Bakero RDA de Ziggy Vape : des arômes plein la tronche

vapadvisoryAttention, les montages présentés ou évoqués dans cet article peuvent présenter des risques s’ils sont réalisés avec de mauvais accus. Si vous débutez et que vous n’êtes pas familiarisé avec votre matériel il est vivement recommandé d’éviter de réaliser des montages avec des résistances d’une valeur inférieure à 1 ohm. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité à observer lors de vos montages et concernant le choix de votre matériel, merci de vous référer à cet article.
Bakero RDA de Ziggy Vapor
Bakero RDA de Ziggy Vapor

Nous allons aujourd’hui parler d’un dripper philippin (oui encore, et alors ?), le Bakero, de Ziggy Vape que je découvre depuis la semaine dernière grâce à High Creek, un shop suisse incontournable qui propose depuis toujours une sélection de devices magnifiques.

Le Bakero a la particularité de proposer un dual airflow consistant en des petits canaux fixés à la base du plateau venant taper sous les coils, comme on l’a vu arriver sur le Lancia de Arra. Ce genre d’airflow est vraiment très sympa, car le bénéfice se fait ressentir directement au niveau du rendu des arômes qui vous explosent littéralement à la tronche à chaque barre. Et comme nous allons le voir un peu plus loin, le Bakero a su amener une petite évolution sur cet airflow qui vous amènera à penser différemment le placement de votre coton, c’est en tout cas quelque chose qui a attiré mon attention dès le premier montage, et force est de constater que l’idée est ingénieuse une fois qu’on a compris comment se l’approprier dans ses montages.

Rappel : plus on descend bas en résistance, plus on aura tendance à ouvrir l’airflow. Il faut garder en tête que le volume de vapeur produit par un atomiseur, c’est avant tout un équilibre entre la valeur de la résistance et l’ouverture du flux d’air. Si vous êtes trop ou pas assez ouvert sur une valeur donnée de résistance, vous perdrez en volume de vapeur et j’ai envie de dire, en rendu global (une vape trop ou pas assez chaude qui bouffera complètement les arômes de votre juice).

On sent une tendance assez nette en ce moment sur les RDA : on voit de plus en plus le réglage d’airflow disparaitre. Ce n’est certes pas une « norme », mais pas mal de modeurs franchissent le cap avec plus ou moins de succès. Cette fonctionnalité en moins ne veut pas dire qu’on y perd forcément au change en terme d’efficacité. C’est le cas sur l’Heracles, dont je vous parlais hier ou encore le Soldado V2 de Critical Minds, qui est le plus bluffant pour moi dans cet exercice. L’absence de réglage d’airflow impacte la polyvalence. Toute la complexité de l’exercice consiste alors à dédier le calibrage à un type de montage, et donc à un type d’utilisation. Attention, je ne suis pas en train de dire qu’il n’y a qu’une seule « bonne » méthode de monter un atomiseur quel qu’il soit, loin de là, je signale simplement que sur certains RDA, vous ne pourrez pas adapter l’atomiseur à vos montages, il vous faudra adapter vos montages à l’atomiseur.

Mais de toutes façons, bonne nouvelle, le Bakero, contrairement au Lancia avec lequel vous devrez décoiler pour modifier l’arrivée d’air, offre un réglage d’airflow en tournant la chambre sur le plateau. Alors certes, ce n’est pas l’airflow d’un Heracles, d’un Mephisto V2 ou d’un Rampage, mais le Bakero est un atomiseur clairement orienté rendu des saveurs, on ne lui reprochera donc pas de ne pas proposer d’option « manche à air ». La plage de réglage reste cependant satisfaisante pour une palette assez large qui va lui conférer une certaines versatilité, même avec un mod mécanique, puisqu’il va tolérer des montages en simple comme en dual coil et un réglage de l’ouverture bienvenu, qui grâce à un usinage précis et un joint torique parfaitement calibré, se montre très efficace et utilisable.

Nous allons aussi voir avec le Bakero, et c’est surement là le plus important à retenir pour cet atomiseur, que ce type d’airflow a un impact direct sur la manière de placer votre coton ou votre fibre. On cherchera ici à trouver un positionnement qui ne compresse pas notre coton pour que ce dernier conserve une bonne capillarité. Un point de compression de la fibre empêchera le juice de remonter correctement vers la résistance, et les arrivées d’air juste sous le coil prennent naturellement un peu de place sur le plateau.

Maintenant qu’on sait où on met les pieds, nous allons pouvoir aborder sereinement ce Bakero et vous proposer une manière efficace de le monter pour en tirer un super rendu.

Le Bakero, c'est une chambre et un plateau
Le Bakero, c’est une chambre et un plateau qui embarque un airflow par le bottom
On remarque tout de suite des plots assez hauts qui n'en feront pas l'atomiseur le plus compact (placement de airflow oblige). Niveau diamètre, on est en revanche sur un 22mm bien standard.
On remarque tout de suite des plots assez hauts qui n’en feront pas l’atomiseur le plus compact (placement de airflow oblige). Niveau diamètre, on est en revanche sur un 22mm bien standard.
On ne peut également pas manquer les canaux d'arrivée d'air sur ce plateau, on voit en revanche que les trous sont moins gros que ceux de la prise d'air à la base du plateau... ne bougez pas, vous allez voir, il y a une petite feinte...
On ne peut également pas manquer les canaux d’arrivée d’air sur ce plateau, on voit en revanche que les trous sont moins gros que ceux de la prise d’air à la base du plateau… ne bougez pas, vous allez voir, il y a une petite feinte…
La subtilité réside dans le fait qu'il n'y a pas qu'nu trou dans ces arrivées d'air mais trois : une qui arrive sous le coil et une autre horizontale, c'est ça qui va faire correctement circuler l'air si on s'y prend bien au montage
La subtilité réside dans le fait qu’il n’y a pas qu’un trou dans ces arrivées d’air mais trois : une qui arrive sous le coil et une autre horizontale, c’est ça qui va faire correctement circuler l’air de manière originale si on s’y prend bien au montage, et contribuer au caractère de son rendu
Les trous dans les plots, sans être énormes, permettent des montages avec du 0.60mm sans aucun problème, du 0.70mm devrait aussi passer, mais gardez en tête que ce n'est pas un atomiseur d'ultra sub-ohm.
Les trous dans les plots, sans être énormes, permettent des montages avec du 0.60mm sans aucun problème, du 0.70mm devrait aussi passer, mais gardez en tête que ce n’est pas un atomiseur d’ultra sub-ohm.
La chambre est propose 3 arrivées d'air, on pourra donc s'adonner à des montages simples ou dual coils.
La chambre propose 3 arrivées d’air, on pourra donc s’adonner à des montages simples ou dual coils.
Pas de dôme très prononcé dans le haut du top cap, mais là encore, pas de règle, car le rendu n'en demeure pas moins excellent
Pas de dôme ultra prononcé dans le haut du top cap, mais là encore, pas de règle, car le rendu n’en demeure pas moins excellent, il fait parfaitement son office
Rien sous le plateau, les gravures sont directement sur la chambre
Rien sous le plateau, les gravures sont directement sur la chambre
La chambre est tenue par un simple joint torique, ça tient parfaitement, pas besoin de forcer non plus, c'est très bien calibré.
La chambre est tenue par un simple joint torique, ça tient parfaitement, pas besoin de forcer non plus, c’est très bien calibré.
On attaque notre montage ici avec du 0.50mm en dual coil
On attaque notre montage ici avec du 0.50mm en dual coil
Nous partons sur une résistance totale de 0.2 ohm
Nous partons sur une résistance totale de 0.2 ohm tout rond
J'ai opté pour une placement des coils et du coton un peu en biais
J’ai opté pour un placement des coils et du coton un peu en biais très près de l’arrivée d’air
Attention l'astuce est là, pensez à bien laisser les trous latéraux sur les arrivées d'air dégagés.
Attention l’astuce est là, pensez à bien laisser les trous latéraux sur les arrivées d’air dégagés quand vous rabattez le coton vers la cuve
Et rabattez le coton derrière le plot du côté ou se trouve le canal d'arrivée d'air, le tout en faisant attention de ne pas trop le compresser (on y arrive sans peine).
Et rabattez le coton derrière le plot du côté ou se trouve le canal d’arrivée d’air, le tout en faisant attention de ne pas trop le compresser (on y arrive sans peine).
On obtient quelque chose comme ceci
On obtient quelque chose comme ceci
En versant le juice par le drip tip, ce dernier va tomber dans un berceau de coton, se répartir proprement, sans couler dans les canaux d'airflow
En versant le juice par le drip tip, ce dernier va tomber dans un berceau de coton, se répartir proprement, sans couler dans les canaux d’airflow
Et voici notre montage bien imbibé de juice
Et voici notre montage bien imbibé de juice
Ici sur le tahiti V1
Ici sur le Tahiti V1 avec un driptip court signé Hell’s Vap (NB : le Tahiti est un 23mm)

Conclusion

Le Bakero est un atomiseur qui s’adresse à un public souhaitant un atomiseur à la fois simple, pour vaper assez bas sans tomber dans l’extrême. Il convient à mon sens pour vaper de 0.2 à 0.6 ohm sur un mod mécanique. On arrive dans cette plage à un rendu efficace , avec une production de vapeur très satisfaisante et un rendu des arômes vraiment somptueux. Le montage présenté ici est simple et n’a évidemment pas valeur de règle sur le Bakero, je suis convaincu que d’autres trouveront d’autres montages et manières de placer le coton pour en tirer un rendu tout aussi efficace.  Des 4 montages que j’ai fait sur le Bakero, je me suis rendu compte qu’il aimait bien le coton. Pour vous donner un ordre d’idée, j’en mets environ 3 fois plus que sur le Darang. Ceci a pour vertu de grandement limiter l’effet de fuites de juice inhérent à ce type d’airflow quand on verse du juice par le drip tip (il fuit cependant bien moins que le Lancia) et que le juice coule directement dans les canaux car le coil est plus fin que le diamètre des arrivées d’air. On dessine un vrai berceau de coton, on réduit la taille de la chambre, et on guide le flux d’air pour que ce dernier ramasse un max d’arômes avant de nous arriver dans le drip tip. Cette combinaison de petites choses va surtout contribuer à donner du relief aux arômes de vos juices, et pour faire fuir le Bakero, il faut vraiment se manquer sur le dosage du juice.

Après le Magma, le N22 et le Lancia, le Bakero arrive donc a reprendre ce concept d’airflow sous les coils à son compte pour en faire quelque chose de bien… un exercice dans lequel le Geyser avait selon moi échoué en calibrant mal son flux d’air. Passé l’obstacle du placement du coton qui est tout de même peu naturel, on est face à un très bon atomiseur sur le rendu global pour peu que l’airflow corresponde à la plage de résistance sur laquelle vous aimez vaper.

Le Bakero peut sembler un peu compliqué à appréhender au début pour un débutant, mais un amateur de drippers se laissera guider assez naturellement vers un montage au final très simple et confortable, il faut juste accepter de casser un peu ses petites habitudes pour s’ouvrir d’autres portes, et l’enjeu en vaut la chandelle car le peu d’efforts que vous ferez seront récompensés par un rendu de caractère qui compte probablement parmi les meilleurs en terme de restitution des arômes actuellement. Le Bakero est une vraie réussite, sauf que voilà, je ne le vois pas encore disponible en shop… je vous tiendrai donc informés de sa disponibilité.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

8 comments

  1. Encore un dripper, encore un philippin… Tu vas finir incompris ! Même si je sais d’expérience que l’un n’est pas forcément meilleur que l’autre, juste différent, celui-ci semble aligner quelques spécifications de bonne augure. Va falloir quand même que je prenne des cours de montage de coils sous les 0,4…

  2. Bonjour je viens de tomber sur ton site que je trouve super bien fait surtout au niveau du test matériel et ta manière de faire les montages coils sont merveilleux j’ai pris du plaisir à lire les articles … j’ai pas tout lu encore ^^

    Bon par contre ma question été qu’apelle tu du goose maison ?

    Car moi une fois j’ai voulu faire du goose en diy est je l’ai raté.
    Je m’explique une base 100% VG j’ajoute mon concentré goose a 20 % comme prescrit par le fabricant je patiente 15 jours et au moment de dégusté ! bof bof et bof vraiment pas comme l’original.

    A tu une réponse a ca ? car j’adore ce liquide qui est bien trop chére en allday

    Merci de tes réponses !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *