Baromètre santé 2014 : Déchiffrons les chiffres de la e-cigarette

catL’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a récemment publié son baromètre santé 2014 et revient notamment sur l’évolution du tabagisme en France… et évidemment de la vape. Une méthodologie de l’enquête de 2014 est disponible. Ce baromètre 2014 nous apprend sans surprise que le nombre de fumeur est resté stable à 34% de la population, en l’absence d’une véritable et forte augmentation du prix du tabac, chose à laquelle se dérobent tous les gouvernements, cédant ainsi aussi bien au lobby du tabac qu’à la trésorerie fiscale facile, le tout avec une splendide couardise et un manque manifeste de vision à moyen terme. Le tabac c’est un coût de 47 milliards chaque année pour la collectivité, contre 13 milliards de recettes fiscales mais ça c’est du cash sur lequel aucun gouvernement ne semble vouloir s’assoir, préférant toujours  plomber un peu plus le budget de l’exercice suivant en garnissant les cimetières de 78 000 cadavres liés aux maladies provoquées par la consommation de tabac.

Concernant la vape, nous serions 6% de la population à vapoter, et données importante : 98% d’entre nous sont des fumeurs ou des anciens fumeurs sortis du tabac grâce à la vape, Marisol Touraine agitera probablement encore son argument stupide comme quoi la e-cigarette serait une passerelle vers le tabac, sauf que voilà, les chiffres eux expliquent assez clairement que c’est tout le contraire… Selon l’INPES, pour cette année, ce seraient 400 000 personnes qui auraient arrêté le tabac grâce à la e-cigarette, un chiffre qu’il convient de mettre en perspective avec le nombre de personnes ayant arrêté le tabac grâce aux procédés médicaux (patchs, nicorettes et autres trucs parfaitement inefficaces…) que l’on devine assez pitoyable… dommage qu’il ne soit pas ici évoqué.

On se consolera cependant sur le fait que l’idée un peu crétine de l’interdiction de vaper dans certains lieux publics serait semble t-il en passe d’être abandonnée.

Selon le baromètre 2014, le nombre de personnes déclarant fumer régulièrement ou occasionnellement est resté stable (34%) par rapport à 2010. En 2014, le tabagisme reste plus fréquent chez les hommes (38%) que chez les femmes (30%), mais l’écart se réduit avec le temps. Le nombre de femmes fumant quotidiennement est en baisse, passant de 26% en 2010 à 24% en 2014, alors que le nombre de fumeurs quotidiens est resté stable (28%). Enfin, le nombre de personnes fumant quotidiennement et ayant essayé d’arrêter dans l’année est en hausse : 29% en 2014 contre 25% en 2010. Cette hausse est particulièrement importante chez les 15-24 ans : 54% en 2014 contre 41% en 2010.

Concernant le vapotage, le baromètre 2014 indique que 6% des 15-75 ans sont des vapoteurs (environ 3 millions de personnes), dont 3% de manière quotidienne. 98% des vapoteurs sont ou ont été des fumeurs et 86% des vapoteurs utilisent des cigarettes électroniques avec nicotine. Selon l’Inpes, « il est donc possible d’estimer le nombre d’ex-fumeurs ayant arrêtés le tabac, au moins temporairement, avec la e-cigarette à 0,9% des 15-75 ans (15% d’ex-fumeurs parmi les 6% de vapoteurs), soit environ 400 000 personnes ».

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *