Cascata par Cartel Mods : un échec plutôt réussi

Cascata par Cartel Mods

Cascata par Cartel Mods
6.7

Qualité de fabrication

8/10

    Conception

    6/10

      Rendu saveurs

      8/10

        Production de vapeur

        7/10

          Facilité de prise en main

          5/10

            Pour

            • Un look intéressant et sobre
            • Une chambre très réduite pour de bonnes saveurs
            • Permet des montages leak proof
            • Très bon rendu saveurs

            Contre

            • Pas simple à monter
            • L'airflow n'est ajustable qu'en monocoil
            • Le serrage du plot positif embarque le pin (un isolant carré aurait été bien venu)
            • L'airflow du top cap qui arrive pas sur le coil n'est pas bien utile
            • Une tendance à siffler
            cascata-by-cartel-mods-nb
            Cascata RDA par Cartel Mods

            Je suis les créations Cartel Mods depuis un bail, en fait 3 ans. J’ai pas mal tourné sur le Stillare V2 que je ressorts de temps en temps avec plaisir. En son temps, il proposait un airfow très confortable et une qualité de fabrication très soignée comparativement à ce qui se faisait à la même période. Mais Cartel est bien plus connu pour ses mods généreux, imposants et très lourds, que pour ses atomiseurs. S’il fallait situer le modeur californien sur l’orientation de ses créations, on serait un peu embêté. Des mods qui cognent fort, des drippers très saveurs, et un dernier dripper (le Stillare V4) qui peut aller se positionner du côté des comp’ RDA donc pour gros cloud chasers, on y reviendra c’est promis…

            Spécifications

            • Terroir : USA
            • Matériaux : SS 304 pin et plot positif plaqués or
            • Format compact : 16,2mm de hauteur hors drip tip
            • Airflow cyclope : 1*7mm/1.5mm
            • Chambre réduite
            • Cuve qui guide le juice vers les wicks

            Le Cascata que nous allons aborder aujourd’hui est une curiosité de Cartel Mods, pas le genre d’atomiseur que je serais allé forcément chercher chez lui. C’est un dripper un peu tatillon. Dans une vidéo de présentation pour LocalVape, le modeur recommande un montage avec du 26 gauge (en 0.40mm) pour 5 ou 6 spires, plutôt en monocoil… vous allez vite comprendre pourquoi, il y  a bien un loup.

            La disposition de ses plots et la difficulté à le coiler qui en résulte le prédestine à un public d’amateurs avertis qui n’ont pas peur de se prendre un peu la tête pour essayer d’en tirer quelque chose. Il s’agit peut être de l’un des drippers les plus compliqués à prendre en main, mais qui une fois dompté offre une vape non seulement agréable, mais différente. Convaincant, pas convaincant ? Avant de répondre à cette question, il vous faudra payer un peu de votre personne, vous voilà prévenus. Plus qu’une review sur un atomiseurs que je qualifierai de « médiocre » au premier coup d’oeil, nous allons essayer de lui trouver un montage qui fonctionne bien, qui n’a rien d’impossible, mais qui pourra en déconcerter plus d’un. Il m’aura fallu 4 montages pour m’arrêter sur celui que je vais vous présenter, j’en testerai sûrement un autre que nous allons évoquer brièvement (après concertation avec Cnefracasse) qui est assez proche de celui ci, mais au final, c’est bien avec l’un des deux que je le monterai, ce de manière exclusive… parce que ça marche vraiment très bien, et que d’un atomiseur « médiocre », on tire une excellente vape, très saveurs, avec une production de vapeur très respectable pour le type d’airflow qu’il propose.

            Le Cascara out of the boxn avec ses spares (doublés) et son packaging, notez qu'un driptip est fourni, je n'ai pas choisis le mien et il est arrivé en cuivre (le truc que je n'aime pas trop mettre dans ma bouche), mas qu'il existe aussi en brass et en inox.
            Le Cascata out of the box avec ses spares (doublés) et son packaging, notez qu’un drip tip est fourni, je n’ai pas choisi le mien et il est arrivé en cuivre (le truc que je n’aime pas trop mettre dans ma bouche), mais qu’il existe aussi en laiton et en inox.
            Le driptip fourni a une feature, celle d'obstruer cette arrivée d'air sur le haut du top cap (monopièce avec la chambre), on va y revenir mais cette arrivée d'air sur le top sert juste à apporté un poil plus de côté aérien.
            Le driptip fourni a une feature, celle d’obstruer cette arrivée d’air sur le haut du top cap (monopièce avec la chambre), on va y revenir mais cette arrivée d’air sur le top sert juste à apporté un poil plus de côté aérien. Si vous vous baladez avec un bouteille de juice à aiguille, vous pourrez toujours passer par là pour dripper, moi je préfère par le drip tip.
            Voici le drip tip en place et l'arrivée d'air obstruée
            Voici le drip tip en place et l’arrivée d’air obstruée
            Voici l'intérieur de notre chambre, avec une jolie et fine gravure
            Voici l’intérieur de notre chambre, avec une jolie et fine gravure
            Mas ce qui est vraiment intéressant, c'est qu'elle est particulièrement réduite. On a une seule arrivée d'air latérale, à l'opposé, la chambre intègre son réducteur dans la masse de la chambre
            Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’elle est particulièrement réduite. On a une seule arrivée d’air latérale, à l’opposé, la chambre intègre son réducteur dans la masse de la chambre. Le gros problème dans cette configuration, c’est qu’en dual coil, on a les deux coils du même côté, respectivement à gauche et à droite de la seule arrivée d’air. En gros si vous voulez du dual qui arrose correctement les deux coils, il faudra vaper ouvert à fond.
            Sous notre plateau, notre pin plaqué or, et une jolie gravure du nom du dripper et du numéro de série
            Sous notre plateau, notre pin plaqué or, et une jolie gravure du nom du dripper et du numéro de série, les gravures chez Cartel sont toujours particulièrement soignées.
            Passons maintenant aux choses qui fâchent... ce plateau. Mais qu'est ce qui a bien pu passer par la tête du modeur ? Des négatifs sur le rebord du plateau, un pin central où il va falloir lutter pour caler la résistance... le montage va être sport... je vais ranger mon staple coil
            Passons maintenant aux choses qui fâchent… ce plateau. Mais qu’est ce qui a bien pu passer par la tête du modeur ? Des négatifs sur le rebord de la cuve (attention à bien rabattre l’excédent vers la cuve pour que ça ne vienne pas shorter sur la chambre), un pin central où il va falloir lutter pour caler la résistance… le montage va être sport… je vais ranger mon staple coil
            Attention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisés avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
            Je suis parti sur du 0.40mm fillette, comme recommandé par le modeur, on doit pouvoir pousser le vice jusqu'au 0.50mm, ensuite, ça devient un peu tendu.
            Je suis parti sur du 0.40mm fillette, comme recommandé par le modeur, on doit pouvoir pousser le vice jusqu’au 0.50mm, ensuite, ça devient un peu tendu. Pour notre montage, on va opter pour du vertical.
            Et de deux..
            Et de deux..
            0.23 ohm, c'est une valeur un peu basse pour ce que nous allons faire et j'aurais pu, c'est la suggestion de Cnefracasse), espacer les spires, mais testé en méca sur une 26650 mxjo, j'arrive vraiment à ce que je veux.
            0.23 ohm, c’est une valeur un peu basse pour ce que nous allons faire et j’aurais pu, c’est la suggestion de Cnefracasse), espacer les spires, mais testé en méca sur une 26650 mxjo, j’arrive vraiment à ce que je veux.
            dansla cuve je place un peu de de coton en prenant soin d'en passer sous les coils et surtout de ne pas compresser les fibres
            Dans la cuve je place un peu de de coton en prenant soin d’en passer sous les coils et surtout de ne pas compresser les fibres
            Pour ce qui est des wick, j'ai opté pour du mesh 325 qui vient tout simplement se poser sur le coton
            Pour ce qui est des wick, j’ai opté pour du mesh 325 qui vient tout simplement se poser sur le coton, j’ai dit posés les wick, pas enfoncés. On veut quelque chose qui boit plus que correctement le juice vu qu’on est quand même assez bas pour cet atomiser
            Tchou tchou..... des saveurs plein la tronche, une très belle production de vapeur, le mesh, c'est la vie.
            Tchou tchou….. des saveurs plein la tronche, une très belle production de vapeur, le mesh, c’est la vie.

            Conclusion

            Le Cascata est bien une incongruité de Cartel Mods, le genre d’atomiseur qu’il faut éviter de juger au premier coup d’oeil. Mais évidemment, au premier coup d’oeil, on se rend comptes d’une somme de petits défauts qui viennent vite à se confirmer à l’usage. Il n’est pas évident à monter, l’airflow ajustable en dual coil n’est plus du tout ajustable et le pin positif est mal pensé, le pin tourne avec quand on serre les coils…

            Probablement une somme de petites choses qui font qu’on en trouve bradés pour moins de 30 dollars sur des shops US : compliqué de trouver son public avec ce genre d’atomiseur à l’heure des drippers dont l’objectif est de pousser des champignons atomiques sur une box à 250W. Le seul truc que j’avais compris avant  de me le procurer, c’est qu’il fallait le monter différemment des drippers que j’ai l’habitude d’utiliser. Si j’avais déjà en tète un montage au mesh, j’imaginais plutôt un mono coil avec un wick mesh « enroulé » dans la cuve. J’ai bien essayé, c’est pas mal, mais pas de quoi tomber à la renverse. A l’usage, dès le premier serrage de coil, on se rend compte que la vis tourne avec le pin, un positif carré aurait été bienvenu, d’autant qu’il n’y a pas de trou de dans le pot pour visser le pin à fond et tenter de résorber le problème… un peu grossier comme erreur de conception) venant de ce modeur.

            Me voici donc bien embêté pour le verdict, j’ai l’impression d’être tombé sur un mauvais atomiseur, mal pensé, ça se voyait à l’oeil nu, et pourtant j’en suis plutôt globalement content parce que j’ai trouvé un montage qui me convient bien dessus… et nous voici avec une note globale qui ne reflète pas du tout le plaisir, bien réel, que j’ai à vaper dessus. On conclura donc sur le fait que ce Cascata échoue avec un certain succès et qu’il ne plaira pas à tout le monde. Si en revanche ce que vous avez vu ici en terme de montage ne vous rebute pas, ce n’est pas idiot de lui laisser une chance étant donné qu’il s’agit tout de même d’un atomiseur de modeur US que l’on trouve maintenant au prix de drippers asiatiques et qu’on arrive malgré tout à en tirer une excellente vape. Reste cette histoire d’airflow qui n’est pas un bug « corrigeable », et auquel il faudra vous adapter pour trouver votre vape.

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *