Aeolus Lite RDA de Syntheticloud : le cloud à la verticale

77

Finitions générales

6/10

    Rapport qualité prix

    8/10

      Production de vapeur

      9/10

        Restitution des arômes

        8/10

          Facilité de montage

          8/10

            Pour

            • Vapeur dense et ample
            • Le systeme antifuite
            • Prix attractif
            • Nombreux coloris disponibles
            • Trous des plots enormes

            Contre

            • Drip top un poil court et pas vraiment agréable en bouche
            • Tank qui a tendance à chauffer
            IMG_20160206_162210 (2)
            Aeolus Lite by Syntheticlouds Tech

             

            La société Syntheticloud Tech, fabricant de l’Aeolus Lite, a été créée par un groupe d’ingénieurs mécaniques et électriques qui partagent la même passion de la vape. La conception de leurs produits est guidée par une ligne directrice claire, concevoir des drippers à airflow vertical réglable. Trois drippers sont déjà sortis de leur imagination : l’aeolus V1 fin 2014 et plus récemment l’Aeolus V2 et l’Aeolus Lite sortis début 2016.

             

            Spécifications :

            • Terroir : USA
            • Matériaux : Aluminium anodisé et isolateurs en peek
            • Diamètre 22mm
            • Contacts en cuivre plaqués or 18K hybridable
            • Système d’airflow vertical réglable
            • Corps du dripper doté d’un système anti fuites
            • Drip tip en alu anodisé et un drip top en delrin

            Mais pourquoi uniquement des drippers à airflow vertical me demanderez vous ? Parce que ce type d’airflow permet au flux d’air de rentrer par le haut du dripper et de le diriger directement au-dessus et autour des coils pendant leur chauffe, créant un mouvement d’air cyclonique dans la chambre d’atomisation sur toute la vapeur produite. Ce mouvement d’air tournoyant dans la chambre d’atomisation permet de produire une vapeur beaucoup plus froide, plus dense et plus savoureuse.

            L’Aeolus Lite, qui est une version simplifiée de l’Aeolus V2, est disponible en exclusivité chez Unicornvape qui, décidément, s’est fait une spécialité de nous dégoter des petits drippers sympas à prix modique. L’Aeolus Lite est vendu 39.90 €. Il est disponible en bleu, rouge, vert, violet, noir, blanc ou acier. Il y a donc quoi se faire plaisir et trouver facilement le modèle qui correspond à vos goûts et qui s’adaptera sur votre licorne.

            On arrête le blabla et on démonte tout ça pour que vous puissiez juger par vous même.

            IMG_20160206_151436
            Voici l’Aeolus Lite qui arrive dans une boite compartimentée où chaque pièce a sa place. Dans cette boite : un deck, le tank en alu anodisé, un top cap (qui fait office d’air flow), un drip top (avec réglage d’air flow intégré), un top cap (qui permet de régler l’airflow), un drip tip en alu et un sachet de spares … Bref plein plein plein de chose pour 40 €.
            IMG_20160206_153452
            Au niveau des spares, on a tout ce qu’il faut. Tous les joints de rechange sont présents et deux vis de remplacement pour les plots.
            IMG_20160206_160214
            Le plateau est vraiment bien conçu. Plot positif en cuivre plaqué or en forme de T avec deux trous. Les trous de chaque post font 2.5 mm de large pour 1.5 mm de haut, ce qui permet rentrer même les fils les plus gros (clapton, fused clapton). Vous pouvez également remarquer que les trous des plots négatifs sont positionnés légèrement plus bas que ceux des positifs, ce qui est vraiment pratique pour enfiler son coil sans le tordre. Je regrette juste que sur le premier modèle que j’ai reçu les filetages de plots étaient complètement foirés … et hop SAV !
            IMG_20160206_153614
            Plateau vu de haut, on découvre une cuve bien profonde et des vis à tête plate.
            IMG_20160206_155218
            Le plot positif est placé sur un isolateur en peek de forme carré pour éviter le plot tourne lorsqu’on le revisse. Les plots négatifs sont eux taillés dans la masse pour une meilleure conductivité.
            IMG_20160206_155900
            Le plot de connection est lui aussi en cuivre plaqué or et isolé par une rondelle en peek.
            IMG_20160206_155950
            Sous le plateau, on peut remarquer le pin de connexion ressort largement pour hyrbrider l’Aeolus. On remarque aussi les deux joints bien larges qui maintiennent parfaitement le tank et lui assure une parfaite étancheité.
            IMG_20160206_161636
            Le tank est en alu anodisé. Il est léger et teinté dans la masse. Vous pouvez remarquer les deux ergots de chaque coté du tank qui permettent à votre dripper d’être parfaitement flush avec la base du deck pour ne pas rayer votre mod. Celà permet également à votre tank, parfaitement calé, d’assurer une parfaite étanchéité.
            IMG_20160206_161327
            Le top cap qui fait également office de système d’airflow. On voit les trous qui permettent un réglage très fin de l’arrivée d’air par simple rotation de votre bague airflow ou de votre drip top.
            IMG_20160206_161542
            Les arrivées d’air se font par les encoches sur le coté de votre top cap. Là encore deux joints pour un maintien parfait.
            IMG_20160206_170702
            On passe au montage et là aucun soucis …. on rentre tout … ici du clapton 24/32. Pensez juste à bien redresser vos coils pour les rapprocher des plots afin d’éviter que le tank en alu ne chauffe trop (l’alu est un excellent conducteur thermique).
            IMG_20160207_110112
            On a également de la place pour des montages très larges ici 9 tours en 0.4 mm de diamètre.
            IMG_20160206_173143
            Plus qu’à placer le coton dans la large cuve … Beaucoup de coton et de la place pour le juice.

             

            Conclusions

            Cet Aeolus Lite est un des meilleurs drippers du marché en terme de rapport qualité prix. Il a un look vraiment sympa, la qualité de la peinture est particulièrement remarquable. Le choix des coloris disponibles permet toutes les combinaisons possibles avec votre mod et conviendra même aux set up féminins. Certes, on peut apercevoir quelques traces d’usinage sur le deck, mais pas de bavure, des filetages nets et précis. Les joints sont larges et font tellement leur job qu’il faut quelques heures pour qu’ils permettent à tous les éléments de coulisser parfaitement. On pourra regretter l’absence de vis BTR à la place de vis à tête plate, mais rien de grave.

            Disposant d’un plateau simple et aéré qui facilite le montage des coils, les trous énormes des plots permettent d’avaler n’importe quelle taille de fil. Toutefois, je vous conseille de faire attention à rapprocher vos résistances des plots pour que le tank en aluminium anodisé ne chauffe pas trop (l’aluminium est un excellent conducteur thermique, même anodisé). Il est même possible de faire des montages en single coil puisque les mouvement d’air dans le tank est cyclonique.

            J’ai pu tester la performance du système antifuite que je pensais au départ être juste un effet d’annonce. J’ai donc pris une fiole de vieux diy au gout immonde (Quoi qu’est ce qui a ??? Tout le monde peut se tromper hein ?!) et j’ai rempli mon tank jusqu’au raz des airflows et j’ai attendu une bonne demi heure pour voir ce qu’il se passait … Rien, pas une goutte qui a fuit par le bas de mon Aeolus. J’étais quand même bon pour vider mon ato, le rincer et changer le coton.

            La cuve est suffisamment profonde pour placer un grosse quantité de coton, que l’on peut placer sous les coils puisque l’airflow vient du haut. Et là on peut quasiment vider la moitié d’une pipette d’une bouteille de 30 ml sans risque de noyer le dripper.

            Le seul petit point faible est, selon moi, le fait que le drip tip en aluminium peut chauffer très vite si on monte une résistance trop basse. Le drip top en delrin, quant à lui, fait particulièrement bien son job, même si je le trouve un poil trop court. De toute façon rien de bien grave puisqu’il est possible d’adapter le drip tip de son choix.

            Le gros point fort de cet atomiseur réside dans la qualité de la vapeur produite. Le mouvement cyclonique de la vapeur dans la chambre d’atomisation (pour ceux qui ont vu la revue de Grimm Green, son dessin est foireux) donne une densité et une volupté à la vapeur produite que seul le Mirage peut produire.

            Ce dripper n’est peut être pas le meilleur du marché, mais il est clairement dans la course pour le titre du meilleur rapport qualité prix. 40 €, un look vraiment sympa et un rendu de vape excellent … Que demande le peuple.

            Bon je dois vous laisser, je dois aller faire les effets spéciaux avec mon Aeolus Lite, on m’a demandé une vape bien dense et bien épaisse …

            Partager cet article :

            Twitter Facebook Google Plus mail

            2 comments

            1. Ah, voilà ! Merci, j’hésitais après la review de Grimm Green mais après avoir lu ça je me sens bien plus confiant pour cet achat… Pis si jamais on sent que les coils sont pas suffisamment refroidis y’a juste à les remonter. C’est pas comme si on était obligé de les aligner avec des fentes d’aiflow classique, du coup. Allez, je pars commander un vert pour l’accorder à ma eFusion 😉

            Répondre

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *