points un peu étranges quand on fouille chez HCigar :

Localisation et activité : 3rd Floor, No. 7 Building, Hualun Technological Park, Phoenix Xingye 1 Road, Fuyong Street, Baoan District, Shenzhen.
L’entreprise dit employer 100 personnes dont une vingtaine au contrôle qualité et 5 personnes en recherche et développement. Sur son site Alibaba, elle affiche même une photo de ligne de production mais rien n’indique qu’il s’agisse des siennes.

Type de production hétéroclite (un peu trop ?) :

Aujourd’hui, l’observation d’une photo sur le site d’HCigar réveille en moi ces interrogations sans pour autant appeler plus de réponses… la voici :

hcigar

Sur son site HCigar affiche deux jolis clones du Oddy (une version SS et une version clear tank… cette dernière étant au passage invapable alors que la version SS est vraiment super)… Sauf que le packaging, nous le connaissons tous très bien, il arbore le slogan « Together, best cooperation« … le slogan de Tobeco. Slogan qui constitue d’ailleurs l’acronyme de son nom.

SARL_Tobeco_de_Technologie_de_Shenzhen

HCigar a juste collé en haut à gauche son logo sur la photo des Oddy, mais pourtant, tout indique à l’oeil un peu avertis des passionnés que nous sommes face à un clone Tobeco… ou alors des clones HCigar dans des boites Tobeco, Tobeco chez qui … rappelez vous… EHpro avoue à un commerçant commander des clones UFS v3 quand il est en rupture. C’est à s’arracher les cheveux !

Simple petit emprunt ? Mais dans ce cas, pourquoi emprunter un visuel affichant le logo de ce qui est probablement en volume son principal concurrent avec Rainbow Heaven ? Notez que c’est peu commun.

Ces marques, que je soupçonnais ouvertement de ne pas être des fabricants mais des traders ne font pas que partager une certaine proximité géographique (ils sont tous localisés dans le Baoan Dsitrict de Shenzen), il semblerait donc également qu’il tradent tellement entre eux que quand vous pensez acheter un clone EHpro, trois fois plus cher qu’un Tobeco, rien n’indique qu’au final vous ne vous retrouviez pas avec un HCigar. Mais par delà ces petits problèmes de traçabilité des produits, comment des commerçants en France peuvent s’y retrouver pour fournir la bonne information au clients si ces produits sortent des mêmes chaines de fabrication puis échangés entre traders avant repackaging ?

Je pense que nous reviendrons encore une fois sur ce petit monde qui vu de l’occident nous parait fort curieux mais qui trouve pourtant une certaine logique commerciale d’inondation des marchés avec des clones que tout le monde veut produire en même temps.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *