357 Magnum box mod par Projectil Ops : imparfaite mais attachante

357 Magnum V1 par Projectil Ops

357 Magnum V1 par Projectil Ops
7

Finitions globales

5.5/10

Ergonomie

7.5/10

Performances

8.0/10

Fonctionnalités / utilisabilité

7.0/10

Facilité d'entretien

7.0/10

Pour

  • Le switch lockable
  • Le shape du top qui évite au juice de couler
  • Course du switch ajustable
  • Prise en main (si à la bonne dimension)

Contre

  • Switch magnétique un peu trop souple pour moi
  • Besoin d'un tournevis pour changer les accus
  • FInitions perfectibles (vis qui ressortent un peu)
  • Pour les petites mains
357-Magnum-by-Projectil-Ops-nb
357 Magnum par Projectil Ops

J’ai une affection particulière pour ces boxes au format « crosse de flingue », non pas que je sois un malade la gâchette, mais je leur trouve en général une ergonomie super sympa car j’aime bien pulser à l’index. Mais ce format, ce parti pris de conception, a aussi un petit défaut car il convient rarement à tout le monde, à moins d’avoir une box taillée sur mesure pour ses petites ou ses grosses mimines. Ce look ne plait pas non plus à tout le monde, et je concède qu’en ces temps d’état d’urgence, ce n’est peut-être pas non plus du meilleur goût.

Projectile Ops est un modeur d’origine Philippine que je suis du coin de l’oeil depuis un moment, j’avais repéré son dripper sur MyVape.in il y a presque deux ans, c’était un dripper philippin très accessible (une quarantaine de $), mais je n’avais pas franchi le cap car à cette période les innovations pleuvaient et il fallait faire des choix. En outre les trous sur les plots me semblaient un peu justes, même si c’était ce que l’on voyait le plus souvent à l’époque pré-Mephisto, il est d’ailleurs disponible sur certains shops aujourd’hui pour une dizaine de dollars. Quelques mois plus tard, le modeur récidivait avec l’Airek, un très bon dripper orienté gros nuages, plus moderne surtout, et que vous trouverez aujourd’hui en déstockage chez VapeNaked à moins de 30$.

Spécification

  • Terroir : Philippin
  • Matériaux : delrin, kamagong (corps) et cuivre (contact / bottom)
  • Switch : magnétique et lockable
  • Full mécanique
  • Dual 18650 en parallèle

La box qui nous intéresse aujourd’hui, la 357 Magnum, est la première box mécanique de ce modeur, c’est une dual 18650 en parallèle faite de delrin et de bois de fer philippin (Kamagong), malgré quelques petites imperfections, c’est une box que j’aime utiliser car je trouve en elle une sensation ergonomique différente de mes autres boxes et qu’elle offre de belles performances. Ce n’est donc pas la box du siècle que je vous présente ici mais comme elle présente tout de même un intérêt en terme de conception, je trouve normal qu’on l’évoque ici et ce sera peut-être pour certain l’occasion de découvrir un modeur que l’on pourrait bien recroiser plus tard sur des réalisations plus abouties.

Allez regardons tout ça en images…

On part donc sur une box en Delrin et kamagong, avec du laiton pour le logement du switch et du cuivre pour les contacts
On part donc sur une box en delrin et kamagong, avec du laiton pour le logement du switch et du connecteur 510, ainsi que du cuivre pour les contacts.
Ok vu comme ça, ça fait un peu mod de l'inspecteur Harry. Evitez de franchir un scanner corporel d'aéroport avec ça dans la poche.
Ok vu comme ça, ça fait un peu mod de l’inspecteur Harry. Evitez de franchir un scanner corporel d’aéroport avec ça dans la poche.
Même au niveau de 510, on reconnait un barillet de revolver.
Même au niveau de 510, on reconnait un barillet de revolver.
Un peu plus que de l'esthétique, ce coin un peu concave peut vous éviter de prendre la petite goutte de juice brulante sur la main quand vous tirez une barre après avoir remplis un peu trop votre dripper... enfin faut pas plus d'une goutte ou deux, sinon ça coulera quand même
Un peu plus que de l’esthétique, ce coin un peu concave peut vous éviter de prendre la petite goutte de juice brulante sur la main quand vous tirez une barre après avoir remplis un peu trop votre dripper… enfin il ne faut pas plus d’une goutte ou deux, sinon ça coulera quand même.
Les logements des batteries ainsie que les contacts sont en cuivre.
Les logements des batteries ainsi que les contacts sont en cuivre. Sur la droite, vous remarquez la présence de deux petites vis, elles ont leur importance et on va y revenir.
Le logement du pin de contact en laiton accueille le contact cuivre.
Le logement du pin de contact en laiton accueille le contact cuivre.
Un contact bien massif
Un contact bien massif
Ici le logement du bouton du switch avec la gravure 357 Magnum
Ici le logement du bouton du switch avec la gravure 357 Magnum et les initiales de Projectil Ops.
Et notre bouton de switch en inox, avec une partie vissée en peek pour isoler le bouton du contact
Et notre bouton de switch en inox, avec une partie vissée en peek pour isoler le bouton du contact.
voici le bottom cap, avec deux vis pour les négatifs des accus, et une troisième vis qui vient fermer le circuit.
Voici le bottom cap, avec deux vis pour les négatifs des accus, et une troisième vis qui vient fermer le circuit. Attention à cette petite vis, on peut facilement la perdre, et comme on s’en doutait, c’est pas une box sur laquelle on a envie de changer d’accus toutes les heures quand on est en balade. On note aussi sur ce bottom cap en cuivre son terroir, son numéro de série, et un beau trou en cas de dégazage.
Les gravures sur le bois sont sympas, de ce côté là, c'est assez profond, assez propre. Mais un autre petit détail gâche un peu la fête.
Les gravures sur le bois sont sympas, de ce côté là (le logo Projectil Ops de l’autre côté est un peu plus grossier), c’est assez profond, assez propre. Mais un autre petit détail gâche un peu la fête…
Les vis qui tiennent la partie en bois ne sont pas ultra flush et j'en ai même une qui est totalement vissée de travers.
Les vis qui tiennent la partie en bois ne sont pas ultra flush et j’en ai même une qui est totalement vissée de travers.
Ce n'est pas la vis qui est tordue, c'est bien vissé de travers. C'est le genre de détail que personne n'aime voir sur une box de modeur.
Ce n’est pas la vis qui est tordue, c’est bien vissé de travers. C’est le genre de détail que personne n’aime voir sur une box de modeur, même si c’est très léger et qu’une fois en main, c’est quelque chose qu’on ne sent pas du tout.
Remontons notre switch
Remontons notre switch
Une vois le logement du bouton (qui fait aussi office d'anneau de blocage) vissé sur celui du contact, on glisse un aimant.
Une vois le logement du bouton (qui fait aussi office d’anneau de blocage) vissé sur celui du contact, on glisse un aimant.
On glisse l'autre aimant sur le bouton et on viens vissé ce bouton, au niveau de la pièce en peek sur le pin en cuivre.
On glisse l’autre aimant sur le bouton et on viens vissé ce bouton, au niveau de la pièce en peek sur le pin en cuivre.
Et voici notre swtich remonté, il ne nous reste plus qu'à le fixer sur la box
Et voici notre switch remonté, il ne nous reste plus qu’à le fixer sur la box.
c'est cette visse en cuivre qui est en fait une tige qui va venir contacter le switch, la petite vis noire allen à gauche sert à fixer la tige. C'est aussi avec cette tige en cuivre qu'on arrive au final a ajuster légèrement la course du switch, c'est assez ingénieux comme système et très efficace en terme de conductivité.
c’est cette visse en cuivre qui est en fait une tige qui va venir contacter le switch, la petite vis noire allen à gauche sert à fixer la tige. C’est aussi avec cette tige en cuivre qu’on arrive au final a ajuster légèrement la course du switch, c’est assez ingénieux comme système et très efficace en terme de conductivité.
Voici le trou dan sle switch ou la tige en cuivre va venir se visser.
Voici le trou dans le switch ou la tige en cuivre va venir se visser.
On la voit ici sur la droite arriver sous le logement du switch. Au fond on distingue la vis qui relie les contacts accus au connecteur 510
On la voit ici sur la droite arriver sous le logement du switch. Au fond on distingue la vis qui relie les contacts accus au connecteur 510… encore du bon gros cuivre.
En replaçant le switch, on prend dons garde de bien l'aligner avec la tige pour que cette dernière trouve le pas de vis
En replaçant le switch, on prend dons garde de bien l’aligner avec la tige pour que cette dernière trouve le pas de vis.
On revisse d'abord cette tige de cuivre, puis ensuite la vis allen sur la tranche de la box pour maintenir tout ça.
On revisse d’abord cette tige de cuivre, puis ensuite la vis allen sur la tranche de la box pour maintenir tout ça.
On vérifie que notre box fire et se lock correctement, ici le switch en position bloquée.
On vérifie que notre box fire et se lock correctement, ici le switch en position bloquée.
Et ici prêt à faire feu.
Et ici prêt à faire feu.

Conclusion

La conception globale et la finition de la 357 Magnum sont perfectibles, il y a dans cette box de bonnes idées et un design assez sympa, mais pas mal de petits points que l’on souhaiterait voir repensés ou un peu plus soignés. Mais malgré ces petites choses, c’est une box très attachante, que j’aurais trouvé encore plus agréable si j’avais eu de plus petites mains. C’est un problème assez inhérent à ce format « crosse de flingue », soit elle est aux dimensions parfaites pour vous et vous trouverez une ergonomie super sympa, soit c’est trop gros ou trop petit et sans que ce soit désagréable, vous le sentez un peu au niveau de l’index quand vous pulsez.

Projectil Ops de son côté est très attentif aux retours des utilisateurs et met un point d’honneur à améliorer ses produits. Une petite série de 55 exemplaires de la 357 magnum présentait une régression sur le switch et le modeur a proposé un upgrade qui supprime le volt drop du switch et les missfire recontrés par les utilisateurs sur ces 55 exemplaires. Si vous avez une 357 dont le serial est compris entre 100 et 155, vous êtes concernés. Notez que le kit d’upgrade est gratuit, il suffit de le demander au au shop où vous avez acheté cette box. Après la 155, l’upgrade a été intégré et vous n’avez rien à faire. Si vous êtes concernés, regardez cette vidéo pour la procédure d’upgrade.

1.5
357 Magnum v1.5

Sachez enfin qu’une version 1.5 est maintenant disponible et qu’elle vient corriger certains des points qui me semblaient perfectibles, comme le besoin d’utiliser un tournevis pour changer les accus. Ces nouveaux contacts sont maintenant en argent et la petite vis qui tenait la plaque a été supprimée, on gagne donc en simplicité pour changer ses accus, très utile lorsque l’on est en déplacement et que l’on a pas envie de se balader avec toute sa quincaillerie, ainsi qu’en conductivité.

Globalement, on ne peut qu’apprécier la démarche de Projectile Ops et je crois ce modeur capable de signer prochainement une petite merveille. En attendant, cette 357 Magnum demeure une belle réalisation, un box très pinoy dans l’âme, avec un look lui aussi très pinoy, c’est aussi ce que l’on recherche quand on achète une box exotique. Comme on l’a vu, elle est en revanche un peu trop pinoy sur certaines finitions, les vis de travers, c’est le genre de choses qui ne devraient pas passer un contrôle qualité. Le switch lockable est vraiment très appréciable et même si les magnets fournis sont un peu mous pour mon utilisation, rien ne m’empêche d’en trouver des plus puissants. Je confesse que j’avais un peu peur de ce switch magnétique au début en me disant qu’il ne faudrait pas que les magnets se trouvent trop exposés à la chaleur, mais après plus d’un mois d’utilisation, souvent à des valeurs de résistance très basses, je ne constate pas de phénomène de démagnétisation des accus et je n’ai pas non plus expérimenté une inversion des pôles qui bloquerai le contact me forçant à dévisser l’atomiseur en catastrophe, bref ça tien très correctement, le peek fait son job, mais attention toutefois de ne pas visser comme un sourd sur le peek, c’est cassant, j’en ai fait l’amère expérience avec l’Omerta de Critical Minds.

Dernier point critiquable, le lock. C’est déjà bien qu’il y en ait un donc ne tirons pas sur l’ambulance mais on aurait peut être préféré un lock avec un système de quart de tour, au lieu d’avoir à visser 4 ou 5 tours avec une prise un peu légère

La 357 Magnum est disponible chez UK Ecigstore au tarif de 104.99 £ soit environ 143 € et même si elle est loin d’être parfaite, je prends beaucoup de plaisir à vaper dessus.

Partager cet article :

Twitter Facebook Google Plus mail

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *