ATB Eway Edition : une licorne VV pinoy période pré-Hexohm

ATB Eway Edition

ATB Eway Edition
7.2

Matériaux

8/10

Performances

8/10

Finitions

6/10

Pour

  • Le Kamagon est superbe
  • Ergonomie pour grosses mains
  • Performances toujours satisfaisantes
  • C'est une licorne franco pinoy

Contre

  • Fitions très perfectibles
  • Pin un peu raide
  • La trappe à accu qui s'enlève par le haut
  • Connecteur non flush pour atos en 22mm
ATB VV Mod Eway Ediition
ATB VV Mod Eway Ediition

C’était il y a maintenant plus de 3 ans, ATB Mods, modeur philippin, proposait déjà des box à tension variable (VV), c’était les ATB, en bois de kamagong, munies d’un petit potentiomètre pour ajuster la tension. Leur efficacité pour l’époque et le gain mécanique en terme de puissance a probablement contribué à sa manière à ce que les philippins innovent tant en matière de drippers, même si même là bas, le gros du marché restait celui du mod, puis de la box full mécanique. Eway a pris l’initiative de faire une édition à son nom et voici qu’ont alors débarqué ces petites boxes au look assez singulier de par chez nous puisqu’à l’époque, le format « crosse de flingue » ne courrait pas les rues. Ante Meridiem Productions emboité le pas à la ATB avec la Axis qui a elle aussi connue son heure de gloire, ce, bien avant que les Hexohm ne viennent relancer ce format dual série et VV.

Spécifications

  • Terroir : Philippines
  • Matériaux : Kamagon et cuivre pour les contacts
  • Chipset : Texas Instrument
  • Résistance minimale : 0.3 ohm
  • Limite d’ampérage : 10A
  • VV Plage de réglage : de 3.5V à 6.5V
  • Accus : 2 x 18650 en série
  • Pins : Flottant
  • Protection contre cour circuit, accus inversés et overheat

Le succès de ces boxes est autant imputable à leur look qu’à la puissance délivrée en régulé pour une époque où on plafonnait bien souvent en dessous des 20 watts sur les modèles électros à puissance variable. L’ATB délivre environ 80w à 6v, des puissances folles pour l’époque auxquelles seuls quelques philippins en quête de gros nuages s’adonnaient… et oui, ça a bien changé depuis. Mais ces boxes VV ont surtout été assez précurseur de ce qui a suivi avec les kits Raptor 120W et les Hexohms V2 et leur chipset OKL2-T/20-W12 qui encaisse 20A pour une puissance donnée de 110w.

Si les cloud chasers les plus énervés peuvent considérer que 10A font la différence (et oui ils la font), mais surtout, à raison, que le l’OKL2 est quand même plus fiable que ce qui se faisait à l’époque chez Texas Instrument pour être chauffé dans un mod qui pousse 6,5v, je trouve personnellement à cette ATB plus de charme qu’une Hexohm (là on est dans le totalement subjectif), même si c’est moins bien fini (là on est dans le totalement objectif). C’est un avis qui m’est donc très personnel, mais malgré des imperfections que nous allons évoquer, je suis plus sujet à succomber au charme rustique de ces boxes pinoys en kamagong, à cette ergonomie pour grosses mains qu’à des boxes très rectangulaires aux couleurs vives.

Notre ATB est donc une dual 18650 en série, comme d'habitude, on évite de mettre n'importe quoi comme accus dedans. Elle pousse jusqu'à 6,5v pour une limitation à 10A
Notre ATB est donc une dual 18650 en série, comme d’habitude, on évite de mettre n’importe quoi comme accus dedans. Elle pousse jusqu’à 6,5v pour une limitation à 10A. Attention, pas de montages en dessous de 0.3 ohm là dessus, c’est un coup à faire fondre le chipset qui équipe cette ATB (un Texas Instrument).
La trappe a accus est magnétisée, en revanche c'est un peu léger, personnellement j'aurais bien vu deux magnets de plus, ça aurait pu éviter à la porte de bouger un peu
La trappe a accus est magnétisée, en revanche c’est un peu léger, personnellement j’aurais bien vu deux magnets de plus, ça aurait pu éviter à la porte de bouger un peu.
Toujours au sujet de cette trappe à accus, j'aurais également préférée que celle ci coulisse par le base, pour jeter un oeil à tension puisque l'écran est caché. Ceci aurait évité d'avoir à la retirer complètement pour jeter un oeil.
C’est du très beau kamagong, bi ton, mais comme tout bois (du vrai pas celui avec de la résine dedans ou fossilisé à semence de mammouth), ça bouge. Et donc ça s’entretient, par exemple à l’huile de lin. Le shape global en crosse de flingue, c’est surtout une question d’ergonomie, on aime ou on aime pas, mais on va y revenir.
ATB-Eway-box-mod-004
Toujours au sujet de cette trappe à accus, j’aurais également préféré que celle ci coulisse par le bas, pour jeter un oeil à tension puisque l’écran est caché. Ceci aurait évité d’avoir à la retirer complètement pour jeter un oeil
Côté face, c'est tout simplement superbe, ce bois est fascinant, et la profonde gravure aux couleurs d'Eway lui va parfaitement.
Côté face, c’est tout simplement superbe, ce bois est fascinant, et la profonde gravure aux couleurs d’Eway lui va parfaitement.
Comme tout bois, en fonction de la lumière, on a l'impression de ne pas avoir la même box en main
Comme tout bois, en fonction de la lumière, on a l’impression de ne pas avoir la même box en main
en dessous on trouve une vise qui solidarise les contacts à la box et des trous de dégazage (un peu useless vu que l'air passe surement par la trappe à accus.
en dessous on trouve une vise qui solidarise les contacts à la box et des trous de dégazage (un peu useless vu que l’air passe surement par la trappe à accus.
même si on ne voit pas le jour entre la trappe à accus et le corps de la box, ça dégazera surement un peu plus par la trappe que par le bottom.
même si on ne voit pas le jour entre la trappe à accus et le corps de la box, ça dégazera surement un peu plus par la trappe que par le bottom.
Voici une petite incongruité, ce connecteur 510 un peu surélevé de 18mm. Et du coup, ce n'est pas flush. Un petit joint torique ou deux et le tour est joué, on ne voit plus ce décroché. Le pin est flottant, en laiton, mais il est un peu raide sur mon exemplaire du coup j'évite les atos à pins trop longs ou non ajustables
Voici une petite incongruité, ce connecteur 510 un peu surélevé de 18mm. Et du coup, ce n’est pas flush. Un petit joint torique ou deux et le tour est joué, on ne voit plus ce décroché. Le pin est flottant, en laiton, mais il est un peu raide sur mon exemplaire du coup j’évite les atos à pins trop longs ou non ajustables.
A l'intérieur c'est assez propre, pas de câble qui se balade, mais on aurait apprécié avec des indications sur les + / - même si naturellement on sait que les ressorts correspondent, en général, aux négatifs. Mais pas de panique, le chipset veille puisqu'il embarque diverses protections dont une contre l'inversion de polarité.
A l’intérieur c’est assez propre, pas de câble qui se balade, mais on aurait apprécié avec des indications sur les + / – même si naturellement on sait que les ressorts correspondent, en général, aux négatifs. Mais pas de panique, le chipset veille puisqu’il embarque diverses protections dont une contre l’inversion de polarité.
Côté switch, rien à redire, c'est un switch inox, c'est plutôt au niveau du potard de de tention qu'on observe un shape un peu concave dans lequel le pouce vient se caler quand on pulse. Ceci contribue évidemment à la sensation de confort quand on a cette box en main, c'est vraiment super agréable, mais attention, ce n'est pas pour les petites mains.
Côté switch, rien à redire, c’est un switch inox, c’est plutôt au niveau du potard de de tention qu’on observe un shape un peu concave dans lequel le pouce vient se caler quand on pulse. Ceci contribue évidemment à la sensation de confort quand on a cette box en main, c’est vraiment super agréable, mais attention, ce n’est pas pour les petites mains.

Conclusions

Beaucoup de choses perfectibles sur cette ATB, mais nous sommes alors en 2012 quand le design et la partie électro de cette box ont été pensés… Et 2012, c’est un peu la pré-histoire des boxes. Facile pour moi dans ces conditions de lui pardonner ce que je ne pardonnerai pas aujourd’hui comme un pin difficilement auto-ajustable, la base du 510 non flush pour du 22mm, un logement à accus qui n’est pas des plus pratiques, des magnets pour la porte qu’on voudrait plus puissants, une même porte qui se retire par le haut forçant à l’enlever complètement pour vérifier la tension délivrée, l’absence d’indication de +/- dans le logement des accus et des ressorts aux négatifs des accus dont je ne suis définitivement pas fan.

C’est donc une box qui va s’adresser à des amateurs de créations pinoys un peu vintage de nos jours, avec un charme qui lui est propre et surtout, des performances martiennes pour l’époque mais encore très convenables de nos jours. Elle n’existe malheureusement plus dans sa version Eway mais vous n’aurez probablement pas grand mal à en trouver d’occasion. Cependant attention, vérifiez bien l’état si vous l’achetez d’occasion, le bois, et même le kamagong avec notre climat, ça bouge forcément un peu. Vous l’aurez compris, ces boxes ne s’adressent aujourd’hui qu’à un public restreint d’amateurs, je doute également que la partie électro soit au niveau de ce qu’on trouve aujourd’hui.

Dernier point… vous ne la trouverez malheureusement plus dans cette version Eway, ou peut être sur le marché de l’occasion, ou en neuf dans des éditions plus classiques.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *